/

Brigitte Hoarau choisie par “En Marche” pour les sénatoriales

8 min de lecture
3

Il faut dire que l’avocate sudiste, conseillère municipale de l’opposition dans la commune de Petite-Ile suivait les investitures un peu comme le lait sur le feu. Elle postait régulièrement sur son Facebook les nouvelles de la commission nationale de LREM, souvent même avec une certaine déception notamment lorsqu’elle se rendait compte que pour La Réunion aucun nom n’avait été donné, contrairement aux autres départements de l’hexagone. C’est chose faite à présent. L’avocate du barreau de Saint-Pierre a retrouvé le sourire.

Par un mail adressé aux rédactions hier après-midi, Brigitte Hoarau annonce que Le parti du Président de la République a enfin trouvé celle qui conduira la liste de « La République en Marche » aux sénatoriales du 24 septembre prochain. Ce sera elle. Et d’ailleurs, Brigitte Hoarau tiendra une conférence de presse aujourd’hui, à 15 heures, à Saint-Pierre pour officialiser cette nouvelle qu’elle a eue tout récemment depuis Paris, avec qui elle était, selon ses proches, « en contact depuis un moment déjà ».

En fait, « en douce et sans secousse » comme on dit, Brigitte Hoarau, qui avait soutenu Emmanuel Macron lors de la présidentielle, a gardé des contacts privilégiés avec le staff de celui qui est devenu chef d’Etat.

En fait, « en douce et sans secousse » comme on dit, Brigitte Hoarau, qui avait soutenu Emmanuel Macron lors de la présidentielle, a gardé des contacts privilégiés avec le staff de celui qui est devenu chef d’Etat.

«Depuis, elle est en contact quasi-permanent avec les cabinets ministériels et même avec l’Elysée », souligne un de ses partisans. Qui ajoute, sans ciller : « les 1000 contrats aidés supplémentaires annoncés vendredi dernier par le préfet ont été obtenus grâce à elle ». Ce même partisan explique que « sans aller crier sur tous les toits » l’avocate mène un « travail structuré » auprès des « têtes pensantes » d’Emmanuel Macron, et« qu’elle est considérée aujourd’hui comme l’interlocutrice privilégiée de l’équipe Macron à Paris».

Raison pour laquelle, elle a été, dit-on, investie par « La République en Marche » pour conduire la liste du mouvement présidentiel aux élections sénatoriales. Quid des Anaïs Patel, Carine Garcia, Lépoldine Settama-Vidon, les candidates vaincues d’En Marche aux dernières législatives ? « Brigitte Hoarau est en discussion avec tous les élus, elle multiplie actuellement les réunions avec les conseillers régionaux, départementaux, les maires… », précise encore son entourage, qui annonce « une liste pleine de surprises » pour les prochaines élections. « Une liste de rassemblement »dont l’objectif serait d’envoyer un sénateur, ou plutôt une sénatrice LREM au palais du Luxembourg.

Rappelons que le parti du Président de la République ne dispose actuellement d’aucun parlementaire dans notre département. « Nassimah Dindar est allée demander l’investiture au Premier ministre, mais elle ne l’a pas eue », signale un proche de Brigitte Hoarau, qui est persuadé que « nombre de centristes et de grands électeurs de gauche et de PLR de Mme Bello voteront pour la liste d’En Marche ».

Brigitte Hoarau, considérée comme centriste, est depuis l’élection présidentielle encartée « La République En Marche ».

Depuis mars 2014, elle est conseillère municipale de l’opposition à Petite-Ile. Portée par la droite au premier tour, elle a été « zappée » par Michel Fontaine (LR) entre les deux tours, au profit de Serge Hoarau, qui fut élu maire. Brigitte Hoarau a également collaboré au cabinet du président Eric Boyer au début des années 1990 au palais de la Source, avant de reprendre ses études et d’opter pour le métier d’avocate. Elle était revenue au conseil général, au cabinet de la présidente Nassimah Dindar cette fois, mais elle n’est pas restée très longtemps, préférant sa profession de juriste.

En 2008, la Saint-Joséphoise de 55 ans s’était engagée aux côtés de Michel Lagourgue aux municipales de Saint-Denis avant, tout compte fait, de retourner dans son Sud natal et de s’investir dans la vie politique sudiste.

Après avoir « boudé » les législatives de juin dernier, estimant que les choix parisiens n’étaient pas les meilleurs – les résultats ne lui ont d’ailleurs pas donné tort – Brigitte Hoarau espère bien pouvoir constituer une « liste solide » pour les sénatoriales et faire triompher En Marche. Mais la tâche s’annonce ardue d’autant que les candidats se bousculent déjà au portillon. L’on parle d’une liste menée par Michel Fontaine/Nassimah Dindar (ou vice-versa), d’une liste Christian Annette pour le PS, d’une liste « Alliance Réunion » annoncée tout récemment par Thierry Robert (MoDem), d’une liste qui serait conduite par Jean-Louis Lagourgue (au cas où la plateforme volerait en éclats)… Vanessa Miranville (maire de La Possession) se verrait bien également conduire une liste, tout comme, paraît-il, Wilfrid Bertile (l’ancien député PS et ancien maire de Saint-Philippe) et, sans doute aussi, le PCR. Mais doit-on rappeler que le nombre des grands électeurs n’est pas extensible (1300), qu’il faut près de 300 voix pour se faire élire et qu’il n’y aura que quatre postes à pourvoir. Alors, quelles seront les chances d’En Marche (qui ne compte aucune collectivité à La Réunion) et donc de Brigitte Hoarau ? Mystère et boule de gomme ! Réponse le 24 septembre prochain.

Y.M.

([email protected])


3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
RIPOSTE974Magaly974Noe974 Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox