///

La Bibliothèque Départementale de La Réunion vibre avec « Nos Ancêtres les Piedboi » (Vidéo-Photos)

3 min de lecture

Ce mardi 25 juin, la Bibliothèque Départementale de La Réunion a vibré au rythme des mythes et légendes locales avec le vernissage de l’exposition « Nos Ancêtres les Piedboi ». Cet événement exceptionnel met en avant les mythologies réunionnaises à travers les œuvres de deux artistes en résidence : Céline Aho-Nienne et Mathieu Girondin, alias Papié Songe.

En arpentant les allées de l’exposition, on découvre rapidement la passion de Céline Aho-Nienne pour les légendes locales. Ses œuvres captivantes offrent un regard contemporain sur des récits ancestraux, fusionnant harmonieusement traditions et modernité. De son côté, Mathieu Girondin, plus connu sous le nom de Papié Songe, se démarque par une approche unique : il utilise le papier comme médium principal pour insuffler une nouvelle vie aux scènes mythologiques.

L’exposition ne se contente pas de présenter les créations des artistes. Elle est également le fruit d’une collaboration enrichissante avec des enfants de plusieurs écoles de l’île. Sous la houlette de Céline et Mathieu, les élèves ont exploré les mythes réunionnais et les ont réinterprétés à travers leurs propres œuvres. Ce projet éducatif et artistique a non seulement permis de sensibiliser les jeunes aux trésors culturels de leur île, mais a aussi stimulé leur créativité de manière ludique et engageante.

Le vernissage a attiré une foule nombreuse, impatiente de découvrir cette collaboration inédite. Les visiteurs, émerveillés, ont pu admirer les œuvres des artistes et des enfants, reflet vibrant de la vitalité et de la diversité du patrimoine culturel réunionnais. « Nos Ancêtres les Piedboi » est bien plus qu’une simple exposition : c’est une véritable célébration de l’héritage culturel de La Réunion, ouverte au public jusqu’à la fin du mois.

Vidéo-Photos Harold Montrat :

« Les premiers habitants de l’île étaient

les arbres, les orchidées, les fougères… »

 

« Nos ancêtres, les piédboi”. C’est l’intitulé d’une exposition proposée par Céline Aho-Nienne à l’issue des ateliers que cette auteure-réalisatrice a menée avec une cinquantaine d’élèves, dans le cadre d’une résidence d’artiste organisée par le Département à la Bibliothèque départementale de La Réunion (BdR). « Ce titre est aussi un pied-de-nez au célèbre adage “Nos ancêtres, les Gaulois” enseigné dans les livres de nos parents, alors que les premiers habitants de l’ile étaient la flore, expose Céline Aho Nienne. Les arbres, les orchidées, les fougères, les mousses et les lichens habitaient l’île, bien avant l’arrivée de l’Homme« . C’est autour de ce concept que Céline Aho Nienne et le créateur diplômé́ des Beaux Arts de la Réunion Matthieu Grondin alias Papié Songe ont conçu les 3 ateliers entamés en février 2024, auprès des classes de l’école Julie Huet de Sainte-Anne, de la Medersa de Saint-Denis et de la classe Relais du Collège Bourbon réunissant 8 établissements du Nord.

« Tout a commencé avec une balade dans la forêt Sainte-Marguerite où nous avons découvert les plantes endémiques. Ensuite, nous avons réalisé des cartes à partir des feuilles suivant la méthode du cyanotype ». rapportent Marlène, Lucie et Noa, fiers de leurs œuvres en « bleu outre-mer » exposées au milieu de l’écrin de verdure de la BdR. Les agents de la brigade des Espaces Naturels de la Direction de Tourisme et Espaces Naturels du Département ont largement contribué au bon déroulement de la balade et tout au long des ateliers. Pour le troisième atelier, les élèves ont créé des orchidées à partir du papier découpé. Placée sous cloche, chaque création porte un nom inventé par le jeune lui-même. « Chaque orchidée est unique et l’imagination florissante des enfants nous emporte dans une cosmopoétique créole, note Céline Aho Nienne, qui mise sur la réinvention de la mythologie réunionnaise ». Visible depuis son vernissage de ce 25 juin, jusqu’au 2 juillet prochain, l’exposition est une véritable « Ode à la flore. Une promenade dans les bois à la rencontre des ancêtres végétaux, rééls ou rêvés » pour reprendre les termes de l’auteure Céline Aho Nienne qui s’attache à « ré-enchanter la forêt de La Réunion« .

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Incendie signalé à la Montagne à côté de la Léproserie

Article suivant

Révèl Out Talent 2024 : un vent de créativité et d’engagement ! (Vidéos-Photos)

Free Dom