La députée Nathalie Bassire « Ecoutez le peuple souffrant et réagissez vite ! »

4 min de lecture
1

À l’occasion des débats à l’Assemblée Nationale relatifs au Projet de Loi de Finances pour 2019, j’avais alerté la Ministre des Outre-Mer le 30 octobre dernier. J’avais indiqué à la Ministre que la politique de son Gouvernement constituait “indéniablement une
rupture forte depuis le contrat de départementalisation de 1946” et “incontestablement une véritable cassure vis-à-vis de la politique de Solidarité Nationale en faveur des Outre-Mers”. Je la mettais solennellement en garde face à la “paupérisation croissante” des Réunionnais “faisant le lit des extrêmes”, et l’alertais sur une “explosion sociale imminente”.
Je tentais de lui faire prendre “conscience de la responsabilité historique que son Gouvernement porte”.
L’informant des “remontées de terrain qui me parviennent”, je l’implorais publiquement de proposer des “concessions non partielles et non partiales afin d’atténuer la colère qui gronde”.

Las, à l’image de son gouvernement sourd et aveugle à la souffrance du peuple, notamment des ultra- marins, la Ministre n’a pas pris la juste mesure de mes propos. Gouvernement, qui ne veut pas reconnaître le malaise social et continue à minimiser la souffrance des citoyens qui doit être entendue par des mesures concrètes. Il faut RÉAGIR en tant qu’homme politique mais surtout humain !
Le mépris du Gouvernement envers les représentants du Peuple, députés de la Nation, était patent. Ce même gouvernement a prouvé son incompétence totale quant à prendre la juste mesure des remontées de terrain !
Les violences – que je n’ai eu de cesse de condamner – sont hélas, je le crains, une réponse proportionnée à ce mépris du Gouvernement pour le Peuple …
Nous, élus de proximité, sentons depuis l’année dernière que les Réunionnais n’en peuvent plus : diminution drastique des contrats aidés qui permettaient à tant de familles de survivre, hausse de la CSG diminuant le pouvoir d’achat des retraités, disparition en 2018 des APL accession et diminution de 20 millions d’euros de crédits au détriment du secteur du logement, non indexation sur l’inflation
des prestations familiales et des retraites, augmentation de l’impôt sur les revenus pour pas moins de 20% des foyers fiscaux imposables avec des conséquences directes négatives sur le secteur des salariés à domicile et en matière de tourisme domestique, baisse du pouvoir d’achat du fait de l’augmentation des tarifs des assurances, du contrôle technique des véhicules, des carburants, …
La ministre des Outre-mer et le gouvernement devront donc revoir singulièrement leur copie et tenir réellement compte des difficultés des gens !
Je condamne fermement cette politique pyromane et criminelle, n’ayons pas peur des mots dans notre pays où la liberté d’expression est sacrée !
J’en appelle également à la responsabilité de chacun pour préserver la Réunion du fardeau des dommages graves aux biens et aux personnes qui desservent la cause des Réunionnais, indique encore dans un communiqué Nathalie BASSIRE


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



1 Commentaire



Free Dom
WordPress Video Lightbox