/

La Commission Permanente du Departement réunie à Bras-Panon ce mercredi

25 min de lecture

A l’occasion de la 43ème Foire Agricole, la Commission Permanente s’est réunie à Bras-Panon ce mercredi 18 mai 2022 sous la présidence de Monsieur Cyrille Melchior. Le social, l’agriculture, l’éducation, le sport, l’insertion, le logement, l’aménagement du territoire, le développement durable ont fait notamment partie des dossiers examinés par les élus.

FOCUS
AGRICULTURE : près de 2M€

50 000 € pour soutenir l’organisation de la Foire de Bras Panon

La Commune de Bras-Panon organise la 43ème édition de la Foire Agricole du 13 au 22 mai prochain, après deux années de crise sanitaire. A cet effet, une subvention de 50 000 € lui est accordée pour l’organisation de cette manifestation. Un stand du Département sur lequel des agents de la Direction de l’Agriculture et de l’Eau sont présents quotidiennement, permet d’assurer un relais d’information auprès du public.

Par ailleurs, une enveloppe de 6 300 € est budgétée en vue de la remise des prix du Concours Départemental d’élevage qui récompense les meilleurs éleveurs locaux des différentes filières.

4 nouveaux projets retenus pour accompagner la création d’unités de transformation de la production locale
De même, 4 projets présentés ont été retenus suite au second appel à projets en vue d’accompagner la création d’unités de transformation de la production locale. A ce titre, une subvention départementale globale de 298 325,57 € est validée.

9 nouveaux projets retenus pour l’agroécologie et la transformation des produits locaux
Suite à l’appel à projets lancé par la Collectivité en faveur du développement d’exploitations agroécologiques, 7 projets ont été jugés recevables et satisfaisants sur le plan technique. Une participation financière du Département est votée à hauteur de 107 698,78 € pour un budget global de 220 144,88 €.

Augmenter la production locale

Le dispositif d’aide aux producteurs indépendants de fruits et légumes est reconduit pour l’année 2022 afin de répondre à la demande croissante des Réunionnais de pouvoir s’approvisionner en produits frais de proximité et d’en faciliter l’accès au plus grand nombre. Une enveloppe prévisionnelle de 1,5 M€ est mobilisée pour la mise en œuvre de ce dispositif.

Soutien à l’opération « Agriculture et Environnement, Saint-André Ville durable »
Une subvention d’un montant de 6 000 € est allouée à la commune de Saint-André pour l’organisation de la manifestation « Agriculture et Environnement, Saint-André Ville durable »

SOCIAL

Plan Bien-être pour les résidents des établissements sociaux

Une subvention de 131 910 € est attribuée à la Fondation Père Favron dans le cadre du Plan bien-être à destination des résidents d’établissements sociaux et médico-sociaux (EHPAD, EHPA, FAM, FAO, FH). Ce projet intègrera des pratiques corporelles (massages, aromathérapie, luminothérapie…) mais aussi des activités culturelles et artistiques (expositions, spectacle vivant, cinéma, lecture, arts plastiques…). En parallèle, le Département apportera son concours direct au travers de la distribution de paniers gourmands composés de produits pays et de fleurs pour les personnes accueillies en établissement et en accueil familial, mais aussi en réalisant des actions intergénérationnelles par l’intermédiaire du Conseil départemental des jeunes (CDJ). Ce dernier mènera des actions lors de la Semaine bleue et des fêtes de fin d’année.

VIE PUBLIQUE / CREATION D’UN INSTITUT DE FORMATION POLITIQUE

Les élus ont validé le principe de la création d’un Institut de Formation Politique, avec un démarrage prévu en 2022 qui aurait pour principales missions de susciter des vocations d’engagement dans la vie publique, de donner aux citoyens les clés de compréhension dans la

vie publique réunionnaise, et de former les élus actuels et futurs aux spécificités réunionnaises en matière d’histoire, de géopolitique, de sociologie, d’aménagement, de vie politique…

——————————————-

SOCIAL : Près de 8 M€

Un nouveau dispositif adopté pour soulager les aidants familiaux la nuit et le week-end
L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) permet d’accompagner le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie par l’octroi d’heures d’aide (humaine principalement ou technique). Les heures, sont majoritairement utilisées en journée et en semaine. Or, il s’avère que la prise en charge la nuit et les week-ends, repose essentiellement sur les proches aidants qui interviennent au titre de la solidarité familiale.

Pour soulager les aidants, une bourse d’heures de 80 heures par an sans reste à charge pour l’usager est votée, pour les nuits et les week-ends. Ce nouveau dispositif est financé à hauteur de 1,3 M€ à titre expérimental dans le cadre de la Stratégie pauvreté et du plan de mandature.

1,2M€ pour valoriser les assistants familiaux

Les assistants familiaux, agents contractuels de la collectivité accueillent les enfants confiés au Département dans le cadre sa mission de protection de l’enfance. Dans la volonté d’une meilleure prise en compte des besoins de l’enfant et d’être à l’écoute des demandes des assistants familiaux, la Collectivité a décidé de réajuster le montant de la dotation exceptionnelle accordée au mois d’avril d’un montant de 122 € par enfant, et de la porter à 183 € par enfant pour le mois de mai et à 153 € par enfant pour les mois de juin et de juillet, dans le cadre d’une compensation transitoire, dans l’attente de la réalisation de l’étude et de la formalisation des différentes propositions. Une enveloppe de 1,2M€ sera mobilisée pour cette dépense pendant la durée des 4 mois.

… et plus de 2,8M€ pour valoriser les aides à domiciles

Le versement d’une dotation de fonctionnement de 2 835 900 € aux SAAD (Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile) associatifs est voté pour tenir compte de la revalorisation de 13 à 15 % des salaires des aides à domicile associatifs. 7 structures sont concernées à La Réunion. Une compensation de 50% des sommes engagées sera prise en charge par la CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie).

Plus de 2 M€ pour le GIP-SAP – Maison de l’Aide à la personne

Le GIP-SAP – Maison de l’Aide à la personne recevra une subvention départementale de fonctionnement à hauteur de 2 255 058,95€ pour poursuivre la mise en œuvre de sa politique en faveur des aidants familiaux ainsi que la structuration de la filière « aide à domicile » pour laquelle 10 porteurs de projets pour la création de SAAD (Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile) ont déjà été accompagnés.

Soutien à la construction de MAF : 150 000 € pour la SAS MAF Plénitude

La SAS MAF Plénitude recevra une subvention d’investissement de 150 000 € et une subvention de fonctionnement de 100 000 € pour la mise en œuvre d’une nouvelle MAF (Maison d’Accueillants Familiaux) de 9 places au Tampon (village du 14ème km).

3 000 € pour France Alzheimer Réunion

Une aide exceptionnelle de 3 000 € est accordée à l’association France Alzheimer Réunion suite au cambriolage survenu dans son local du Port au mois d’avril dernier.

Deux études sur la pauvreté réunionnaise

Une convention partenariale pour mener deux études est conclue avec l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), la DEETS (Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et de la solidarité) et la Caisse d’allocations familiales (CAF) en vue d’obtenir des analyses approfondies sur la pauvreté réunionnaise, complémentaires de celles qui existent déjà. Le coût total de l’opération s’élève à 134 602,60 €. Le Département participera à cette action à hauteur de 4 929,10 €.

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE / PACTE DE SOLIDARITE TERRITORIALE 2 : Près de 4M€ votés

Deux nouvelles conventions seront signées au titre du PST2 (Pacte de Solidarité Territoriale de 2ème Génération) avec les communes de Sainte-Marie, de la Plaine des Palmistes et de leurs CCAS pour un montant global de 3 685 096€ afin de leur permettre de réaliser leur programme d’actions tant en fonctionnement (social) qu’en investissement.

LOGEMENT : 6M€ votés

Près de 5M€ de garantie d’emprunts pour soutenir près de 40 opérations des bailleurs sociaux
Dans le cadre des impacts du Covid-19, les bailleurs sociaux (SIDR, SEDRE, SEMADER et SHLMR) ont sollicité auprès de la Caisse des Dépôts et de Consignations une demande de financement exceptionnel de prêts principaux. Ces prêts sont destinés à aider les opérateurs sociaux à relancer la reprise de leurs nombreux chantiers de construction et de réhabilitation ayant subi des surcoûts, des retards, ou arrêts pendant le confinement du premier semestre 2020. Ils permettront aussi aux bailleurs sociaux de faire face à la crise sanitaire dans de meilleures conditions financières. A ce titre, la Collectivité départementale apportera sa garantie aux emprunts exceptionnels contractés pour un montant global de 4 979 000 € concernant 38 opérations.

500 opérations d’amélioration de l’habitat d’ici 2025

Au vu de la situation sociale préoccupante et de crise économique avérée dans laquelle se trouvent les artisans du BTP, les élus départementaux ont décidé de relancer rapidement et massivement la chaîne de production de l’amélioration de l’habitat.
Pour y parvenir, Le Département s’engage à abonder les aides de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) pour les travaux d’amélioration de l’habitat des propriétaires, par une subvention départementale à hauteur de 15 % dans la limite de 12 000

€ par logement. Un objectif de 500 logements et un montant total maximum de 6 M€ sont prévus sur la période 2022 – 2025.
Pour 2022, l’objectif visé est de 50 logements à améliorer, correspondant à une enveloppe maximale de 600 000€, avec une montée en charge progressive les années suivantes.

MOBILITE : Plus de 7M€ pour le CNARM

Le CNARM recevra une subvention de 7 353 500 € pour le fonctionnement de la structure et la réalisation de ses programmes d’action notamment en faveur des publics prioritaires du Département (BRSA, jeunes en difficulté d’insertion).

INSERTION : plus de 320 000€

8 chantiers d’insertion incluant la création de 485 emplois (170 PEC et 315 CDDI) autour de la valorisation du patrimoine départemental, culturel, artisanal, du développement numérique et des animations, de l’agriculture biologique et de la permaculture, des plantes aromatiques et médicinales, des jardins partagés, de la couture, de la lutte contre la Dengue dans le cadre du Plan Départemental de Relance Economique et Solidaire (PDRES) recevront le soutien financier de la Collectivité à hauteur de 321198€. Ils répondent à l’exigence d’un accompagnement social de qualité et des formations adaptées, pour renforcer l’employabilité des personnes en insertion.

SPORT : Près de 200 000€ ALLOUES

Dans le cadre de sa politique volontariste en faveur du sport, le Département apporte son soutien chaque année aux ligues et aux Comités. Cette année, 58 ligues et comités recevront l’aide de la Collectivité pour leur fonctionnement administratif et/ou la réalisation de projets et manifestations. Le soutien départemental est orienté vers les disciplines qui en ont le plus besoin en raison de leur engagement de proximité et du rôle joué dans le maintien et la construction du lien social.

En outre, dans un contexte d’urgence, 3 clubs ont sollicité le Département pour la participation aux championnats de France de 145 de leurs jeunes sélectionnés, et un 4ème club a formulé une demande de subvention pour un échange sportif entre des jeunes boxeurs de La Réunion et de Mayotte.

Les organismes transversaux du sport bénéficient également de l’accompagnement départemental au titre de leurs missions spécifiques :

  • –  le CROS (Comité Régional et Sportif) qui fédère le mouvement sportif réunionnais, bénéficiera d’une contribution départementale à ses frais de fonctionnement de 80 000 € dont 20 000 € au titre de la gestion du Plan « 5 000 licences » en qualité de tiers payeur.
  • –  le CREPS (Centre de ressources, d’expertise et de performance sportives) sera également soutenu dans ses projets d’accompagnement de suivi médical des jeunes sportifs collégiens.

– l’ORESSE (Office Réunionnais des Echanges Sportifs et Socio Educatifs), opérateur de la mobilité des sportifs réunionnais, fragilisé par la crise sanitaire et l’évolution du dispositif de continuité territoriale, obtiendra un nouveau report du montant de la subvention attribuée en 2020 et non utilisée à ce jour, soit 60 336,03 €. L’organisme est par ailleurs invité à faire part des propositions possibles quant à son devenir.

13 pôles de haut niveau accompagnés

Par ailleurs, 13 disciplines vont bénéficier de l’aide du Département pour le fonctionnement de leur pôle de haut niveau dont la ligue de Vol libre qui souhaite créer dès cette année, une équipe de ligue de haut-niveau en option Parapente de distance.

EDUCATION : Plus de 55 000€

Soutien du Concours d’éloquence

Une subvention de 3 000€ est attribuée à l’association Jeunes Aujourd’hui pour Demain (JAD) pour l’organisation du concours d’éloquence à destination des collégiens de 4ème. L’objectif est la mise en pratique de l’exercice de la parole en public en montrant ses capacités à s’exprimer, convaincre, et émouvoir son auditoire, sur la thématique de la résilience.

Participation facilitée des collégiens aux épreuves nationales

Suite à la récente révision du dispositif régional de continuité territoriale, le Département va mettre en place une aide exceptionnelle en faveur des collégiens qui s’illustrent dans différentes disciplines sportives et doivent participer aux championnats nationaux. Cette aide consiste à verser une subvention de 3 000 € à chacune des 14 Associations Sportives concernées avec un bonus de 1 500 € aux collèges engagés dans au moins 2 disciplines, soit une enveloppe globale de 45 000 € en faveur de l’UNSS.

Deux autres collèges, qualifiés dans des domaines autres que le sport recevront également une subvention de 3 850 € chacun, le collège de La Ravine des Cabris pour sa qualification au concours international de mode « Junk Kouture Paris », et le collège Les Deux Canons pour sa qualification aux Championnats de France Scolaire d’échecs.

CULTURE

Poursuite de la mise en œuvre du projet « Route des musées et des jardins »

Le Département souhaite poursuivre la mise en œuvre du projet de Route des musées et des jardins, qui permettrait de mettre en réseau une quarantaine de musées, jardins, domaines et villas créoles, et autant « d’ étapes amies » (hébergement, restauration, services…). Il s’agit d’une opportunité inédite en termes de tourisme culturel.

Un budget prévisionnel de 480 000 € sur 3 ans est à financer entre les partenaires (Etat, Région et Département) et le FEDER notamment. D’ores et déjà, le recrutement d’un chargé de mission sera pris en charge par le Département à hauteur de 15 000€ par an pendant 3 ans soit un montant total de 45 000€.

Aide aux projets de création et de diffusion

5 structures recevront le soutien financier de la Collectivité au titre de l’aide aux projets de création et de diffusion culturelle pour un montant de 48 632€.

DEVELOPPEMENT DURABLE

Dans le cadre de l’appel à projets Education à l’Environnement et au Développement Durable 2022, lancé par la DEAL (Direction de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement) en vue d’encourager l’émergence de projets sur les enjeux de l’adaptation au changement climatique, de la lutte contre la précarité et de la préservation de la santé de la population réunionnaise un partenariat est validé en vue d’ une participation du Département aux projets associatifs retenus à hauteur de 25 000 €, dont 15 000 € en fonctionnement et 10 000 € en investissement. Cet appel à projets EEDD s’inscrit pleinement dans les politiques de lutte contre la pauvreté 2022-2025 et de transition écologique et solidaire du Département qui visent une société plus juste, plus équitable, plus durable et résiliente.

COOPERATION : Plus de 43 000€

30 000 € alloués à la Ligue Réunionnaise d’Athlétisme

Dans le cadre du programme « Sport et Développement », une subvention de 30 000€ est attribuée à la Ligue Réunionnaise d’Athlétisme pour son projet de coopération sportive « Athlétisme et Solidarité aux Comores ».

Plus de 13 000 € pour un projet en faveur de l’entreprenariat au féminin

De même, le versement d’une subvention de 13 414€ est allouée à l’association Solidarité Agricole de La Réunion pour un projet en faveur de l’entreprenariat féminin de l’océan Indien.

ANTENNE DE PARIS : 15 000 € votés pour l’organisation de la Fête de la Musique

L’Antenne de Paris souhaite renouveler la célébration de la Fête de la Musique, le 21 juin 2022. Une soirée festive proposera aux 5 000 participants attendus un concert animé par des artistes réunionnais. Un montant de 15 000 € est affecté à cette manifestation qui favorise l’accompagnement des Réunionnais installés en Métropole et la consolidation des parcours de mobilité des publics en insertion.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

CCAS de St-Denis : 57 ordinateurs pour lutter contre la fracture numérique

Article suivant

La Possession : un Conseil Municipal placé sous le signe de l’écoute citoyenne

Free Dom