//

La sous-préfète de l’Est se penche sur les grands projets de Saint-André

2 min de lecture
6

Une journée entière de travail dans la commune de Saint-André avec le maire Jean-Paul Virapoullé et quelques élus du conseil municipal : c’est l’emploi du temps de la sous-préfète de l’arrondissement de l’Est, Véronique Beuve, aujourd’hui. La visite a débuté ce matin par l’accueil à la salle du conseil municipal. Mais après un café et quelques échanges, la petite équipe a embarqué dans un mini-bus afin de privilégier le terrain.

Au menu : la mairie ou “maison” sociale qui se situe au Domaine de la Vanille, rue de la Gare et qui devrait être inaugurée, fin octobre, par la ministre Annick Girardin. La mairie sociale sera un guichet unique de tous les services sociaux, une synergie entre tous les services (“première expérience française”, a ditJean-Paul Virapoullé) pour que les administrés nécéssiteux “ne soient plus ballotés”, pour reprendre l’expression de la conseillère départementale Viviane Payet-Ben Hamida.

Autre gros dossier de la commune : l’éco-technoport de Bois-Rouge. le maire et son DGS ont rendez-vous le 11 octobre prochain avec la Banque européenne d’investissement (BEI) à Bruxelles. “Ce sera notre premier examen de passage”, a-t-il précisé. Jean-Paul Virapoullé espère là aussi un appui de l’Etat sur ce projet de port bicéphale qui accueillera “tout ce qui est fluide”.

Figurent également au programme de la visite de la sous-préfète : Epitech, l’Afpar et le projet de commissariat de police de Saint-André dont la première pierre a été posée par le préfet, il y a un an, sur un terrain proche de l’Impro. Le maire de Saint-André nous explique ce qu’il attend de l’Etat sur tous ces dossiers. Il est au micro d’Yves Mont-Rouge.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




6 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox