Kelonia : la Tortue Emma blessée par un bateau

3 min de lecture
3

Une video transmise à Kelonia et prise lors d’une plongée de nuit le 15 juin montre la femelle tortue verte EMMA avec une profonde blessure sur la carapace.
Emma est l’une des deux femelles qui pondent à La Réunion. Cette blessure au niveau des reins pourrait lui être fatale. Elle illustre encore une fois la réalité du risque de collision à La Réunion. Risque qui s’est accru ces dernières années.

Un rapport récent de l’association CEDTM montre l’évolution de cette cause de mortalité et propose des mesures d’atténuation. Avec parmi elles, la limitation de la vitesse des navires dans la bande des 0,5 mille nautique et la présence permanente d’un observateur à l’avant des bateaux pour signaler la présence des tortues en surface ou sub-surface. Des mesures que peuvent appliquer tous les usagers de la mer et qui pourraient réduire de 80% les risques de collision.

Emma est suivie par Kelonia depuis 2007 et sa première ponte observée sur le littoral ouest. Elle a depuis été revue lors de 5 saisons de reproduction successives.
Le décès de Emma reviendrait à la disparition de 50% de la population reproductrice actuelle à La Réunion.
Population reproductrice qui ne se reconstitue que trés lentement  depuis le début des années 2000.
Pourtant les textes des premiers navigateurs ayant accosté l’île décrivaient des centaines de tortues qui venaient pondre sur les plages de l’ensemble des îles des Mascareignes. (« Sous le signe de la tortue » de Jacques Lougnon Azalées Editions)

Un module collision sera bientôt rajouté à la plate-forme d’apprentissage en ligne OMEGA développé par Quiétude-CEDTM et à destination des usagers de l’océan.
www.omega.upility.fr
Ce module permet de comprendre les causes de collision, de connaitre la règlementation et mettre en avant les bonnes pratiques pour réduire les risques de collision.
Les recommandations sont par ordre d’efficacité :
1) Réduire sa vitesse près des côtes, 2) S’éloigner des côtes avant d’accélérer (idéalement jusqu’à la bathymétrie de 50m de profondeur environ), 3) Avoir une vigilance accrue et placer une personne à l’avant du bateau, 4) s’équiper d’un systême de protection de l’hélice.

3 Commentaires

  1. Mi espere quelle ira mieux c’est triste, et sat i respect pas le code que nana po les bateaux et qui finalement rend les tortues comme sa mi espere que zot naura un gros retour Karma

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Opération « anti-rodéo » à Beauséjour : plusieurs infractions relevées

Article suivant

Des substances chimiques dangereuses dans les fournitures scolaires ? L’Anses lance l’alerte

Free Dom