Réforme des retraites et rentrée scolaire : la FSU très inquiète (VIDEO)

5 min de lecture

Ce mardi 17 janvier, la FSU, la Fédération Syndicale Unitaire s’est réunie afin d’expliquer ses inquiétudes face à la réforme des retraites mais aussi celle concernant la prochaine rentrée scolaire.

La rentrée scolaire d’août 2023 approche très vite et l’incertitude des réformes retarde les préparations de cette nouvelle année scolaire. La FSU Réunion se voit très inquiète face aux programmations de suppressions de postes d’enseignants, à la dégradation des conditions de travail, aux inégalités salariales dans la fonction publique, aux temps partiels imposés et d’autres problématiques qui s’alignent à cela. Les concours des professeurs sont en pénurie d’inscrit, ce qui engendre un réel problème de recrutement lié au salaire que gagne un professeur, à la retraite, aux conditions de travail au sein de la fonction publique. « La rentrée s’annonce difficile avec les baisses de postes au concours » affirme le représentant du SNEP, syndicat national de l’éducation physique.

  • Le manque d’inscrit au concours des professeurs a été la cause des problèmes d’inscriptions. La finition des inscriptions a toujours eu lieu en décembre dernier délai et a été prolongée cette année jusqu’au mois de janvier. Ce genre de situation n’a jamais eu lieu. L’enseignement de second degré connaît tant qu’à lui une perte de 17 postes à la Réunion. Cette situation met les chefs d’établissement dans l’urgence absolue en les forçant à trouver des solutions et d’adapter leurs fonctionnements en fonction du nombre d’enseignants. L’enseignement de 1er degré connaît également de réels problèmes tels que la difficulté à trouver des professeurs remplaçants, la réorganisation de toute l’école à cause de cela, pas de création de postes pour les enseignants spécialisés ou les psychologues scolaires, des classes de près de 30 élèves, des bâti  scolaire non adapté à la chaleur actuelle.

Les professeurs des écoles sont appelés à faire des heures supplémentaires au collège dans le but de voir une augmentation de salaire afin de combler le manque d’enseignement au collège par la même occasion. La voie professionnelle connaît également des réformes alarmantes pour la FSU. Les classes de CAP se retrouvent avec 1h de français par semaine dû au manque d’enseignants ce qui implique une mauvaise maîtrise de la langue dans les voies professionnelles. Le projet de réforme concernant les retraites n’est pas en reste. Les contrats contractuels ont un risque d’être reconduit à cette rentrée due au manque d’enseignants. Cela n’aide pas à leur futur retraite et augmente la précarité. Toutes ces raisons font que La FSU est fortement impliquée dans la question des retraites. Pour eux, cette réforme n’est absolument pas nécessaire. « L’homme va être au service de l’économie avec cette réforme » indiquent-ils. 

 

Marie-Hélène Dor, secrétaire départementale de la FSU s’est exprimée au micro de Free Dom.

  

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Alon Pass’Manette Dans L’EST : Du Gaming pour terminer les vacances les 18-19-20 Janvier

Article suivant

150 salariés de la Caisse d’épargne en grève

Free Dom