(VIDEO) Violences conjugales : Marlène Schiappa signe une convention avec le Département

7 min de lecture
21

Marlène Schiappa, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, sera en déplacement sur notre île du mercredi 6 au jeudi 7 novembre 2019. Marlène SCHIAPPA a notamment lancé un Grenelle sur les violences conjugales à Matignon. Le sujet étant majeur sur l’île, la Secrétaire d’Etat se rend sur notre île afin d’organiser le Grenelle sur place.

Jeudi 7 novembre : grenelle sur les violences conjugales

Vers 11h15 ce jour, Marlène Schiappa est arrivée à la Préfecture où l’attendait une centaine de participants venue participer au Grenelle des violences conjugales à la Réunion. Elle a commencé son intervention en saluant chaleureusement les personnes ayant fait le déplacement. Parmi les personnes présentes, de nombreux élus locaux ont fait le déplacement, mais également des personnalités telles que Mme Thérèse Baillif, présidente du CEVIF, récemment médaillée lors de la visite d’Emmanuel Macron sur notre île au mois d’octobre dernier.

Notre journaliste Elodie Hoarau est actuellement sur place.

Dans son discours d’ouverture, Marlène Schiappa a annoncé que le caractère inédite de cette mobilisation, dans la même veine que les états généraux qui ont déjà eu lieu sur notre île, l’objectif étant de libérer la parole et de faire en sorte que les femmes soient bien prises en charge.

La Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité homme/femme a également tenu à revenir sur deux informations erronées qu’elle a lues dans la presse : le budget et la raison de son absence durant la visite d’Emmanuel Macron à la Réunion.

Durant le grenelle, différents acteurs ont remis les résultats d’une dizaine d’ateliers qui ont été menés, à la secrétaire d’état. Leur objectif commun : lutter contre les violences faites aux femmes.

Le Procureur de la République, Eric Tuffery, a restitué un atelier et en a fait l’exposé à la ministre. Il souhaite que les plaintes augmentent, que des moyens supplémentaires soient débloqués pour permettre au monde associatif et aux policiers de travailler ensemble. Il préconise la mise en place de formations pour les professionnels tels que les enquêteurs afin de permettre une bonne prise en charge des femmes car « souvent on entend que la victime n’a pas été bien traitée au commissariat », explique-t-il.

Le procureur général Denis Chausserie-Laprée a fait un pont avec Mayotte, où les violences conjugales sont également un véritable fléau. Il a également listé une série de mesures dont il aimerait la mise en place dans notre gouvernement :

  • une réflexion entre procureurs sur comment on peut mettre à l’abri une femme et ses enfants
  • la possibilité de huis clos dans les affaires de violences conjugales
  • mis en place d’un service victimologie

La directrice du réseau VIF est également intervenue sur ce sujet.

Lors de ce grenelle, Jacinthe, une femme battue, s’est exprimée. Elle pratique l’écriture positive pour panser ses blessures.

Après ces différentes interlocutions, Marlène Schiappa a signé la convention avec le Conseil Départemental de la Réunion, représenté aujourd’hui par Nassimah Dindar.

 

Marlène Schiappa à la Réunion : photos de la première journée

15h30 : Séquence sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes : lancement de la plateforme numérique CHANCEGAL
Direction des entreprises de la concurrence de la consommation, du travail et de l’emploi (DIECCTE)

17h : Kaz Famnbrik, maison digitale des femmes de La Réunion : projet d’accompagnement de femmes éloignées du marché de l’emploi vers des métiers innovants.

 

 


21
Poster un Commentaire

avatar
18 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
13 Auteurs du commentaire
ANONYMERenoi kreolREUNIONNAISCurlyLa vérité si je mens Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox