Joé Bédier : « quand je suis avec ma casquette de maire, je n’ai ni ami, ni famille ! »

14 min de lecture
17

Réagissant à l’édito d’Yves Mont-Rouge de ce vendredi 17 septembre 2021, le maire de Saint-André, Joé Bédier, a souhaité « clarifier » certains points. « Obeida Mogalia n’est pas mon ami », a-t-il d’emblée précisé, avant d’ajouter : « quand je suis avec ma casquette de maire et que j’agis en tant que tel, je n’ai ni ami, ni famille ». Joé Bédier précise par ailleurs : « ce n’est pas Obeida Mogalia qui a souhaité de ne plus être sur ma liste lors des élections municipales de 2020 à Saint-André, c’est moi qui ne voulais pas de sa présence ».

Concernant l’achat du domaine Appavoupoullé dont il est question – domaine négocié par Obeida Mogalia et acheté par le groupe de Youssouf Mohamed – et pour lequel nous avons reçu le coup de fil d’un administré de Saint-André, avant-hier, (voir extrait de l’édito ci-dessous), le maire ide Saint-André insiste sur le fait « qu’il s’agit d’une affaire entre privés ». Il poursuit : « après mon élection, j’avais demandé un diagnostic sur le foncier privé de la commune, afin de faire un état des lieux. Concernant ce domaine situé à l’entrée de la ville, côté avenue de la République, il y avait d’après ce que m’ont dit mes services, deux ou trois investisseurs potentiels. Lorsqu’on m’a dit qu’Obeida Mogalia en faisait partie, j’ai demandé une déclaration d’intention d’aliéner. En fait, je voulais préempter ce terrain. Obeida Mogalia a eu vent de mon souhait de préemption. Il a appelé à maintes reprises mon cabinet. Moi, je ne l’ai jamais reçu. Puis mes services m’ont appris qu’il avait déjà négocié le terrain avec les héritiers et que le compromis avait déjà été signé. Au vu de l’avancement de la transaction, mes services m’ont conseillé de ne pas faire de déclaration d’intention d’aliéner, qui est une procédure très lourde et qui fait que ce terrain serait resté encore plusieurs années dans l’état qu’il se trouve actuellement. C’est à ce moment, précis que j’ai pris la décision de recevoir Obeida Mogalia, qui m’a montré tous les papiers et m’a également exposé le projet porté par le groupe de Youssouf Mohamed, un investisseur bien connu à la Réunion ».

Autre précision apportée par le maire : « moi, je n’ai jamais rencontré la famille Appavoupoullé… Après analyse du projet, mes services et moi, nous nous sommes dits que cet investissement privé va permettre de ramener de l’animation au cœur de la ville qui en a bien besoin ; Une ville qui ne devrait plus voir les rideaux des commerces baisser à partir de 17h30/18 heures. Je veux faire vivre cette ville ».

Concernant la question qui a été posée dans l’édito, à savoir : « Joé Bédier a-t-il favorisé Obeida Mogalia ». La réponse du maire est on ne peut plus claire : « je ne favorise personne ; Je ne regarde que la qualité des projets proposés par les investisseurs et l’intérêt pour la commune. Je fonctionne comme ça. Avec moi, il n’y a ni ami, ni famille. Je suis transparent, cash et clair. C’est comme ça. Je veux rompre avec les méthodes du passé. Je veux que les deniers publics soient bien utilisés. Je veux une ville équilibrée en matière de développement économique et commercial. Je veux que tout le monde, tant les commerces de proximité que les grandes surfaces puissent vivre. Cela dit, à Saint-André, je ne veux plus de grande surface. Nous en avons assez. En revanche, je souhaite plus de diversité commerciale (aliments bio, parapharmacie…) ».

Voici ci-dessous l’extrait de l’édito de ce vendredi matin qui a interpellé le maire :

Joé Bédier a-t-il « favorisé » son ami Obeida Mogalia au détriment de la famille Adam ?

 J’ai reçu un appel téléphonique d’un administré de Saint-André, avant-hier, m’informant de la décision du maire Joé Bédier de « favoriser » son « ami » Obeida Mogalia pour un projet de construction de locaux sur l’espace Appavoupoullé se trouvant avenue de la République, pas loin de la mairie. Un espace jouxtant un immeuble dans lequel se trouve entre autres le cabinet médical de Jean-Marie Virapoullé.

Mon interlocuteur m’explique que ce terrain de plusieurs milliers de mètres carrés était en contrat bail entre les propriétaires et un commerçant de la ville dont le commerce borde, également la parcelle en question. Un commerce appartenant à la famille Adam. L’ancienne municipalité, paraît-il, souhaitait acquérir cette parcelle pour en faire un espace de verdure en plein centre-ville.

J’ai appelé Obeida Mogalia, hier matin, aux environs de 7h30. Ce dernier a milité aux côtés de Joé Bédier au sein de l’opposition municipale à Saint-André de 2014 à 2020. Mais lors des municipales de juin 2020, il n’a pas souhaité rester sur la liste de Bédier en raison sans doute de ses activités professionnelles. Il gère notamment le patrimoine de Youssouf Mohamed, son mentor, patron d’Atlas à la Réunion. Obeida Mogalia ne cache rien de ses relations amicales avec Joé Bédier, « et ce, bien avant qu’il ne soit élu maire de la ville », tient-il à préciser. Mais il ajoute aussitôt : « le dossier dont il est question ici n’a rien à voir avec la mairie et avec le maire. Il s’agit d’une transaction foncière faite de particulier à particulier. J’ai effectivement, via une agence immobilière, entrepris la démarche de discuter avec la succession Appavoupoullé qui compte pour ce terrain pas moins de 23 héritiers. Je les ai vus et je leur ai fait une proposition d’acquisition qu’ils ont, après maintes discussions, acceptée. Il s’agit d’un terrain de 6000 m2. L’offre d’achat que j’ai faite, à savoir 1,7 millions d’euros a été validée en présence du notaire par les héritiers. Nous avons déjà signé le compromis. L’argent se trouve chez le notaire ».

Et la mairie dans tout ça ? Mon interlocuteur anonyme m’avait dit qu’un employé, responsable de service, « avait fait pression sur le commerçant Adam pour quitter les lieux ». Précision d’Obeida Mogalia : « je connais la famille Adam. Ce sont des gens bien pour qui j’ai un très grand respect. Mais je ne vois pas pourquoi la mairie aurait eu besoin de faire pression puisqu’elle n’a jamais été concernée par cette transaction. La famille Adam loue un petit local qui se trouve sur la propriété… ». Selon nos informations, la famille Adam aurait fait une offre de 1,8 millions d’euros pour l’achat des 6000 m2 ».

Réponse d’Obeida Mogalia. « Je ne suis pas au courant… Nous, Youssouf Mohamed et moi, avons proposé 1,7 millions d’euros. Nous avons déjà mené pour 300 000 euros d’études. Et nous allons investir 17 millions d’euros dans un projet à cet endroit, soit environ 8000 m2 de construction et une centaine de places de parking sous-terrain, le plus grand de la commune. Ce projet, l’un des plus beaux de la ville, va créer 120 emplois de chantiers et 200 emplois dans les commerces qui s’ouvriront. Avec Youssouf Mohamed, nous sommes associés à 50/50. Nous allons réalisé juste à l’entrée de cette avenue importante, des bâtiments dédiés au divertissement (laser game, bowling…), aux loisirs (salle de sport…), à la restauration (restaurants, glacier…). Sur le choix des locaux et des activités, la mairie a souhaité donner son avis afin de voir sir le projet correspondait à ce que la municipalité souhaitait dans le but de créer de l’attractivité dans une ville qui, depuis des lustres, se retrouve déserte après 20 heures. Les Saint-Andréens, pour s’amuser, vont à Saint-Denis, dans l’Ouest ou dans le Sud. La mairie est pressée de voir la concrétisation de ce projet structurant qui va véritablement donner un autre cachet à la ville dont l’entrée, à ce niveau, est pour l’instant occupée par une verrue ».

J’ai par ailleurs appelé la mairie pour en savoir plus : « hormis un droit de regard sur le projet pour voir s’il n’allait pas défigurer la ville, nous n’avons rien à voir avec cette transaction qui n’est pas publique. Quant au favoritisme dont il est fait allusion, je crois que la personne qui vous a téléphoné se trompe d’époque. Avec Joé Bédier, finis les passe-droit. Ça peut déplaire, je peux le comprendre pour des gens qui ont été habitués durant des années, voire des décennies, à cette gestion à la tête du client, mais le maire, en place depuis 1 an, et son équipe, feront tout ce qui est en leur pouvoir pour casser toutes les mauvaises habitudes qui ont été prises antérieurement et pour changer de mentalité, d’état d’esprit. C’est un travail de longue haleine mais ça se fera. Nous prenons publiquement cet engagement car il s’agit de l’argent public, de l’argent des impôts. Nous n’avons pas le droit de faire du n’importe quoi avec l’argent des contribuables ». A suivre !

Y.M.

([email protected])

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

17 Commentaires

  1. Monsieur le maire demande d’intervention dans le centre ville, surtout dans le centre commercial du centre ville, si on peut appeler sa comme sa, déja sale , niveau odeurs n’en parlons pas, ou un endroit ou il y a des rassemblements de personnes qui boivent fument, le traffic, vol, raquette. Aucune sécurité, nous sommes livrer à nous-mêmes.

  2. Du tac au tac, très bien M. le maire, quand on a rien a se reprocher, on fait dans la transparence. Certains essaient de trouver des poux, à mon avis ils commencent à désespérer car le travail commence à se voir et ce que je constate c’est qu’avec ce maire notre ville respire la sérénité, il était temps. Merci et continuez ainsi.

    • bonjour, je suis un des enfants des héritiers et c grâce à moi si aujourd’hui le bien à pu trouver acquéreur. acquéreur que je ne connais ni en noir ni en blanc alors moi je dirais que dans des journalistes n’ont rien à aire de leur journée au lieu d’écouter les balivernes d’une pauvre femme qui n’est même pas concerné par le dossier APPAVOUPOULLE qu’ils aillent voir ailleurs. De plus cette dame faudrait faire un contrôle sur elle par les yrssaf car je crois qu’elle exploiye illégalement une partie d’un local qui fait partie du bien et ça c elle qui me l’a avoué. alors à bon entendeur salut

  3. Moin par contre mi trouve na encore plus le trou dan chemin . Le normal ?
    Arrête vouloir toujours montre out figure. Fatigue voir out tête ! Et pourtant mi lave vote pou ou! Mon dié!

  4. Out famille politique si par contre!
    Service économique
    Sercice tranquillité public …secur école…band caniars i dragent fille devant lycée…le zoli!
    Et mi en passe!!!!

  5. Mon dieu Seigner, n’a un tit Madame dans service foncier li croit virapoulle les encore la, c’est elle décide comment trape foncier, alors que tit Madame la i comprends pas grand choze la monte de grade en quatrième vitesse sans comprendre dans temps virapoulle alors qu’elle i mérite pas di tout , la famille n’a grand bras zet un coup d’œil

  6. Quand on a rien à se reprocher, il y a rien à justifier et on apporte pas des réponse .
    L’ingénieur de la politique de la ville qui à visité la famille ADAM pour demander de retirer sa proposition d’achat et de louer l’emplacement avec le nouveau propriétaire, est-il parti en mission sans l’ordre de la mairie?
    Le 1er adjoint qui était appelé et venu sur place pourquoi n’a-t-il pas demandé au fonctionnaire de la mairie de retourner à son bureau?
    Nous attendons la réponse du maire.

  7. c est un projet privé !!! En toute légalité je vois!!
    Bravo pour le développement pour ce projet

    Areter avec ladilafé …on avance pas
    Va voir un peu a ile Maurice vous allez comprendre c est quoi les Malls et lrs développement.

Répondre à Nul Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Le 14e Rallye de St-Joseph s’annonce comme un immanquable

Article suivant

Un distributeur de béton et de mortier en libre-service au Port

Free Dom