La « belle rencontre » sur Facebook se solde par un bébé de 2 ans…. et des coups et un étranglement

1 min de lecture
21

Le couple s’est rencontré il y a 4 ans par le biais des réseaux sociaux. Si tout démarre de façon quasi idyllique, avec dans la foulée la naissance d’une petite fille (âgée aujourd’hui de 2 ans), cette relation va tourner au vinaigre très rapidement, quand Monsieur (déjà père de 6 enfants) commence à battre et insulter Madame.

Dernièrement, il a voulu l’étrangler car elle serait restée « trop longtemps » au téléphone à papoter. Entendant les hurlements, c’est la voisine qui donne l’alerte ce soir là.

Et le scandale éclate. La jeune mère de famille explique qu’elle était traitée par son conjoint comme une esclave, qu’elle vivait l’enfer des violences conjugales car son homme est déjà connu pour des faits similaires.

Il devra purger une peine de quatre mois de prison et a aujourd’hui l’interdiction d’approcher sa victime, et sa propre fille, qui malgré ses deux ans a toujours évolué dans un contexte de violences. Il devra indemniser sa victime à hauteur de 300 euros.

 

 

21 Commentaires

  1. Les femmes du 974 aime les delinquant imature et apres i viens pleuré su la radio.
    C’est avant ki fo rouvre zot vieux lé fille.
    Au debut lé existant ou sent a ou fort a coté du bougue mais tot ou tard i vire au vignaire.

    • Comment ça « zot lé fort côté lo boug »? Té entre un zom un fanm na point qualité la force. Comment zot bâti un relation? Dominant dominé? Alors y fonctionnera pas. Suive stage su la violence explique lo formation en créole s’il le faut. Pose question montre des exemple fait un travail su ou même sera valable pou tout le restant de out vie. Dan out travail vie familiale relationnelle etc ou dira ou c’est un autre boug’ un autre fanm. Quand y veut que la société y tourne rond. Faut mettre un tas structure en oeuvres pou améliore à li. Mett’ do bois dan ki s’il le faut (sorte d’obligation) là oui. Pas nout toute lé violent su la terre… à Lario

  2. Ben tantine la le folle i sorte avec zamalien alcooliques et pire ben boug fini fe la prison à beaucoup de condamnation actif rouvre zot yeux avant zot i carte à zot surtout sur Facebook que du fake tantine zot les maline arrête prend la merde

    • Sur le front des gens n’est pas délinquants. Au début d’une relation tout est beau mais une fois qu’on a des enfants c’est là que l’homme montre son vrai visage. Quand vous êtes seul vous pouvez repartir chez la famille mais lorsque vous avez des enfants c’est plus compliqué donc la plupart du temps c’est pourquoi les femmes battue supporte leur sort par honte d’être juger.

      • Pas par honte « d’être jugée ». Oussa zot y coure ? Na la place pou zot dormi ek zot marmaille ? Lé beaucoup plus profond et compliqué que ça. Et le boug violent li connaît que lo fanm son ki lé pris dan un tente. Personne pou reçoit à elle. Mais dit la loi fait le contraire. C’est li qui sar dehors. Pu d’ toit. Ta war comment son fangouni y monte pliss et la vie lo fanm sera un enfer. Pire que si KGB pou suiv’ à elle partout…

  3. En dirait le mal les partout surtout quand il s’agit des couples.la colère les rancœurs sa les pas bon.Mi juge pas parce n’a trop de chose dans ce monde et nous connaît pas le fin maux de l’histoire et les faits rapporter on ne sait pas d’où viens je pense qu’il y a des personne qualifié qui puisse mieux en jugée.

    • C’est ça. Ou crois pas zieux fermer aussi ou alors. Faut cossa ? Elle y arrive dan un trou pou croire ? Lo boug c’est un violent. Pou li taper c’est être maître de li. Li fait respecte à li. -Comment ça : « ti écoute pas »? Et v’l’an ! (Ramasse dan coin zoreil) Fanm pou deï trois c’est zot z’enfant. Zot y « corrige ». La loi va « corrige » zot momon aussi. Quitte zot nénéne ! A liamg

  4. Si tout démarre de façon quasi idyllique, ?????? bla, bla, bla, bla, …. Monsieur (déjà père de 6 enfants rebla….
    Fatalité ????, Je n’y crois pas, beaucoup, nana irod
    Il faut arrêter avec les soit-disant violence conjugales, si tu dors avec le chien, ne t’étonnes pas d’attraper des puces.

    • Comment ça??? « Soit disant violence conjugale »? Oh il le lui a montré sous ses meilleurs jours. Toutes ses qualités affectueuses, aimables : »tiens je te tire ta chaise »; « appuie toi sur mon bras »; « je t’ouvre la portière » « nous serons tous deux comme des amoureux mains dans la main. » Fini le beau temps. Elle a eu son temps de slow collé serré. Maintenant elle va valser, virevolter dans tous les sens. A elle ça lui plait le moins maintenant qu’il lui à montrer son VRAI VISAGE. Abruti de movêlang

Répondre à Vivi Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Ivre au volant, il insulte et veut mordre les gendarmes à Saint Joseph en plein couvre feu

Article suivant

Crise Covid : 18 000 nouveaux cas et 22 décès depuis le 1er janvier

Free Dom