Errance animale : des « référents SPA » bientôt dans chaque commissariat

3 min de lecture
2

Ce vendredi 13 janvier, la SPA et la Direction Centrale de la Sécurité Publique (DCSP) ont signé un partenariat historique en la présence de Céline Berthon, Directrice Centrale de la Sécurité Publique, et de Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA. Plus importante direction active de la Police Nationale, la DCSP dirige l’ensemble des 500 commissariats de France. L’objectif de ce partenariat est d’accompagner les fonctionnaires de Police sur les faits de maltraitance animale, et d’améliorer le traitement de ceux-ci.

Un partenariat pour accompagner les fonctionnaires de Police sur les faits de maltraitance​

Dans le cadre du partenariat, la SPA va fournir des fiches réflexes destinées à expliciter aux personnels de la police nationale la marche à suivre dans le cadre d’infractions pénales et relevant de situations de maltraitance animale. Un livret d’information sera également rédigé conjointement et servira d’outil de référence aux policiers en vue de mieux les accompagner dans le traitement des procédures relatives à la maltraitance animale.​

Nomination d’un « référent SPA » dans chaque commissariat de France ​

L’un des axes primordiaux de cette convention de partenariat consiste en la nomination d’un officier de prévention « référent SPA » dans chacun des 500 commissariats de police de France. Cet interlocuteur privilégié accompagnera la SPA dans ses diverses sollicitations en lien avec la maltraitance animale, et permettra de faciliter la prise en compte des procédures engagées par l’association et accompagnera les actions judiciaires de la SPA. Cette action viendra renforcer le lien étroit qui existe déjà entre la SPA et les forces de l’ordre, avec lesquelles l’association a tissé une collaboration de longue date.​

​​Cette collaboration est une clé maîtresse dans la lutte quotidienne de la SPA contre la maltraitance animale, qui engage également au quotidien les forces de l’ordre dans l’application des textes de loi et les interventions sur le terrain.

©Crédit photo : Direction Centrale de la Sécurité Publique

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Incendie d’une maison à la Cressonnière à St André : « j’ai tout perdu » explique le propriétaire Mr Paul

Article suivant

Une fillette de 3 ans retrouvée morte dans la machine à laver familiale

Free Dom