« Koulèr lo kèr » et son Hair Truck étaient à St-Denis ce samedi pour coiffer les plus démunis

5 min de lecture
1

Une à deux fois par fois, l’association Koulèr Lo Kèr arpente toute l’île y compris jusqu’à Cilaos pour aider les plus démunis et notamment les sans domicile fixe (SDF). Des vêtements, un repas, un sourire, un peu de chaleur mais aussi et surtoutun shampoing et une coiffure. Le tout gratuitement, évidemment ! L’association dont le responsable Stéphane Delphine est basé à Saint-André (quartier de Bras-des-Chevrettes) existe depuis 2019 et elle a depuis apporté beaucoup de baume au cœur de nombreuses personnes socialement défavorisées et plus particulièrement à celles qui, le plus souvent, vivent dans la rue, sans famille.

Stéphane Delphine, 41 ans bientôt, père de famille de 2 enfants, est Réunionnais. Il a grandi en métropole. C’est en rendant visite à plusieurs reprises à son père très malade à l’hôpital de Saint-Benoit qu’il s’est rendu compte à quel point une coiffure pouvait éclairer un visage et redonner espoir aux gens.

« Avec l’autorisation de la direction de l’hôpital, suis alors passé dans les autres services de l’établissement et j’ai proposé une coiffure gratuite aux malades qui le souhaitaient. C’est ainsi que l’idée m’est venue, avec quelques dalons, d’étendre cette action de bienfaisance aux gens de la rue », explique Stéphane Delphine, qui n’a jamais été coiffeur dans sa vie mais qui est toujours prêt à aider les autres.

Même si ce n’est pas son job, il sait se servir d’une paire de ciseaux et d’un peigne. En revanche, toutes les personnes bénévoles qui l’accompagnent sont diplômées. Régulièrement, Stéphane Delphine (employé au sein de la compagnie aérienne Air Austral comme responsable du magasin), et ses amis organisent via l’association « Koulèr lo kèr » des actions caritatives dans l’île.

Stéphane Delphine un père de famille très impliqué dans l’action caritative

Depuis début février dernier, l’association, grâce à l’aide de plusieurs sponsors mais aussi à celle de l’Etat, a pu investir dans un Hair Truck (un salon de coiffure mobile). « Nous avions remarqué que, lorsque nous coiffions des gens dans la rue, certaines personnes, sans doute par timidité ou par honte, n’osaient pas venir jusqu’à nous. Il n’est pas évident de se faire coiffer sur un coin de trottoir à la vue des passants. Ce n’était pas très pratique non plus pour le shampooing .Toute personne a sa dignité. Raison pour laquelle, l’association a souhaité investir dans ce Hair Truck. Le premier à la Réunion. Aussi, dans cette cabine mobile mais fermée, les SDF viennent plus facilement vers nous pour se faire coiffer ».

Le Hair Truck est tout équipé. Il a coûté près de 60 000 euros. Ce samedi, Koulèr lo Kèr a organisé une grosse action près de la Cathédrale de Saint-Denis. Une belle journée de solidarité !

Stéphane Delphine peut compter sur une équipe de personnes bénévoles. C’est ce qui fait la force de Koulèr lo Kèr.

Rappelons que Koulèr lo kè a plusieurs cordes à son arc : l’association a sorti en 2020 sa propre marque de tee-shirt dont les ventes ont permis de financer plusieurs actions humanitaires ; Sortie également d’un album en 2021 qui avait réuni 21 artistes de la Réunion, de Métropole et de la Jamaïque. Stéphane Delphine n’aime pas faire les choses à moitié. Le père de famille s’implique et donne beaucoup de son temps pour les autres. « Avec un peu de volonté et beaucoup de cœur, on peut faire bouger des montagnes », dit-il , toujours prêt à faire preuve de solidarité envers les personnes nécessiteuses.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

1 Commentaire

  1. Si tout le monde se faisait coiffer à l’extérieur il n’y aurait plus aucune honte. Dans certains pays ça s’fait et ceux qui s’ font coiffé ne sont pas sans domicile. En tout les cas bonnes continuations. Et dire que les écoles de coiffures cherchaient des volontaires ! Aucune tête ne se presentait…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Eric Fontaine devient le dir-com’ de la commune de St-Denis

Article suivant

Les réunionnais « marchent » ce dimanche en soutien au peuple ukrainien

Free Dom