©Cindy_Clain

“Je m’appelle Willy Gastrin et je n’ai pas tué Ti Boug !”

1 min de lecture
2

Souvenez-vous, au mois de décembre dernier, un homme avait été retrouvé sur un chantier à la Possession.

La victime, surnommée “Ti boug” avait été découverte par des passants sur un chantier dans le quartier de Pichette. Aujourd’hui, l’un de ses amis, Willy Gastrin est accusé à tort de son meurtre : quelqu’un s’amuse à faire courir la rumeur qu’il a assassiné son dalon et se trouve en prison.

En direct sur notre antenne ce jeudi matin, il se défend :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




2 Commentaires



  1. Porte à ou bien ,cet po fè son comèrage en sorte ali ,c est la réunion notre belle île bla bla bla, taleur va di ou la téléphone depuis la prison lol

Free Dom
WordPress Video Lightbox