« La caravanessa », le nouveau concept de la candidate Miranville, qui « crase » un maloya (VIDÉ0)

4 min de lecture
7

Durant cette campagne des régionales, les candidats et candidates sont prêts (es) à tout pour attirer l’attention des électeurs et des électrices. Pendant que d’autres privilégient les meetings électoraux, Vanessa Miranville, la maire de la Possession et responsable de CREA, a opté pour un autre concept : « la caravanessa », avec au passage une halte maloya pour la candidate de « Osons le changement en 2021 ».

« Cette campagne des régionales est inédite avec la COVID 19. Ce weekend, nous sommes allés directement à la rencontre des citoyens réunionnais, dans chacune des communes de l’île, à bord de la #caravanessa. Nous voulions innover pour intéresser les Réunionnais à la politique. 60% d’entre eux affirment s’en désintéresser. Les meetings pleins de militants qui applaudissent sur commande, c’est peut-être une pratique d’un autre temps », déclare la tête de liste CREA aux régionales.  

 La #caravanessa, c’est un concept qui a germé dans l’esprit de militants de CREA – Citoyens de La REunion en Action – pour inviter l’ensemble des Réunionnais à se mobiliser pour les élections régionales, alors que le premier tour de l’élection est dimanche prochain, le 20 juin 2021. La #caravanessa représente un bel exemple de ce que l’intelligence collective réunionnaise est capable de produire, lorsque des Réunionnais décident d’unir leurs forces et leurs énergies. 

 Tout au long du weekend dernier donc, les rues de La Réunion ont résonné au son du désormais bien connu séga de campagne de la candidate CREA qui appelle les Réunionnais à « aster alon osé, alon voter, vote Vanessa ». Accompagnés de militants venus des quatre coins de l’île, dans les ronds-points de Sainte-Suzanne, Saint-Pierre ou encore Saint-Paul, Vanessa Miranville et l’ensemble de ses colistiers ont tour à tour pris la parole pour exposer le projet CREA pour les régionales et leur vision pour notre île. Un projet qui se veut novateur aussi bien dans le contenu que dans la méthode. Réalisé par plus de 300 citoyens lors de réunions en physique et non à partir d’une simple application mobile comme d’autres candidats, ce projet place la participation citoyenne au cœur de l’ensemble de ses actions, pour rendre sa dignité et sa fierté à toute femme et tout homme réunionnais. L’objectif étant à terme que La Réunion soit une île plus solidaire, plus dynamique et plus épanouie. 

Entre un pas de maloya et une prise de parole, Vanessa Miranville a également échangé avec les passants sur leur quotidien. Certaines de ces discussions, mémorables et poignantes, encouragent la candidate aux régionales de 2021 à continuer son engagement politique, dans le moyen-long terme, bien au-delà des échéances électorales de la fin juin. 

 Gilles Hubert, Secrétaire Général et Porte-Parole de CREA, conclut « l’accueil des Réunionnaises et des Réunionnais a été chaleureux et bienveillant le weekend dernier. Ils attendent clairement un renouvellement politique. Ils veulent que de nouveaux visages émergent, avec une nouvelle méthode pour rajeunir le logiciel politique réunionnais. Et c’est tout à fait ce que nous ambitionnons de faire avec CREA ». 

 

 

 

 

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

7 Commentaires

  1. Tan salé
    À ou vient manger la plage et bonna i arrive Ek zot Musik la moussong
    Gain pas rester tkille komela
    Allez vive robert

  2. Domoun comme elle n’aurait dû être là plus de 30 ans auparavant. Pfff!!! Cossa la pas fait toute l’équipe té en place…passe zot temps rien qu’à plok zot ki dan un fauteuil ou un chaise. Berne la guèle ti créole ek deï-trois ces -contrat solidarité- baise un tralé terrain pou zot famille. Créole asteur y veut donne la place à cet la fait de hautes études y gaigne repondre aux questions ban intello et qui comprend cet zot y dit. Le créole lé pu couillon asteur. Lé fini la dynastie. Vive le changement ! Nout bande ti y lève là, fait de hautes études aussi zot. Lé accessible à tous les hautes études. Lé pu comme avant ou nous té « enfermer » su le plan intello.

Répondre à Kiki Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Canton 21 (St-Pierre 2) : Richard Riani préconise le revenu d’activité durable et solidaire (RADS)

Article suivant

Canton 23 (Ste-Marie) : Jean Cerneaux apporte son soutien à Rémy Lagourgue

Free Dom