La députée Nadia Ramassamy: droit de réponse à 1ère

2 min de lecture
4

DROIT DE RÉPONSE à La 1ère suite à la polémique lancée après une interview au Talk Le Figaro sur sa prétendue position concernant une certaine ” immigration mahoraise “:

“Nadia RAMASSAMY, Députée de la 6ème circonscription de La Réunion.

Le Chaudron, SAINT-DENIS, le 22 juin 2018.

Suite à l’interview au Talk Le Figaro du jeudi 14 juin 2018, une polémique locale est apparue aujourd’hui, sur ma prétendue position concernant une certaine « immigration mahoraise ». Mayotte est un département français depuis 2011, au même titre que tous les autres départements français, qu’ils soient ultramarins ou métropolitains. Les mahorais sont des citoyens français et disposent librement du droit de circuler au sein de l’espace Schengen de l’Union européenne. Comme je l’ai précisé au cours de l’interview, le principe d’égalité entre les citoyens prédomine, il n’y a pas à statuer là dessus. Le format court de l’interview ne m’a pas permise de répondre longuement sur la question évoquée. Mayotte souffre de profondes inégalités comparativement aux autres territoires français. Ces inégalités peuvent pousser certains mahorais à aller vers des régions qui leur offriraient de meilleures perspectives, comme à l’Ile de La Réunion. Au cours de l’interview, je préconisais de trouver une véritable solution pour pallier ces inégalités. Cela peut passer par une coopération économique régionale avec les autres territoires de l’Océan indien. Cette polémique, montée de toute pièce, ne correspond absolument pas aux idées que je partage. Comme je l’ai dit dans l’interview, je suis très attachée aux valeurs sociales et solidaires. L’aide à son prochain est une valeur qui m’est très chère.”

Nadia RAMASSAMY

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



4 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox