La Sicalait engage une procédure de licenciement contre son directeur Charles Adrian

1 min de lecture
6

Tout ce que nous écrivions depuis lundi dernier, suite à la réception d’un courrier anonyme, ainsi que dans le Ti Kozman de ce vendredi matin, 10 mars, est confirmé dans un communiqué de la Sicalait que nous avons reçu aujourd’hui. La Sicalait se débarrasse de son directeur Charles Adrian qui, physiquement, n’était plus en poste depuis environ deux mois. Voici ci-dessous les explications de la Sicalait, présidée par Martha Mussard.

Viré « pour fautes graves »

« La SICALAIT annonce le départ de Charles ADRIAN. Il était Directeur Général de la coopérative laitière réunionnaise depuis 2019. Depuis plusieurs mois, les membres du Conseil d’administration avaient constaté des difficultés de communication avec M. ADRIAN. Cette situation l’avait amené à prendre des décisions personnelles pour la coopérative, fin 2022 / début 2023, sans validation préalable du Conseil d’administration. Sur cette base, le Conseil d’administration a décidé d’engager une procédure de licenciement pour fautes graves à l’encontre de M. ADRIAN pour des manquements constatés et de nature à engager l’avenir de la filière lait réunionnaise », explique Martha MUSSARD, Présidente de la SICALAIT.

Pour reprendre la suite de Charles ADRIAN, la SICALAIT a réorganisé de la manière suivante :

  • En charge des fonctions supports à la production laitière en tant que Directeur adjoint de la SICALAIT depuis 2019 et salarié depuis 2010, Sylvain GRONDIN assurera l’intérim du poste de Directeur Général, avec les délégations nécessaires du Conseil d’administration. Il sera appuyé par le Comité de Direction de la coopérative.
  • Arrivé à la SICALAIT fin janvier 2023, Pierre ULRICH, Responsable du Pôle laitier, coordonnera les pôles animal et végétal. Il supervisera également le service technique et la collecte.

« La continuité de nos activités est assurée pour les prochaines semaines : le lait des éleveurs sera toujours collecté et livré toutes les 24 à 48 heures aux deux transformateurs laitiers réunionnais. Les salaires tout comme les paies de lait seront versés sans interruptions. » conclut Martha MUSSARD.

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

6 Commentaires

  1. Bonjour,je boit du lait comme certains boivent le jus de canne fermenté, sur la Réunion il y a qu’un lait qui me conviens, pour la seul raison que ce n’est pas un lait reconditionne, avec du lait en poudre et en plus c’est le moins chère, comme les PDT avec le transport ,je ne comprend pas

  2. Elle continue les personnes qui sont en désaccord avec elle. Comme plusieurs éleveurs qu’elle a poussé à la faillite en ne collectant plus le lait de leur exploitation. Et toujours pour fautes graves,. On se demande bien lesquelles. Celle de lui déplaire certainement. Comment peut-on laisser cette dame sévir encore? Ah oui, c’est le bras armé, certainement extrêmement bien payé, de l’URCOOPA. Pas une tête ne doit dépasser et tout le monde ferme sa gueule. Ceci expliquant cela.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Participez à la « Pointe Gourmande » ce vendredi à 16h à Trois Bassins

Article suivant

St-André : une cellule de suivi pycho-traumatique mise en place après la mort de Kyeran, 14 ans

Free Dom