Karine Nabenesa à Didier Robert : « Monsieur le Président, vous avez oublié des éléments de votre bilan !»

9 min de lecture
28

La conseillère régionale de l’opposition, qui apportera son soutien à la candidate Ericka Bareigts au prochain scrutin, a décidé via cette tribune d’interpeller le président sortant de la Région, Didier Robert, sur son bilan.

« Il y a quelques jours le Président de Région déclarait officiellement sa candidature aux prochaines élections régionales en souhaitant être «  encore utile à la Réunion . Candidat à son troisième mandat, il a dressé un bilan édulcoré de son action. Je n’ai pas retrouvé certains pans entiers de sa mandature…comme passé sous silence…pourtant les faits sont têtus…Sans doute un oubli vite corrigé car heureusement pour lui …Nous y étions .

Dans son bilan, le Président sortant a oublié de préciser que sous sa mandature la Région Réunion est devenue la région la plus endettée de France. Une dette passant de 588 millions d’euros en 2015 à 1,2 milliards d’euros en 2018 soit plus que le budget général de la collectivité actuel… et bien loin devant les plus mauvais élèves comme aime à le rappeller la Cour des Comptes en 2018. Ce déficit coûte en 2019, 1390 euros par réunionnais contre 670 euros par réunionnais en 2015 soit plus de 108% d’augmentation. Cela signifie qu’en 2019 pour absorber cette dette, la Région Réunion, en tenant compte des capacités financières et à supposer qu’elle mobilise toute son épargne, mettrait 9,7 années à solder sa dette….

Dans ce contexte, on pourrait légitimement supposer que le Président de Région a fait exploser la dette pour « faire exploser les investissements » pour les réunionnais… Il n’en est rien. Pire durant ses dix dernières années, contrairement aux beaux discours, les dépenses d’investissement n’ont cessé de baisser…933 millions d’euros d’investissement en 2016, 711 en 2017, 639 en 2018, seulement 450 millions d’euros en 2019 soit une baisse plus de 50 % des investissements en 4 ans.

Si la dette explose sans que cela bénéficie aux réunionnais par des investissements, on pourrait légitimement penser alors que comme tout un chacun, lorsqu’on a des crédits on fait attention à ses dépenses quotidiennes… là aussi, il n’en est rien… Pire les dépenses de fonctionnement ont littéralement explosé passant de près de 250 millions d’euros en 2010 à 472 millions en 2019…

Les chiffres sont têtus, et s’il fallait donc résumer la gestion du Président sur ces dix dernières années, cela pourrait se traduire ainsi : En 1O ans, il a fait exploser la dette de 108%, il a fait exploser les dépenses de fonctionnement de 188% et réduit les investissements de 50%….

Si en 2020, la Région respire c’est grâce aux millions d’euros des fonds COVID en provenance de l’Etat et de l’Union européenne en tant que gestionnaire de ces fonds …

 Déjà 10 ans et pas moins de 15 milliards d’euros dans le porte-feuille régional, le compte n’y est pas. Hélas pour les réunionnais, les sujets de fond ne sont toujours pas réglés. Toujours pas de véritable transport en commun, toujours autant d’illestrisme, de précarité et de pauvreté, des déséquilibres qui se creusent entre micro-region, des étudiants complètement abandonnés alors que la Région en tant que chef de file est censé les orienter…

Et les projets lancés depuis des années qui n’aboutissent tout simplement pas. Tous ces projets financés depuis des années, où sont-ils ? Le port de Saint-André ? L’écocité de Cambaie ? Le développement de l’aéroport de Pierrefonds ? Qu’en est-il du SAR qui devait être mis à la poubelle, de la transformation du Parc national, de la révolution fiscale ? De l’application du plan « zéro déchet ».. sur ce sujet, à défaut d’une vision, nous avons pu assister à l’opportunisme électoral avec lequel est traité un sujet aussi majeur pour notre île…

Même si rien n’avance pour les Réunionnais, la Région Réunion depuis croule sous les procédures judiciaires :

– enquête du Parquet National Financier pour corruption sur l’attribution des marchés de la NRL,

– enquête pour détournement de fonds publics et recel de détournement de fonds publics en lien avec le salaire de PDG de la SPL Réunion des Musées Régionaux,

– l’enquête sur les emplois au Cabinet

– l’enquête du PNF touchant la Région et cette très chère SPL Maraina aujourd’hui au bord du dépôt de bilan

– l’Affaire Olivier Rivière, le Premier Vice-Président aujourd’hui condamné

Et quant à ce qui devait être le chantier de votre mandature, il est devenu le chantier réunionnais de la honte en France et en Europe, chantier à l’arrêt embourbé pour incompétence et irresponsabilité de son maître d’ouvrage. La réception du viaduc ne saurait faire oublier que la route n’est toujours pas mise en service…

Que de temps et d’argent perdus à s’entêter à vouloir faire une digue sans galets, à ne pas vouloir prendre les roches massives autorisées dans la carrière de NGE concurrente du groupement, à ne pas vouloir des andains pour finalement dire étudier « un plan andains », à s’entêter à passer en force pour ouvrir des carrières alors que cela ne relève pas de la responsabilité de la Région, pour à chaque fois, d’ailleurs obtenir une fin de non-recevoir par les autorités indépendantes…

 Ne pas finir la NRL est la conséquence des choix du Président sortant… Le choix d’avoir accepté en toute irresponsabilité une offre irréalisable qui se rèvèle insincère car au final le marché est infaisable et a été résilié. Une offre finalement bien plus élevée en délai, et en coût… sans même rajouter les 600 millions d’euros complémentaires exigés par le groupement à la Région actuellement en attente de décision du Tribunal Administratif …

Des choix inconséquents pris dans le cadre d’une gestion hasardeuse et irresponsable de la collectivité qu’une nouvelle lithanie de promesses ne saurait effacée…pour la Réunion et pour les Réunionnais, il est utile d’écrire une nouvelle page ».

 

 

 

 

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

28 Commentaires

  1. Madame la dette à St Denis a doublé en 2 mandat de Gilbert ANNETTE et pourtant a-t-il construit l’Espace Océan, a-t-il fait la nouvelle entrée ouest ?
    Non, rien ne s’est à St Denis et pourtant la dette a augmenté. Donc la dette de la région a augmenté mais le président actuel a mis en place le pop, la continuité, les aides au étudiants et entreprises mais surtout il a osé construire la nouvelle route du littoral. Donc arrêter de critiquer et allez plutôt travailler à votre bureau à la Cinor

  2. Jamais élue. Aucune légitimité émanant du peuple. Vendue à Ericka. Aucune vraie conviction politique. Aucune famille politique.

  3. C’est pas elle qui est payée par Bareigts à la cinor pour faire campagne contre Robert? Ça brasse de l’air depuis des années en se remplissant les poches et ça se montre juste lors des grandes échéances juste pour être sûre de garder sa place en or.

  4. Avant de critiqué sont voisin on sassure quon a rien a ce reproche le clan annette a laisser un trou béant dans saint denis on a exproprié des petit commerces pour rien la ville de saint denis est abandonné les petit quartiers comme domenjod bretagne oublie

  5. Quand il s’agit de Didier Robert toujours dans la critique celle la… si ce n’est pas de l’ambition personnelle pure et simple je ne vois pas ce que c’est….

  6. Arrête un peu souplé, kosa ou la fait ou a par critiqué… i voit zelections i arrive i sorte dans trou . Na 1 proverbe i dit tourne 7 fois out langue dans out bouche avant coser ben ou devrait fait hein va peut-être permet à ou réfléchit un peu avant coser.

  7. Madame nabenesa vous ete reponsable su ralentissement de la nrl avec des recour a tou bout champ vous avez negocier une place a chaud a la cinor avec erika et le clan de st denis en echange de votre position coontre didier robert vous ete une alimentaire vous navez aucun projet politique aucune vision et surtou aucun bilan

  8. La dame confond dette et déficit.
    Pas facile d’être crédible avec une telle erreur d’appréciation surtout avec le poste qu’elle occupe… avec son expérience elle devrait savoir que les collectivités ne peuvent pas présenter de bilan en déficit à moins de se voir placées sous tutelle administrative…
    ce qui n’a jamais été le cas du conseil régional.!

  9. C’est dame est la honte de la politique locale. Une alimentaire de 1ère catégorie. Demandez lui comment elle a obtenu son maintien à la CINOR…

    • Elle est une élue Macroniste qui se planque sur une liste Macroniste. Car la maire l’a embauchée à la Cinor.
      C’est avant tout une alimentaire et non une femme qui se lance dans la politique pour la population. Réalisez des projets à la Cinor avant de venir critiquer les autres.

  10. Pathétique,

    Vous faite partie de ceux qui sont responsables du retard de la NRL avec vos recours successifs chère Madame. Alors quand on monte au cocotier on essaye d’avoir son cul propre. Allez donc expliquer à votre mentor Thierry ROBERT comment faire pour rembourser ses dettes avant de parler de celle de la Région que vous n’aurez jamais l’occasion de gérer, même avec ta copine Ericka qui d’ailleurs devra répondre bientôt de ses actes également.

  11. Parlons un peu de vos projets à vous Madame Nabenesa… de votre bilan… ah excusez moi vous n’en avez pas… et vous vous permettez de critiquer… c’est bien bas pour celle qui ne pense qu’ à sa poche avant de penser à la population…..
    Marre de ces gens qui sont là que quand il y a des échéances électorales… marre de ces personnes qui ne pensent qu’à leur poches , marre de ces personnes comme elle qui prennent des gens pour des cons…

  12. Ah! vous êtes responsable de toutes sortes de recours contre la NRL. Maintenez vous soutenez le clan Annette Bareigts pour avoir encore une place. Vous êtes là que pour critiquer, vous n’êtes pas là pour construire l’économie de La Réunion. D’ailleurs avec des politiques comme vous La Réunion a du souci à se faire. Je pense qu’elle mérite mieux que ça !

  13. Que le président Robert dresse avec sincérité son bilan après ses deux mandats . Comme on dit si le job à été bien fait personne ne diras le contraire.
    A lire tout ceux qui le défends avec acharnement sans véritablement apporter la preuve pour contredire Mme Nabenaza laisse à douter de son bilan.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Les « 4 engagements » du maire Bruno Domen, maire de Saint-Leu (VIDÉO)

Article suivant

Nomination d’un “non local” à la tête du CNFPT: les élus locaux, pas contents, réagissent !

Free Dom