Journée européenne des victimes : expographie « Mots et maux de femmes » dans les territoires ultramarins

1 min de lecture

Ce 22 février a lieu la Journée européenne des victimes. A cette occasion, le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu recevra la fédération France Victimes et Les Maltraitances, moi j’en parle !, partenaires de l’exposition « Mots et Maux de femmes », qui vise à sensibiliser le grand public à la situation des femmes victimes de violences conjugales. 

L’exposition, composée de photos et de textes pédagogiques et de témoignages de célébrités parfois victimes pour interpeller, sensibiliser et informer sur les violences. Cet événement se tient sous le haut-patronage du Président de la République Emmanuel Macron, avec le soutien de près de 400 marraines issues des mondes politique, artistique ou encore médiatique.

Les textes et les images qui composent l’expographie sont le résultat d’une collecte de témoignages et de recherches minutieuses et documentées. Certaines approches du Collectif interpelleront lors de la présentation de l’exposition, mais l’objectif est de suffisamment marquer les esprits pour encourager une prise de conscience, des actions et une protection des personnes.

Cette exposition photographique sera déployée en Outre-mer tout au long de l’année 2022 : 

  • À partir du 22 février 2022 :

o   Marigot (Saint-Martin)

o   Pointe-à-Pitre (La Guadeloupe)

o   Nouméa (Nouvelle-Calédonie)

o   Cayenne (La Guyane)

o   Mamoudzou (Mayotte)

o   Fort-de-France (La Martinique)

o   Saint-Denis (La Réunion)

o   Papeete (Polynésie française)

Simultanément, l’exposition poursuit également son déploiement en métropole, après avoir été visible du 25 novembre au 10 décembre 2021 à Avignon, Bourges, Brest, Limoges, Lyon, Marseille, Reims et Toulouse.

La Fédération France Victimes a été créée en 1986 sous l’impulsion de Robert Badinter.

Sa mission : promouvoir et développer l’aide et l’accompagnement des victimes, et développer toutes mesures contribuant à améliorer leur reconnaissance.

1re fédération d’aide aux victimes en France, elle comprend 130 associations agréées sur tout le territoire français et 1 500 professionnels (juristes, psychologues, travailleurs sociaux).

France Victimes accompagne les victimes d’infractions pénales : violences intrafamiliales, agressions physiques et sexuelles, injures, discriminations, harcèlements, cybermalveillances, et aussi cambriolages, vols avec violence, escroqueries et abus de confiance, vandalismes, accidents de circulation, attentats terroristes, catastrophes naturelles.

France Victimes aide toutes les victimes à faire valoir leurs droits et les accompagne, notamment dans le cadre de la justice restaurative.

Partout en France, les victimes peuvent appeler le 116 006 ou hors métropole +33 (0)1 80 52 33 76 pour recevoir l’aide de la fédération France Victimes.

Cliquez ici pour en savoir plus sur France Victimes

Cliquez ici pour télécharger le dossier de presse de France Victimes

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

La secrétaire d’Etat à la Biodiversité à Jean-François Nativel : « vous mentez de façon éhontée ! » (VIDÉOS)

Article suivant

Louïz, Miss Trans France 2021, lance un appel à la générosité des Réunionnais

Free Dom