Tabassé pour une « dette de zamal » à St-Pierre : les auteurs devant le tribunal

1 min de lecture
9

Il est traumatisé par ce qu’il a vécu : un jeune de 20 ans s’est fait frapper à St-Pierre le 6 août dernier.

Les deux auteurs principaux sont passés devant le tribunal de St-Pierre ce mercredi 11 août. L’auteur principal écope de 9 mois de prison, car il a un casier judiciaire chargé, son dalon s’en sort avec 6 mois de prison. La peine est aménageable avec un maintien à domicile.

Pour rappel : Un jeune homme a expliqué qu’il sortait tranquillement de chez le coiffeur quand il a été pris à partie par des gens. Il a été contraint par un groupe de jeunes d’entrer dans une voiture. Arrivé au lieu de destination, il aurait été ligoté sur une chaise, frappé à plusieurs reprises, à grands coups de ceinture, de bâton, de pied et de poing. Une dette liée à un trafic de zamal pourrait expliquer ce déchaînement de violence. Visiblement ses agresseurs étaient au nombre de 5, et âgés de 23 à 34 ans et il les connaissait.

Après avoir retrouvé la liberté, dans un sale état, il est allé déposer plainte. Une enquête a été ouverte et l’interpellation de ses ravisseurs a été compliquée. Le RAID a même dû intervenir.

 

 

9 Commentaires

  1. Espérons que çà va lui faire passer l’envie de trafiquer du zamal. Si ce n’est pas le cas, bien fait pour lui, à la prochaine.

      • Je verse une larme …..on a le droit de se faire couper les cheveux en paix quand même !!!! il a eu droit à la coupe du RAID du coup ??? merci de me suivre et de voter pour moi. j’ai 16000 vues sur Google Maps…..

  2. déjà si ça aurait été mon fils il aurait passé le goût du zamal . comme si il avait besoin de ça . déjà j ai un voisin qui en plante , il doit être accro, il en vend plante et dérivé, de plus il maltraité ses enfants , engueule sa femme , des fois c’est elle qui prend le dessus . je dénonce pas car pas confiance en la police , bref j attend le drame .

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Benoit : un agent mécontent a bloqué toutes les entrées du service technique

Article suivant

Une nuit de violences à Mayotte : plus d’une vingtaine de voitures détériorées

Free Dom