//

La commune du Tampon doublement primé à Paris

7 min de lecture
7

Lors du Conseil municipal qui s’est tenu ce jour, le Maire André THIEN AH KOON, a tenu à présenter les deux trophées reçus et à saluer le travail des équipes communales.

Le 10 septembre dernier lors d’une cérémonie des Trophées des Territoires qui s’est tenue à Paris dans le prestigieux salon Gustave Eiffel, la Commune du Tampon a reçu 2 trophées pour les actions menées par son maire Andrée THIEN AH KOON.

Cet événement national est organisé par le Groupe Delbo Presse, en partenariat avec l’agence Kayak Communication. Il distingue les territoires les plus actifs et leurs représentants pour soutenir leurs actions et initiatives permettant de contribuer au développement économique, social, culturel, environnemental, sanitaire et technologique de la France.

Plus en détails, voici les actions pour lesquelles ces prix ont été décernés :

Trophée de la biodiversité paysagère

Ce trophée vient récompenser les actions de la Commune du Tampon en matière de biodiversité :

  • Le Projet Endémiel : il consiste à planter des espèces indigènes et endémiques de La Réunion afin de créer une “route mellifère” et d’aménager 4 jardins endémiques

  • Le Jardin Marc Rivière : il est dédié aux plantes endémiques, médicinales et aromatiques

  • Un réseau de pépinières communales unique à la Réunion : il permet de produire les végétaux qui ornent les espaces publics du Tampon

  • La sensibilisation de la population à la conversation de la biodiversité : distribution de plantes pour la Journée de l’environnement, plantation d’espèces endémiques au sein des écoles.

  • La lutte contre les espèces invasives, qui représentent une des principes menaces de la biodiversité locale.

Selon le jury des Trophées des Territoires : “grâce à ce dossier, le jury a découvert une ville qui fait rêver et où l’on a envie de voyager. C’est sans doute l’une des seules communes de France, située dans un hotspot de biodiversité mondiale. Elle a su développer une politique volontariste de valorisation du patrimoine naturel dans ses espaces publics. Engagée dans la sauvegarde de la biodiversité locale, la ville mène chaque année de nombreuses actions en faveur de la préservation de l’environnement. La commune du Tampon est un des acteurs publics engagés dans la reconquête de la biodiversité en zone urbaine et péri-urbaine. Parmi ses nombreuses initiatives, Endémiel est considéré comme l’un de ses projets phares. C’est un projet d’aménagement paysager qui intègre 3 volets de la biodiversité de la flore locale. Son but étant de sauver les écosystèmes, et notamment les espèces indigènes et leurs gènes, à l’échelle de tout le bassin versant.”

Le jury a retenu que “la ville du Tampon parie sur des actions qui s’inscrivent dans le temps pour un impact significatif à moyen et long terme. Tout en aménageant ses espaces verts publics pour améliorer le cadre de vie des Tamponnais et Tamponnaises, ses actions préservent l’environnement à travers la sauvegarde des espèces endémiques et la lutte contre le réchauffement climatique par la réduction des îlots de chaleur en zone urbaine.

C’est pour ces actions “louables” que le jury a proposé l’attribution à la Ville du Tampon le Trophée de la biodiversité paysagère.

Trophée de l’action familiale

Ce trophée vient récompenser deux dispositifs dont le CCAS du Tampon assure la gestion en direct :

  • Le Relais d’Assistants Maternels (RAM), qui a une mission d’information en direction des familles et des professionnels de la Petite Enfance

  • Les Lieux d’Accueil Enfant Parent (LAEP), qui accueillent des enfants de moins de 6 ans accompagnés d’un parent, et dont le but principal est le soutien à la fonction parentale.

Le CCAS gère 3 LAEP au Tampon :

  • la « Maison Verte » des Araucarias,

  • la « Case Léô » à la Plaine des Cafres,

  • et le LAEP itinérant qui accueille les enfants dans 2 quartiers prioritaires au centre-ville et à Trois-Mares.

Les principaux objectifs du LAEP :

  • Renforcer le lien enfant/parent

  • Accompagner à la parentalité

  • Créer des réseaux permettant de rompre l’isolement social

  • Préparer à la vie en collectivité.

Suite à la délibération du jury des Trophées des Territoires, voici l’appréciation donnée au CCAS du Tampon : “La Ville de Tampon, située dans le Sud de l’ile de la Réunion, compte un peu plus de 80.000 habitants dont une grande partie composée de familles monoparentales avec des adolescents au foyer. Plus de 28% de la population est composée de jeunes de moins de 18 ans. Ce qui représente énormément de travail d’éducation et d’encadrement de la jeunesse pour une société en mutation, pour des âges difficiles, où, dépendance des jeux-vidéos, décrochages scolaires et tentations en tous genres viennent perturber l’équilibre familial et, par conséquent, celui de toute une population. Les actions menées par le CCAS sont d’autant plus louables qu’elles semblent guidées par une vision stratégique pertinente de son président.”

7 Commentaires

  1. bin oui après 80 ans passé le bougre i préfère voir son photo en-avant même si c’est un travail et une volonté de groupe !!
    lu continue cultive son zimage..

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Parc du volcan : le bilan et la synthèse de concertation préalable approuvés en conseil municipal

Article suivant

Didier Mazeau : « la Chambre des métiers et de l’artisanat a besoin d’un président à 100% disponible » (VIDÉO)

Free Dom