La Russie accusée de vouloir affamer les pays les plus pauvres de la planète

2 min de lecture
10

La Russie décide de nuire à la sécurité alimentaire mondiale avec sa décision de suspendre sa participation à l’accord permettant d’exporter des céréales ukrainiennes.

Vladimir Poutine avait déjà laissé planer depuis quelques semaines cet accord, et c’est réaction à l’attaque aux drones dans le port de Sébastopol en Crimée ce samedi 29 octobre, que la Russie a donc décidé retirer de l’accord sur les exportations de céréales, signé le vendredi 22 juillet à Istanbul sous l’égide de l’ONU.

L’accord était vital pour les pays les plus pauvres de la planète, très dépendants des céréales ukrainiennes, mais aussi pour l’Ukraine dont c’est l’une des principales sources de revenus.

Le Président de la République Emmanuel Macron s’est entretenu par téléphone avec le Président de l’Ukraine, M. Volodymyr ZELENSKY, ce mardi 1er novembre 2022.

Ils ont échangé sur la situation sur le terrain et sur les derniers développements de la contre-offensive ukrainienne. Le chef de l’État a redit la pleine mobilisation de la France pour augmenter dans les plus brefs délais son soutien militaire à l’Ukraine, en particulier concernant la défense anti-aérienne.

Le Président de la République a également marqué sa détermination à aider l’Ukraine à résister à l’approche de l’hiver, alors que les frappes russes ont considérablement endommagé les infrastructures électriques et d’approvisionnement en eau du pays. Il a indiqué que la France intensifiera son soutien à cet égard et participera à la mobilisation internationale. Les deux présidents sont convenus d’organiser le 13 décembre à Paris une conférence internationale destinée à soutenir la résilience civile du pays tout au long de la période hivernale. Un travail de préparation avec les autres partenaires de l’Ukraine sera lancé prochainement à cette fin. Par ailleurs, les deux présidents se sont également accordés sur l’organisation d’une conférence bilatérale visant à mobiliser les entreprises françaises, qui se tiendra le 12 décembre.

Les deux présidents ont évoqué la suspension par la Russie de la mise en œuvre de l’accord sur l’exportation des céréales ukrainiennes par corridor maritime. Le chef de l’Etat a dénoncé une décision unilatérale de la Russie qui nuit de nouveau à la sécurité alimentaire mondiale.

Ils ont de même abordé la situation à la centrale nucléaire de Zaporijjia, où les pressions exercées par l’armée russe sur le personnel ukrainien compromet encore davantage la sûreté de la centrale.

Enfin, sur les fausses allégations de la Russie concernant la préparation d’une bombe sale, le Président de la République a salué la transparence exemplaire de l’Ukraine qui a permis sans délais une mission de l’AIEA sur place, afin de démontrer que l’Ukraine respecte pleinement son accord de garanties et d’écarter les accusations infondées.

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
10 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

Rappel produit : Gingembre moulu de la marque « Samia »

Article suivant

La Flamme du Soldat Inconnu poursuit son parcours : elle sera à St-Benoît le 03 novembre (PHOTOS)

Free Dom