Kelonia : décès de trois tortues en deux jours

3 min de lecture

Petite baisse de moral sur le Centre de soins de Kelonia ces deux derniers jours. Dans un communiqué, il indique avoir :

  • perdu une de ses pensionnaires Ophélie une tortue imbriquée qui étaient dans nos bassins depuis plusieurs années après une amputation d’une nageoire antérieure provoquée par en enchevêtrement dans un fils de pêche
  • récupéré une tortue imbriquée morte échouée sur Grand Bois qui avait été signalée le 28/12 au niveau de Petite Ile et qui n’avait pas pu être retrouvée lors de la sortie en mer du réseau échouage et
  • cherché une femelle adulte de tortue verte récupérée flottant et trés affaiblie devant St Gilles. Cette dernière mise sous perfusion et corticoïdes est morte dans la nuit.

 

« Les nécropsies des 3 tortues ont été faites immédiatement pour tenter de comprendre les raisons de leur mort. Des analyses bactériologiques et des contenus stomacaux sont en cours pour affiner les diagnostiques.
Concernant cette dernière qui mesurait 105 cm de longueur de carapace, elle ne pesait que 110kg. Alors qu’elle aurait du en peser au moins 60kg de plus. Elle avait pourtant l’estomac plein (3,2kg) d’algues et de jacinthes d’eau. Sa mort est due à une atteinte au niveau du coeur et des poumons. Les prélèvements effectués permettront d’identifier les pathogènes qui en sont la causse.

Nous voulons profiter de cette fin d’année pour remercier les usagers de la mer et les observateurs attentifs pour les signalements de ces tortues et leurs interventions, qui permettent au Centre de soins d’intervenir aussi rapidement que possible. Mais également pour toutes les observations et informations que nous pouvons recueillir grâce à eux.

La base de données photographique de TORSOOI s’étoffe chaque année avec l’entrée de nouveaux spécimens, la liste des habitats utilisés par les tortues marines s’accroit également autour de La Réunion. Une vingtaine de tortues en moyenne sont relâchées aprés avoir été accueillies au Centre de soins et parrainées par des enfants.

Et même lorsque les tortues sont retrouvées mortes ou meurent malgré nos soins, des prélèvements de contenus stomacaux, génétiques, isotopiques, sont systématiquement réalisés et permettent d’améliorer les connaissances sur les tortues marines et les menaces qui pèsent sur ces espèces protégées. »

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Autotest disponible en supermarché, les pharmaciens en colère !

Article suivant

Saint Paul : les déchèteries et Trokali fermés exceptionnellement

Free Dom