Jeux des îles 2019 à Maurice: Un club réunion LOW COST

8 min de lecture
2

Il y a un mois de cela, nous (les ligues et comités présents aux jeux) avons été convoqués à une réunion avec les 3 organismes qui nous financent pour les jeux des îles de l’OCEAN INDIEN (REGION, DEPARTEMENT et DJSCS).

 

Lors de cette réunion, on nous a indiqué que les subventions allouées à la préparation des athlètes seraient de – 30% par rapport aux jeux de 2015. Il se murmurait même l’idée que nous réduisions le nombre de sportifs. C’est comme si le basket réunionnais irait aux JIOI avec 8 joueurs par exemple, au lieu de 10 ou 12.

C’est un manque de respect total envers nos ligues et comités!

 

Le lundi 20 août 2018 à 17h30, une nouvelle réunion était organisée cette fois avec seulement le CROS et les ligues. Le CROS nous a avoué qu’il ne savait pas encore le matin même, si cette réunion était pour décider de ne pas aller aux jeux des îles ou bien aller en effectif réduit dans chaque discipline. Finalement, le CROS était rassuré car ils ont eu l’assurance du financement total des subventions qu’il a demandé aux 3 décideurs. Mais nous? Plusieurs ligues n’ont pas encore pu se préparer car nous ne connaissons pas notre marge de manoeuvre.

Personne n’est capable de nous dire à quelle “sauce” nous serons mangés. Le CROS est satisfait pour sa part et j’en suis ravi pour lui, mais on a l’impression que nous ne sommes pas importants. L’Etat est le premier responsable du manque de respect envers nous puisque cette situation vient de lui. Nous sommes conscients qu’il faut faire des économies mais enlever des moyens au sport alors que beaucoup d’associations sportives galèrent pour finir la saison, c’est déplorable.

 

Les décideurs ont:

– supprimé les contrats aidés,

– baissé nos subventions,

– sacrifié la formation du haut niveau.

Et maintenant ils veulent fortement baisser les subventions destinées à la préparation des athlètes aux jeux des îles.

Sans oublier que la ministre des sports a déclaré il y a quelques temps: “Ce n’est pas à l’Etat de financer les clubs amateurs”.

 

C’est vite oublier que derrière chaque grand champion, il y a eu un club amateur, des éducateurs, des dirigeants, des bénévoles et bien-sûr les parents. Pourquoi autant de mépris envers le monde sportif qui a un rôle incroyable dans notre société et qui est un vecteur sociale et d’insertion? Pourquoi enlever des moyens à des associations qui n’ont déjà qu’un petit coco de pain? Pourquoi être fier des titres de champions du monde de nos disciplines et finalement mal nous considérer? Pourquoi nous demander notre soutien populaire pour les JO PARIS 2024 quand dans le même temps on ne nous soutient pas pour nos olympiades des jeux des îles? Pourquoi tirer sur notre corde quand des lignes budgétaires sont trouvées pour financer d’autres domaines?

 

J’ai été élu pour représenter les clubs. J’assumerai mon rôle et me battrai jusqu’au bout. Car le sport est universel. Tout le monde doit pouvoir en pratiquer et peu importe sa situation sociale. Je refuse que l’état nous oblige à augmenter nos prix de licences pour subvenir à nos besoins car le sport n’est pas destiné qu’aux personnes aisées. Je refuse de voir des clubs fermer demain, à cause d’un manque d’aide. Quand je vois les restrictions budgétaires auxquelles doivent faire face les mairies et les collectivités départementales et régionales, je suis triste pour les associations. Sans oublier les CNDS. Car en baissant, voir en supprimant des aides, l’état est en train de tuer à petit feu les associations sportives. Nos bénévoles n’en peuvent plus et combien mettent déjà la main à la poche pour faire fonctionner leur structures?

 

Mais je ne suis pas seul président de ligue dans ce combat car avec d’autres ligues sportives nous avons décidé de créer un collectif des présidents de ligue. Pour le moment il s’agit de ligues qui seront présentes aux JIOI 2019 (car c’est déjà dans 10 mois et demi) mais toutes les autres ligues et comités qui souhaitent nous rejoindre sont les bienvenues pour défendre les problématiques générales ci-dessus évoquées.

 

D’ores et déjà, je souhaite vous annoncer la création d’un collectif des présidents de ligues suivantes: Sport adapté, Judo, Voile, Natation, Badminton, Boxe anglaise, Volley-ball, Football et Basket-ball.

Plusieurs actions sont prévues par ce collectif:

1- On a demandé à être reçu par M. TERRET Thierry, délégué ministériel aux jeux olympiques et paralympiques lors de sa visite sur l’île la semaine prochaine. Nous avons rapidement eu une réponse positive de M. TERRET qui nous recevra en compagnie de Emmeline NDONGUE, membre du COJO. Cette réunion qui aura lieu mardi 28 août en fin de journée, nous permettra de porter à la connaissance de M. TERRET, nos problématiques mais surtout celles des jeux. Car on ne peut pas nous demander de nous investir pour PARIS 2024 quand dans le même temps on ne nous permet pas de préparer nos propres olympiades (JIOI).

2- Nous boycotterons le week-end sport décidé par l’état en septembre pour que ça soit un week-end NO SPORT. Cela avait été décidé avec les autres ligues et le CROS REUNION.

3- Nous demanderons en urgence à être reçus par le président du conseil Régional, le président du conseil Départemental et le Directeur de la DJSCS, avant que les subventions ne passent en commission début septembre concernant les jeux des îles.

 

La ligue de basket n’est donc pas seule dans son combat et c’est unis que nous défendrons le sport réunionnais. N’oublions pas que LA REUNION a la chance d’avoir des représentants au plus haut niveau dans les équipes de FRANCE. Tout comme les Antilles. La moindre des choses serait donc d’avoir du respect envers nous.

Vive le sport! Vive LA REUNION!

 

Johan GUILLOU
Président
Ligue Réunionnaise de Basket Ball


2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
MixskilaTangatchy Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox