La loi contre la maltraitance animale votée: « Cette étape en nécessitera d’autres », selon Philippe Naillet

3 min de lecture
3

Mardi soir, l’Assemblée nationale a adopté à la quasi-unanimité la proposition de loi “visant à lutter contre la maltraitance animale et conforter le lien entre les animaux et les hommes”. Le député de La Réunion, Philippe Naillet est le chef de file du groupe des députés socialistes et apparenté sur ce texte. « J’ai voté pour cette étape supplémentaire qui en nécessitera d’autres très prochainement », indique-t-il dans un communiqué.

Après l’étape importante franchie durant le quinquennat précédent en reconnaissant dans le code civil l’espèce animale comme un “être vivant doué de sensibilité”. Il était nécessaire d’aller plus loin. Face aux multiples défis auxquels nous sommes confrontés (la pandémie actuelle, les risques de propagation de nouveaux virus de ce type, les dangers d’une perte de souveraineté alimentaire…), la gestion de ces interdépendances doit être au cœur de nos préoccupations afin d’assurer la pérennité de notre humanité et du vivant sous toutes ses formes.

Le texte de loi voté ce 16 novembre 2021 renforce la lutte contre les différentes formes de maltraitance animale qui existent toujours avec la transformation en délit de l’atteinte volontaire à la vie d’un animal domestique, l’arrêt de la vente des chiens et chats en animalerie à partir de 2024 et la fin des spectacles itinérants d’animaux sauvages (ours, éléphants, loups…) à partir de 2028, l’élevage des visons d’Amérique pour leur fourrure dès 2022.

Dans le pays champion du monde de l’abandon des chats et chiens – environ 100 000 chaque année -, il est dorénavant instauré un délai de réflexion de 7 jours et un certificat d’engagement et de connaissance lors du premier achat d’un animal de compagnie ou d’un équidé.

« Nous ne devons plus considérer que l’humain est supérieur aux espèces animales et végétales. Notre responsabilité est de respecter de la même manière toutes les formes de vivant. »

3 Commentaires

  1. Ahahah…rire ou pleuré quant des personnes son licencié pour avoir récupéré des produits dans les poubelles…on vote des lois pour respecté un animal ou une plante…kan mi tué mon vollaile pou cari mi totoche pas li 10 coup de baton…non mi fé pa soufr a li car sinon la viande la pa bon…cé une minaurité de vegan vegé qui veut impose sa façon de voir lé chose…mi respect plus mes animaux qu’1 vegan 1 végétalien 1 végétariens et …aussi qu1 ecolo qui roule en 4×4 électrique ek la clim a fond et qui a une villa ek piscine…mdr…

  2. La cause animale d accord, maintenant que ça c est fait, on s attaque quand a l exploitation humaine ? L appauvrissement des plus défavorisés?a l égalité des chances ? A la corruption ? Au rond des zasale ? A la maltraitance du gouvernement vis à vis des chômeurs ? Pour les lapins une recette sera t elle aussi fournit ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Paul : la brocante du dimanche 21 novembre annulée

Article suivant

Compte ameli : une campagne pour faire connaitre les services adaptés à la vie de chaque assuré

Free Dom