La NASA part à la chasse des ovnis

5 min de lecture
4

En septembre, une équipe de la Nasa examinera les phénomènes aérospatiaux non identifiés (PAN, ou UAP en anglais). C’est ce qu’à annoncé la Nasa ce jeudi 9 juin.

L’objectif est de repérer et d’analyser tous les événements observés dans le ciel qui ne sont ni des aéronefs, ni des phénomènes naturels connus. Ce ne sera pas non plus l’équivalent du Geipan (Groupe d’études et d’informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés), ce service du CNES qui a pour vocation d’identifier les signalements d’ovnis depuis 1977 : la mission ne durera que neuf mois. Elle cherchera la meilleure méthode pour collecter et utiliser les données d’observations.

« Au fil des décennies, la Nasa a répondu à l’appel lancé pour s’attaquer à certains des mystères les plus déconcertants que nous connaissons, et ceci n’est pas différent », a confié Daniel Evans, de l’agence spatiale sur les propos repris par BFMTV.

Une annonce faite après une première étude en septembre 2021

L’année dernière, les services américains avaient déjà lancé une première démarches d’étude. Les résultats de celle-ci avaient révélé qu’il n’y avait aucune preuve d’existence des extraterrestres, mais des pilotes militaires ont toutefois constaté des dizaines de phénomènes inexpliqués.

« Compte tenu de la rareté des observations, notre première tâche consiste simplement à rassembler l’ensemble de données le plus robuste possible, explique David Spergel, futur dirigeant de l’étude et astrophysicienNous identifierons quelles données — des civils, du gouvernement, des organisations à but non lucratif, des entreprises — existent, quelles autres données nous devrions essayer de collecter et comment les analyser au mieux ». Les futures conclusions de l’équipe seront ensuite publiées : « conformément aux principes d’ouverture, de transparence et d’intégrité scientifique de la Nasa, ce rapport sera partagé publiquement », déclare Daniel Evans, responsable de l’Agence spatiale chargé d’orchestrer l’étude.

Une importance capitale

Les Etats-Unis prennent de plus en plus au sérieux la possibilité de visites extraterrestres sur Terre. Le sujet constitue d’ailleurs une importance capitale, car il concerne à la fois la sécurité nationale et celle du trafic aérien. Pour le moment, l’hypothèse d’une origine extraterrestre n’est pas encore confirmée et la Nasa veut dé-stigmatiser le sujet. « L’un des résultats de cette étude pour moi serait de faire comprendre à tout le monde (…) que le processus scientifique est valable pour traiter tous les problèmes, y compris celui-là », a déclaré lors d’une conférence de presse Thomas Zurbuchen, administrateur associé à la Nasa.

Les objectifs de l’enquête

D’après le Pentagone, le nombre d’objets non identifiés signalés dans le ciel ne cesse d’augmenter depuis 20 ans. L’enquête de la Nasa sera menée par d’éminents scientifiques et experts en aéronautique. Elle devrait durer neuf mois avant la publication d’un rapport rendu public. Les objectifs de l’enquête sont de rassembler les données déjà existantes, déterminer celles qui manquent et la façon de les collecter, mais aussi décider des outils à utiliser pour les analyser à l’avenir. « Nous avons une compilation très limitée de ces observations aujourd’hui », a affirmé David Spergel, astrophysicien placé à la tête de ces travaux. « Cela rend difficile de tirer des conclusions. »

4 Commentaires

  1. les extraterrestres visite notre planète depuis des millénaires, c’est même prouver dans les anciens écrits et civilisations,ce que la NASA veux révéler maintenant existe depuis tjrs faut arrêter de faire croire au Père Noël a tt le monde,dite plutôt par rapport à la conscience collective,les gouvernements n’ont plus d’autres choix que de dévoiler ce qu’ils nous cachent depuis prés de 60 ans

  2. Qu’ils fassent appel à David Vincent il en voyait tout l’ temps et personne ne le croyait lol Objectif mars atteint. C’est nous qui seront les futurs extraterrestres alors tous à votre soucoupe volante. Du rêve à la réalité il n’y a qu’un petit pas pour l’homme mais un grand pas pour l’humanité.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

« Ma mère de 80 ans maltraitée à l’hôpital de St-André » : le CHU réagit

Article suivant

J-H Ratenon, candidat dans la 5ème : « notre objectif est d’installer une majorité de l’Union populaire à l’Assemblée » (VIDÉO)

Free Dom