La Réunion improvise de plus en plus! (VIDEO)

5 min de lecture

Samedi soir, au théâtre Canter, a eu lieu le premier match d’improvisation de la ligue ! Le Meute affrontait Lékiproko. Le public était le maître jeu et a offert la victoire à l’équipe de la Meute, qui jouait à domicile.

C’est sous les applaudissements que les deux équipes ont débuté cette rencontre par leurs emblématiques chorégraphies respectives. C’est dans une ambiance rythmée et bon enfant que le match a pu commencer, les joueurs encouragés par le public endiablé.

Pour encadrer le match, l’arbitre Yoann Olivier et ses deux assistants, vêtus de vestes rayées, ont vérifié, contrôlé, et même sanctionné ! Leur entrée se fait sous la huée du public qui ne désirait que s’amuser !

Avant chaque match, l’animateur présente le thème,  la catégorie et le temps imparti. Chaque équipe se regroupe pour quelques secondes de cohésion afin de décider rapidement des joueurs et de comment traiter au mieux le thème. Pendant ce causus, le public est amené à participer. Après chaque annonce de thème, le public criaient plus ou moins en choeur « 3 minutes, ohlala! » si l’improvisation était de trois minutes (bien sûr !).

Lors des improvisations comparées, chaque équipe joue l’une après l’autre selon le sort indiqué par le palet bicolore. Lorsque les improvisations sont mixtes, cela signifie que les deux équipent jouent ensemble une seule et même improvisation. Dans les deux cas : c’est au public de décider ! Muni d’un carton avec une face blanche et l’autre rouge, il doit voter ! Le point va alors à l’équipe qui a le plus séduit l’auditoire.

C’était vraiment trop bien !

Après la dernière improvisation théâtrale, le Meute est déclarée grand vainqueur du match, avec un score de 9-6. Mais ce n’est pas fini : le suspense est toujours à son comble. En effet, il reste à découvrir le podium de la soirée ! Une joueuse d’improvisation expérimentée qui se trouvait de le public a décerné trois prix spéciaux pour trois joueurs spéciaux.

L’étoile de Bronze a été remise à Renaud de Lékiproko, l’étoile d’Argent à Jean-Marie et l’étoile d’Or à Damien (tous deux membres de la Meute). C’est après plusieurs hurlements tels des loups en cage que la Meute a pu savourer sa victoire.

« Atteindre l’argent pour la première étoile est à la fois motivant et effrayant. Motivant, car cette étoile témoigne de mes capacités et parachève mon travail. Effrayant, car cela serait décevant si la prochaine fois je ne fais pas mieux », se réjouit Jean-Marie.

Anne-Clothilde, assistait à son premier match d’improvisation. Après avoir brandi son carton pour son équipe favorite, elle s’exclame « c’était vraiment trop bien ! Il faut être vachement relax et sans complexe pour faire de l’impro ! C’est pas simple d’être à l’aise avec le public et de ne pas choper de fou rires ! Honnêtement, ça me plairait trop, mais je suis trop timide… » Après cette belle découverte, elle affirme vouloir assister à d’autres matchs.

Said Soudjay, président de la Ligue d’Improvisation Réunionnaise (LIR) est content que ce festival annuel ait lieu, après deux ans de restrictions sanitaires. Forte de ses 175 adhérents et de ses 13 équipes, la ligue organise ce championnat afin de valoriser l’improvisation théâtrale sur toute l’île. Après une quinzaine de matchs, les quatre meilleures équipes s’affronteront en demi-finale et en finale. Un match spécial étoilé sera organisé au FERIIR (Festival International d’Improvisation Théâtrale de La Réunion).

Marie, la capitaine de l’équipe de La Meute, nous revient sur les moments forts de ce match :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Agriculture : l’État déploie une aide d’urgence de 15 000€ aux exploitations porcines

Article suivant

Corée du Nord : Tir d’un missile balistique

Free Dom