/

La gestion de Jean Louis Lagourgue dans le collimateur de la CRC à Ste-Marie

2 min de lecture
3

La Chambre régionale des Comptes (CRC) a dressé un rapport accablant pour la commune de Sainte-Marie. Clientélisme, prime versée sans raison, copinage, promotion illégale, abus en tout genre. “D’une manière générale, la collectivité accorde des avantages disproportionnés, et en partie illégaux, au regard de sa situation financière”, remarque la CRC.

Dans la synthèse de ce rapport, la CRC mentionne que “la gestion des ressources humaines reste dispendieuse“, représentant 67,6% des charges courantes, soit 32,7 M€ en 2016. “L’accroissement des dépenses de fonctionnement est lié à l’absence de maîtrise des effectifs de l’ordre de 995 agents en 2016. La CRC lance que le régime indemnitaire au profit des personnels est coûteux, inégalitaire et illégal car, seule, la moitié des agents en bénéficie pour un montant de 2 M€ en 2016.

L’attribution des primes serait également détournée de son objectif pour augmenter le salaire de certains agents. Ainsi, la commune a-t-elle  rémunéré 2,5 M€ d’heures supplémentaires entre 2011 et 2016, sans mettre en œuvre  un contrôle du temps de travail automatisé.”La commune verse des primes de fin d’année, des primes de départ à la retraite et des indemnités compensatrices, en dehors de tout cadre réglementaire ou légal, qui aboutissent à un surcoût et des indus estimés à 2,65 M€ sur la période “.  Mais pire, au  31 décembre 2016, la dette consolidée de la commune était de 60,39 M€.

Par rapport à tout cela, Christian Annette, évoque d’un pillage organisé avec l’argent des Saint-mariens. Pour un ancien responsable de la CGTR, c’est un véritable drame dont est victime la population. Ce dernier se demande s’il y a encore une gestion quelque part, d’un peu de bon sens dans cette commune.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




3 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox