La gendarmerie rappelle que les rassemblements sont strictement interdits

1 min de lecture
10
Depuis plusieurs semaines, de nombreux appels à des rassemblements festifs (flashmob, concert…) sur la voie publique circulent sur les réseaux sociaux. La gendarme rappelle qu’en raison des risques sanitaires, de tels rassemblements sont strictement interdits, même quand ils revêtent un caractère bon enfant et carnavalesque.
Organiser, participer ou diffuser des messages appelant à manifester sont des attitudes passibles de poursuites judiciaires.
Vous risquez :
– Participation à une manifestation non déclarée : 35 € d’amende;
– Violation de l’arrêté préfectoral (rassemblement de plus de 6 personnes / non port du masque): 135 € d’amende; et pour les organisateurs ou ceux qui relaient les messages:
– Organisation d’une manifestation non déclarée/ autorisée: 6 mois d’emprisonnement et 7.500 € d’amende;
– Participation à un attroupement susceptible de troubler l’ordre public: 1 an d’emprisonnement et 15.000 € d’amende;
– Entrave à la circulation: 2 ans d’emprisonnement et 4.500 € d’amende…

10 Commentaires

  1. IL y a longtemps que ceux qui respecte la loi le savent interdiction des rassemblements festifs non déclarés ( sauvages )…..oui nous le savons enfin tous .MAIS IL Y A DES irréductibles qui ne veulent rien entendre LAISSEZ NOUS VIVRE …..RESPIRER ….ce qu’ils risque simple :135 € + 35 € D’amende pour non port du masque – participation à la fête sauvage là plus cher 6 mois de prison ferme pour mise en danger d’autrui et
    7 500 € d’amende pour les organisateurs de la fête 1 ans de prison ferme et 15 000 € d’amende
    AVIS AUX AMATEURS DE LAISSEZ NOUS VIVRE ET RESPIRER

  2. Foutez moi tout ces dépravé au trou pour un bon bout de temps, le temps qu’il faut pour qu’ils reprennent leurs esprits et qu’ils reintegrent le monde d’aujourd’hui , la foule ça se soigne.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Mariages homosexuels : des prêtres allemands entrent en résistance contre le Vatican

Article suivant

Un centre d’information officiel sur l’union européenne pour La Réunion et Mayotte

Free Dom