Les professionnels du tourisme demandent la levée des motifs impérieux pour tous les voyageurs

4 min de lecture
9

Didier ROBERT a réuni à la Pyramide inversée et en visioconférence, les acteurs du Monde économique et en particulier de la filière tourisme (le MEDEF, la CPME, la FRT, les compagnies aériennes, les syndicats de la restauration, de l’hôtellerie etc…), afin de mettre en place une stratégie locale permettant de soutenir l’économie réunionnaise à l’approche de la période des vacances scolaires. Un courrier co-signé par l’ensemble des forces vives économiques de La Réunion est envoyé en ce sens, au Ministre de l’Outre-mer, au Secrétaire d’État du Tourisme et au Préfet de La Réunion Jacques Billant.

«Il y a un consensus fort entre la Région Réunion et l’ensemble des professionnels du tourisme. Nous devons définir ensemble les moyens qui vont nous permettre de sauver l’économie, mais aussi de venir en aide aux familles réunionnaises. Nous allons relancer une filière déjà mise à mal. C’est maintenant qu’il nous faut décider et agir», affirme Didier Robert.

Les acteurs économiques et la Collectivité régionale interpellent d’une même voix, les plus hautes autorités de l’État avec pour cadre préalable, “une vigilance accrue sur les questions sanitaires qui concernent notre département. Il nous faut trouver un juste point d’équilibre entre la sécurité et le tourisme, pour que notre économie puisse redémarrer».

Selon le Président de la Région Réunion, « il faut que les motifs impérieux (sens Réunion/Métropole et Métropole/Réunion) soient levés pour l’ensemble des voyageurs vaccinés ou non. Nous demandons:

 -Pour les personnes vaccinées, un test PCR négatif à 72 heures avant le départ uniquement, sans aucune septaine à l’arrivée.

-Pour les personnes non vaccinées, un test PCR négatif à 72 heures avant le départ, suivi d’une septaine à l’arrivée et d’un test au bout des 7 jours d’auto-isolement ».

 Toujours selon Didier Robert, « Nous souhaitons que le Préfet de La Réunion, mette en place un protocole sanitaire stabilisé qui donne une lisibilité de plusieurs mois aux professionnels du tourisme».

Pour Didier FAUCHARD, Président du MEDEF Réunion « nos chefs d’entreprise doivent pouvoir planifier une stratégie de relance. Ils ne peuvent naviguer à vue plus longtemps».

 Afin de répondre à la situation d’urgence, la Collectivité régionale annonce le déblocage d’une enveloppe de 1 million d’euros pour la remise en place avec l’IRT, du Pass Kdo*. «Nous lançons également la deuxième génération des chèques tourisme “mon île 974” afin de permettre aux familles de consommer local», a conclu Didier ROBERT.

9 Commentaires

  1. On voit que les élections approchent, on remue les ailes. En ce qui concerne le préfet, çà lui en touche une sans faire bouger l’autre. Il fera ce que PARIS lui dira de faire, il a été récompensé pour çà, avec Mme LADOUCETTE. Bons petits soldats. Incompétents mais obéissants, c’est comme çà qu’on les aime à PARIS

  2. Té ! non mais ces personnes ne réfléchissent qu’avec leur compte en banque ou quoi ??? le variant indien est en pleine circulation et là ils voudraient faire venir des touristes en masse ??? mais zot na la merde dan zot têt koué ????!!!!

  3. Té ! non mais ces personnes ne réfléchissent qu’avec leur compte en banque ou quoi ??? le variant indien est en pleine circulation et là ils voudraient faire venir des touristes en masse ??? mais zot na la merde dan zot têt koué ????!!!!

  4. Té ! non mais ces personnes ne réfléchissent qu’avec leur compte en banque ou quoi ??? le variant indien est en pleine circulation et là ils voudraient faire venir des touristes en masse ??? mais zot na la merde dan zot têt koué ????!!!!

  5. Enfin, mais la septaine devrait concerner tout le monde, vacciné ou pas car les deux attrappent le virus le portent et le transmettent alors même tarif c’est tout

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Dengue : un décès et 1 949 cas confirmés en une semaine à La Réunion

Article suivant

Covid-19, situation mondiale, ce jeudi 03 juin 2021, 172 406 033 cas, 3 705 977 morts, 155 036 163 guérisons

Free Dom