La 3ème Vélorution de Saint-Denis aura lieu le samedi 27 novembre

10 min de lecture

Le samedi 27 novembre, le collectif “Citoyens dionysiens à vélo”, soutenu par les associations et collectifs réunionnais Alternatiba Pei, Attac, Collectif mobilité CHOR EPSMR, Collectif Pacte pour la transition de Saint Denis, Comité Réunionnais de Promotion du Vélo, Ekopratik, Extinction Rebellion, Greenpeace Réunion, Lo GUEPE, OtéBike et Velovie vous invitent à la 3ème Vélorution de Saint-Denis.

Une Vélorution est un rassemblement de cyclistes et autres usagers de la route, adeptes des modes de déplacement doux et actifs, qui occupent temporairement l’espace routier habituellement emprunté par les voitures. Cet événement citoyen représente une opportunité d’interpeller les pouvoirs publics, mais aussi nos concitoyens, sur la nécessité de développer un écosystème cyclable apaisé et incitatif et sur les multiples enjeux que représente la promotion des transports non polluants.

En effet, le vélo permet d’agir sur plusieurs leviers pour transformer à moindre coût notre cadre de vie quotidien :

  • ●  un levier écologique : sa fabrication utilise peu de ressources et son utilisation permet de réduire les pollutions atmosphérique et sonore, de limiter les émissions de gaz à effet de serre (dont 25% sont produits à La Réunion par les transports routiers) et ainsi d’agir concrètement contre le dérèglement climatique ;
  • ●  un levier social : le coût d’achat et d’entretien d’un vélo est modique comparé aux autres modes de transport, ce qui le rend accessible à tous. De nombreuses initiatives récentes ont par ailleurs vu le jour à La Réunion et au niveau national afin d’aider les cyclistes : atelier de réparation collective de vélo, opération “Coup de pouce vélo” ayant permis en 2020-2021 d’aider financièrement plus de 2 millions de personnes à réparer leur vélo à travers la France, la mise en place de » pro employeur vélo » depuis septembre 2021, etc. Activité sportive douce et régulière, le vélo est également bon pour la santé, permet de créer du lien social et d’apporter une réponse concrète et immédiate au problème de saturation du trafic automobile sur notre île. En effet, le vélo est plus rapide que la voiture pour les déplacements inférieurs à 3km, et pour stationner une place de voiture équivaut à 10 emplacements pour vélo ;
  • ●  un levier démocratique, car pour être efficaces et répondre précisément aux besoins, les aménagements en faveur du vélo doivent obligatoirement associer ses usagers. Cela constitue une formidable occasion d’intégrer les citoyens à la vie de la cité et à la prise de décisions.

Nous voulons que les citoyens engagés deviennent une véritable force de proposition dans la mutation de nos modes de transport. Nous souhaitons que les collectivités en charge des questions de transport (commune de Saint-Denis, CINOR, Région) coordonnent leurs efforts afin de proposer et mener au plus vite une politique plus volontariste en matière de développement des mobilités actives, dont le vélo. Alors que la communauté scientifique alerte sur les risques d’une augmentation des températures de 2,7° en 2100 vers laquelle nous nous dirigeons, au lendemain de la COP 26 de Glasgow, seule une politique ambitieuse permettra de répondre aux enjeux des urgences climatiques et écologiques.

Ainsi, ces aménagements et actions devraient être développés de toute urgence à Saint-Denis et à La Réunion :

  • ●  mise en place d’un plan vélo cohérent, associé à une programmation pluriannuelle de travaux chiffrée et à une communication sur les réalisations à venir ;
  • ●  pistes cyclables permettant aux familles de circuler, en site propre sur les axes très fréquentés à vitesse supérieure à 50 km/h, installées en priorité sur les grands axes structurants pour faciliter la circulation en centre-ville, les déplacements intercommunaux et les connexions transverses ;
    • ●  transformation du centre-ville en développant de véritables zones 30 en sens unique voiture partagées grâce aux contres-sens cyclables sécurisés, et des zones de rencontre accordant la priorité aux mobilités douces et actives ;
    • ●  réalisation d’aménagements temporaires (du type “coronapistes”), évaluation de leur efficacité, et rectification si besoin avec l’accompagnement des associations citoyennes ;
    • ●  végétalisation des aménagements pour offrir des parcours ombragés et agréables pour les cyclistes (et les automobilistes !) ;
    • ●  développement des emplacements de stationnement vélo sécurisés et équipés dans les endroits stratégiques, en suivant notamment le retour de l’enquête du baromètre des villes cyclables qui sera publié en février 2022 ;
    • ●  possibilité de transporter les vélos et engins alternatifs dans les transports publics (en particulier dans les réseaux Citalis, les téléphériques et les cars jaunes) pour favoriser l’intermodalité ;
    • ●  soutien des initiatives citoyennes et associatives en faveur de la réparation de vélos ;
    • ●  lancement d’une réflexion sur la cyclologistique pour lutter contre les nuisances liées au transport de marchandise par des véhicules utilitaires polluants, selon les orientations du plan

      national cyclologistique publié par le ministère de la transition écologique en mai 2021 ;

    • ●  traitement des points noirs relevés sur le réseau en hiérarchisant les interventions selon les enjeux.

    • Alors, si vous aussi, vous souhaitez faire entendre votre voix en faveur du vélo et des mobilités actives, n’hésitez pas à nous rejoindre le samedi 27 novembre à 13h45 sur le parking en face de la CINOR à Saint Denis ! La Vélorution s’élancera ensuite par le boulevard Sud puis le boulevard Nord, avant d’arriver au Barachois vers 15h-15h30. Cette manifestation a été déclarée en préfecture, par conséquent tous les Réunionnais sont autorisés à y participer en respectant les gestes sanitaires sans risquer d’amende.
    • Diverses animations autour du vélo seront ensuite proposées de 15h à 18h sur un village vélo au Barachois : ateliers de réparation et de décoration de vélo, défis… Pour cette édition, l’accent sera mis sur la mobilisation citoyenne, avec un stand de présentation du baromètre des villes cyclables (https://barometre.parlons-velo.fr/), grande enquête nationale évaluant tous les deux ans la facilité de circulation des cyclistes dans toutes les communes de France. Les cyclistes pourront également alimenter la cartographie des points noirs cyclables à Saint-Denis, commencée en septembre par le collectif Citoyens dionysiens à vélo.Nous souhaitons faire de cette journée un événement convivial, festif, familial et ouvert à tous. Que vous soyez dionysien ou pas, cycliste sportif, vélotafeur, cycliste au quotidien ou du dimanche ; que vous soyez convoyeur à deux roues ou pratiquant de rollers, de skate, de trottinette ou tout simplement piéton, vous êtes le.a bienvenu.e ! Sortez vos plus beaux déguisements, n’oubliez pas votre masque et préparez vos sonnettes !

      Plus d’information sur Facebook (https://www.facebook.com/dionysiens.a.velo) et Instagram (@dionysiens.a.velo). Si vous souhaitez nous aider dans l’organisation (encadrement du défilé, prêt de matériel ou de vélo…), vous pouvez remplir ce questionnaire en ligne : https://framaforms.org/velorution-saint-denis-samedi-27-novembre-13h45-1636293349.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Découverte du golf avec Médérice pour les marmailles de 1000 Sourires

Article suivant

Plaine des Palmistes : des coupures d’eau suite à la baisse des ressources

Free Dom