Joé Bédier et Jean-Hugues Ratenon : « il est temps de tourner la page au Département ! » (VIDÉO)

3 min de lecture
41

Le maire de Saint-André et le député de la Réunion (5ème circonscription) ont tenu une conférence de presse, ce matin, vendredi 14 mai 2021, au Jardin des « Mille et une saveurs » à la Rivière-du-Mât-les-Bas dans le cadre des élections départementales qui se dérouleront les 20 et 27 juin prochains. L’occasion également pour les trois binômes soutenus par ces deux élus respectivement de l’UDSA (Union Démocratique de Saint-André) et de Résistanz égalité 974 de se présenter. Mais avant de laisser la parole aux candidats, Joé Bédier qui est aussi suppléant dans le canton 5 aux côtés de Primila Cévamy et de Laurent Papaya, a tenu à expliquer l’enjeu politique de ce scrutin dans ces trois cantons. Ecoutez le maire de Saint-André. Il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

Comme l’a dit Joé Bédier, le député Ratenon estime lui auss « qu’une page doit être tournée au Département dans le prolongement du changement intervenu en juin dernier à Saint-André et dans le changement que nous devons engager à Bras-Panon et à Salazie ». Jean-Hugues Ratenon a rappelé que les trois binômes avaient le soutien d’Huguette Bello, la tête de liste aux régionales et « qu’il y avait une cohérence politique pour les progressistes aux départementales et aux régionales. Pas d’arrangements, pas de tambouille, ni de magouille », a-t-il dit. Avant d’ajouter : « En tant que député, j’ai besoin sur le terrain des élus de proximité qui ne courbent pas la tête devant le pouvoir central car le pouvoir macroniste, je le dis et le répète, n’est pas bon pour la Réunion ».

Et le député de déplorer par ailleurs « la malhonnêteté des Virapoullé qui, aux départementales de 2015 avait soutenu Daniel Gonthier, qui était maire de Bras-Panon en lui donnant comme suppléant Jean-René Comtois. Et c’est le même Comtois qui, en 2021, se retrouve suppléant de Jeannick Atchapa, maire de Bras-Panon et adversaire politique de Daniel Gonthier. Où est la cohérence ? Que des arrangements pour essayer d’avoir le pouvoir », a regretté Jean-Hugues Ratenon. Après l’intervention du maire de Saint-André et du député de la circonscription de l’Est, ce fut au tour des candidats de se présenter.

 

  • Dans le canton 4 (Sainte-Suzanne/Cambuston) Jacky Balmine et Marie Larivière (photo ci-dessus) défendront les couleurs de l’UDSA et de Résistanz Egalité 974. Jacky Balmine, originaire du Chaudron, habite à Sainte-Suzanne depuis 30 ans. C’est un syndicaliste (CGTR) connu notamment dans le secteur du BTP. Si le binôme est élu, il demandera « un état des lieux de ce canton car on aimerait bien connaître ce qui a été fait dans ce canton où, une fois élu, le conseiller départemental disparaît de la circulation ». Jacky Balmine a précisé que le binôme avait également le soutien du député européen Younous Omarjee. Sa binôme Marie Larivière, fille de feu Adrien Larivière, qui fut un un grand militant communiste à Saint-André, est conseillère municipale de Joé Bédier, chargée de la gestion urbaine. Cette maman de deux enfants, assistante dentaire de formation précise que son combat sera basé sur la solidarité. Leurs suppléants sont Jean-Marc Patchiapin et Marie-Linda Virapin.

 

  • Dans le canton 5 (centre-ville de Saint-André entre autres), le binôme sera composé de Primila Cévamy, 29 ans et de Laurent Papaya, 45 ans, (photo ci-dessus) tous deux adjoints au maire de Saint-André et militants de la première heure au sein de l’UDSA, le mouvement politique créé par Joé Bédier en 2012. Tous deux promettent s’ils sont élus de tout mettre en œuvre, dans le cadre des compétences du Département, d’apporter autant que faire se peut « des réponses concrètes au besoins réels des familles, notamment les plus défavorisées ». Laurent Papaya a tenu à préciser qu’il n’avait aucun lien de parenté avec les deux autres Papaya (Sidoleine et Mélissa) engagées dans cette campagne dans le canton 6 respectivement aux côtés de Jeannick Atchapa et de Daniel Gonthier. Les suppléants de Primila Cévamy et de Laurent Papaya sont Joé Bédier et Migline Grondin. Ils affronteront le binôme sortant composé de Jean-Marie Virapoullé et de Viviane Ben Hamida.

– Dans le canton 6 (Bras-Panon, Salazie et Bras-des-Chevrettes), l’UDSA et Résitanz Egalité 974 seront représentés par le binôme David Vitry et Adélaïde Cerveaux (Photo ci-dessus). Le premier est adjoint au service informatique du rectorat. C’est un fidèle militant de Résistanz Egalité 974, homme de confiance du député Ratenon. La deuxième, 39 ans, mariée, conseillère municipale de la majorité à Saint-André, est gérante d’une agence immobilière. Leurs suppléants sont Thierry Hoarau et Aline M’Limi.

 

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
41 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

Régionales : Jean-Pierre Marchau (EELV) a présenté sa liste (VIDÉO)

Article suivant

Régionales : Didier Robert présente sa liste « Objectif Re’Union »

Free Dom