/

Journée internationale des droits des femmes : une convention partenariale pour l’égalité entre les filles et les garçons

9 min de lecture

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le préfet de La Réunion a signé la convention pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’éducation et la formation aux côtés de partenaires, dont le Département de La Réunion. Déclinaison locale d’un accord cadre interministériel, cette convention est renouvelée pour la quatrième fois, et est, cette année, étendue au domaine de la formation.

Face à la prégnance des inégalités femmes-hommes à La Réunion, les signataires s’engagent à déployer une politique éducative et de formation en faveur de l’égalité

L’objectif de ce partenariat est de contribuer aux changements comportementaux, à la lutte contre les stéréotypes de genre et au décloisonnement des parcours à travers cinq axes d’intervention :

  • piloter la politique d’égalité au plus près des élèves, des étudiantes et étudiants, des apprenties et apprentis et des stagiaires,
  • former l’ensemble des personnels à l’égalité,
  • transmettre aux jeunes une culture de l’égalité et du respect mutuel,
  • lutter contre les violences sexistes et sexuelles,
  • s’orienter vers une plus grande mixité des filières de formation.

 

Du fait de la permanence de certains enjeux et de l’émergence de nouvelles problématiques telles que la montée du cyber-harcèlement et des cyber violences, cette convention interministérielle pour la période 2021-2024 affiche des ambitions renforcées. Il s’agit désormais de « conduire une politique encore plus volontariste et d’aller plus loin, à la fois dans l’éducation des jeunes à l’égalité et dans la protection des élèves, des étudiants et étudiantes, … en mobilisant tous les acteurs et tous les leviers de politique publique ».

Le Département a un rôle d’exemplarité sur l’égalité entre les femmes et les hommes

Le Département de La Réunion agit à plusieurs niveaux auprès des élèves et étudiantes et étudiants réunionnais.  En charge des collèges, il intervient dans la gestion des missions d’entretien – maintenance, de la restauration scolaire, du numérique et des moyens nécessaires au fonctionnement et à l’équipement des Etablissements Publics Locaux d’Enseignement (EPLE). Il accompagne  également les établissements et leurs très nombreux projets et joue un rôle auprès du jeune public en matière de sensibilisation et de promotion de l’égalité, notamment avec le Conseil Départemental des Jeunes (CDJ). De plus, chef de file de l’action sociale, il mène des politiques de lutte contre la pauvreté et les violences intrafamiliales, qui touchent en majorité des femmes. De manière plus générale, le Département est proactif pour garantir l’accès de tous à ses dispositifs d’aide et d’insertion professionnelle.

Convention 2021-2024, ne nouvelle impulsion à ce combat

La présente convention signée ce 8 mars 2021 vise notamment à :

– formaliser les relations entre les partenaires de la présente convention,

– définir en partenariat les objectifs prioritaires et les engagements respectifs des signataires au regard de la situation locale,

– organiser le suivi et l’évaluation régulière des actions menées.

Le Président du Département a souligné que cette convention vient donner une nouvelle impulsion à ce combat, en tenant compte des leçons du passé, tout en étant résolument ancré dans les problématiques actuelles et à venir, et a salué cette collaboration qui s’avère plus que nécessaire pour que l’action soit efficace et durable.

Il a par ailleurs rappelé que la Collectivité était impliquée depuis de très nombreuses années, notamment à travers la lutte contre les violences faites aux femmes, la valorisation des talents artistiques au féminin avec le prix Célimène ou encore la lutte et la prévention des grossesses précoces ou encore des actions de sensibilisation dans les collèges.

Dans le cadre de la présente convention, l’engagement du Département sera accentué à travers plusieurs axes :

  • la lutte contre les violences sexuelles et sexistes à travers des actions de sensibilisation et d’information au sein des collèges pour associer les collégiens dans ce combat, tout en donnant aux filles les moyens d’agir et de réagir face à ces violences,
  • le second axe vise à intégrer cette thématique dans les actions de l’Académie des Dalons. Chaque année, une centaine de jeunes, en voie de déscolarisation ou d’exclusion bénéficie d’un accompagnement renforcé de cette Académie en vue d’une réinsertion sociale et professionnelle. En abordant ce sujet, la Collectivité veut mettre fin aux préjugés et amener ces jeunes à promouvoir à leur tour l’égalité entre les femmes et les hommes,
  • l’autre axe vise à intégrer ce sujet parmi les thématiques prioritaires du Conseil Départemental des Jeunes (CDJ). Il s’agit à la fois de sensibiliser les jeunes élus, tout en leur permettant d’en faire une des priorités de leur mandat,
  • le dernier axe porte sur la constitution d’une culture de l’égalité et du respect mutuel au sein des établissements scolaires. En ce qui concerne le Département, ce sont les collèges qui seront ciblés via un travail partenarial avec le Rectorat et les chefs d’établissements. Le dispositif Passeport Educatif du Collégien sera mobilisé afin d’encourager des actions promouvant l’égalité fille – garçon.

Les objectifs et les actions de la convention partenariale seront amenés à être réévalués, tous les ans, au prisme des évolutions de la situation locale et des objectifs formulés dans l’accord-cadre interministériel. Cette évaluation devra permettre de faire le point sur l’avancée des actions (nombre de personnes bénéficiaires des actions, nombre d’interventions, nombre d’outils locaux réalisés…) ainsi que sur la progression enregistrée sur les cinq chantiers prioritaires grâce aux partenariats mis en place.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Orientations budgétaires : 61 millions d’€ d’investissements, en 2021

Article suivant

Incident terminé pour les remises de Passeport et carte d’identité

Free Dom