Journée du Lupus : le CHU de La Réunion se mobilise

3 min de lecture
1

Le CHU de La Réunion a accueilli ce vendredi des stands d’information dans le hall principal de son établissement de St‐Denis, pour informer les usagers et le personnel hospitalier sur le Lupus, maladie peu voire méconnue du grand public. Lors de cette deuxième édition, l’association lupus a convié des malades de la sclérodermie à se joindre à cet évènement. La Présidente de l’association « Lupus Réunion » Mme Sabrina Réseda était présente pour informer et parler du lupus, accompagnée des malades de lasclérodermie pour échanger sur cette pathologie. Guillaume Kichenama, Président de l’association « Un autre regard » et Nathalie Jauze, tous deux socio‐esthéticiens au CHU de La Réunion, ont proposé un atelier de socio‐esthétique. Côté médical, le Dr Loïc Raffray, du service de médecine Interne du CHU Félix Guyon était aussi présent.

Les associations ont échangé avec les malades, leurs familles et leurs proches pour partager leur expérience autour de la maladie. Tout au long de l’année, des ateliers éducation thérapeutique patients (ETP) sont mis en place au CHU Félix Guyon par le Dr Frédéric Renou.

La socio-esthétique au service des patients

La socio‐esthétique s’adresse à toutes les personnes en souffrance et atteintes dans leur intégrité physique, psychique et sociale. L’apport socio‐esthétique des patients atteints du Lupus est assuré par Mme Nathalie Jauze, socio‐esthéticienne au CHU, lors de l’atelier d’éducation thérapeutique Lupus « atelier vivre avec le Lupus ».
Cet apport comprend : la photoprotection : l’information et le conseil en matière de produits de protection solaire et de méthodes de protection. Le maquillage correcteur : lors d’atteinte cutanée, les conseils en matière de produits cosmétiques adaptés.

Le Lupus et la sclérodermie maladies auto immunes méconnues

Le lupus et la sclérodermie sont des maladies auto immunes rares touchant le plus souvent la femme jeune. Ces maladies chroniques peuvent revêtir différentes formes et atteindre
plusieurs organes. La peau est très fréquemment atteinte avec des manifestations qui sont très variables dont le point commun est une protection solaire importante et nécessaire. Les
répercussions de cette maladie sont aussi conséquentes sur le plan général, esthétique et social d’où l’intérêt d’une prise en charge spécialisée en Médecine Interne ‐ Dermatologie et
multidisciplinaire dont la socio esthétique.

L’équipe qui a animé la journée Lupus au CHU de La Réunion


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




1 Commentaire



Free Dom
WordPress Video Lightbox