/

Jeanne Hoarau, conseillère départementale : « je ne suis pas une femme politique, je suis une militante associative ! »

8 min de lecture
4

Tout d’abord, toutes nos excuses pour la semaine dernière. Depuis le lancement de cette série « Les Ti Nouveaux », en juillet dernier, nous avions pris l’habitude de vous présenter un ou une nouvel (le) élu (e). C’est un article qui se prépare une semaine à l’avance. Le temps pour nous de prendre contact avec la personne en question, de lui poser les questions et d’attendre ensuite qu’il ou elle nous renvoie ses réponses. Tout est donc calé au moins 7 jours à l’avance. C’était le cas, la semaine dernière, avec Jean-Pierre Chabriat, nouveau conseiller régional  (liste Huguette Bello). La veille de la parution, soit le lundi aux environs de 20 heures, par texto, ce dernier nous a bien confirmé l’envoi de ses réponses dans la soirée. Elles ne sont jamais arrivées. L’article devait être publié le mardi matin. Le mercredi, en soirée, Jean-Pierre Chabriat nous a contactés pour savoir s’il était encore temps de nous les adresser.  A ce niveau, c’est tout simplement pitoyable !  Tournons la page et composons avec celles et ceux qui veulent bien jouer le jeu !

Jeanne Hoarau et Aurélien Centon (Photo d’Yves Mont-Rouge prise dans les locaux d’Antenne Réunion).

C’est le cas de Jeanne Hoarau (née Theleste), 69 ans, conseillère départementale depuis juin dernier, qui a bien voulu prendre quelques minutes pour répondre à nos questions. Elle est la binôme du jeune Aurélien Centon (Ek Lo Ker). Jeanne Hoarau, très croyante, n’avait jamais fait de la politique avant de s’investir dans les départementales aux côtés d’Aurélien. Très croyante, elle est issue du monde associatif, domaine dans lequel elle milite activement notamment en faveur des plus dé:unis et surtout en faveur des personnes âgées. Faisons aujourd’hui de plus amples connaissances avec cette nouvelle élue du canton 18 à Saint-Paul.

Son enfance

« Je suis née le 07 Juin 1952 à la Saline (commune de Saint-Paul) . Je  suis la 8ème d’une fratrie de 13 enfants; Mes parents étaient très modestes et travaillaient dur la terre ».

Son parcours scolaire

« Mon parcours scolaire s’arrête au collège plus exactement en classe de 4ème; J’étais une vraie peste à l’école » . (Rire..)

Sa situation familiale

« Je me suis mariée à l’âge de 26 ans; Nous avons eu, avec mon mari, deux garçons. Je suis mamie de six petits enfants qui sont ma fierté ».

Jeanne Hoarau : « je suis une croyante ».

Sa situation professionnelle

« Après le décès de mon mari, mes enfants étant encore très jeune, je suis allée travailler à l’hôtel  et  j’ai fait divers petit boulots pour pouvoir subvenir aux besoins de ma famille et de la maison. Quelques années plus tard, je me suis remariée et, étant une femme active et indépendante, j’ai continué de travailler. Mon Mari décède après une longue maladie; Les enfants ayant pris leur indépendance, je me suis consacrée aux autres en allant rendre visite aux malades et en voyageant . J’ai accompagné plusieurs fois des grands malades à Lourdes avec une équipe de Rosaire car étant moi-même très croyante. Œuvrant dans le monde associatif, en 2013, j’ai décidé de créer une association culturelle et sportive afin de sortir les habitants de mon quartier de chez eux pour pratiquer du sport et changer leurs habitudes. En 2019, j’ai été élue Présidente dans une nouvelle association de la 3ème Jeunesse dans mon quartier ».

Son parcours politique

« A vrai dire, je n’ai pas de parcours politique. Je suis issu du monde associatif. Je suis une militante associative. Je n’ai jamais fait de la politique… Ma rencontre avec Aurélien Centon est un vrai hasard et aussi un vrai bonheur,. Je n’ai JAMAIS été une femme politique; De même que je n’ai jamais eu d’ambition politique. Quand Aurélien est venu vers moi pour me proposer d’être sa binôme, j’ai rigolé. Je lui ai dit : MOI en politique, NON ! Après réflexion,  j’ai répondu  à l’appel du CŒUR, mon but, c’est défendre les personnes âgées.

Aujourd’hui j’ai encore du mal à réaliser que je suis élue au Département. A mon âge, ça me fait une expérience inédite avec bien sûr de belles rencontres. Je suis fière d’avoir dis OUI à ce jeune de cœur , et je le remercie de m’avoir choisie ».

Au centre : le binôme élu Jeanne Hoarau et Aurélien Centon, entourés de leurs suppléants.

Ses ambitions en tant qu’élue départementale

« Aujourd’hui, mes ambitions au Département, c’est de continuer à travailler en faveur des plus démunis , c’est-à-dire d’avoir plus de possibilités, de moyens pour aider, accompagner et améliorer la situation des personnes âgées surtout celles des Hauts de l’Ouest qui sont souvent les oubliées de la société. Mon ambition est de pouvoir ouvrir d’autres portes plus facilement afin de pouvoir satisfaire leurs demandes. Par ailleurs, j’étais très heureuse de faire la connaissance avec Madame Centon. Le courant est passé tout de suite, je me suis retrouvée un peu en elle mais avec quelques années en arrière, à savoir une bonne vivante, rigolote et très serviable ».

Ses loisirs, ses passions

« Faire les boutiques, c’est mon pêcher mignon; Jouer dans la terre(jardiner), voyager , lire. Je suis une sportive car à mon âge,  il faut s’entretenir….LOL ! »

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

4 Commentaires

  1. Hé IKiki il en faut des gens comme ça pour faire bouger les choses et remuer le cul de nos politiciens qui ne pensent qu’à leur porte feuille . Ce n’est pas parce qu’on a pas fait des hautes études que l’on est nul en tout , car les résultats de nos énarques en politique en est la preuve .

  2. Tiembo largue pas Jeanne marie
    Même sans diplôme toute sa nena dans le cœur et dans la tête y compte
    Y appelle ça la vocation
    Betty et Valére

Répondre à roro 61 Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

RSA, Département, Melchior : Michel Vergoz (déjà) en campagne pour Emmanuel Macron (VIDÉO)

Article suivant

Législatives dans la 6ème circonscription : Karine Nabeneza n’exclut pas sa candidature

Free Dom