/

La tambouille politique des législatives pour être député.e ou… dépité.e

32 min de lecture
30

Un « Ti Kozman » qui sera surtout consacré aux élections législatives des 12 et 19 juin prochains, le fameux « 3ème tour » de la présidentielle. Un scrutin qui ne risque pas de passionner les foules. Suis même prêt à prendre le pari tant la parole politique est de plus en plus discréditée. Mais avant tout, j’ai relevé une information très intéressante chez mes confrères de « Parallèle Sud » : Didier Robert, l’ancien président de Région, a dépensé 400 000 € d’argent des contribuables pour se défendre, lui et les élus et agents de la Région, dans le cadre de plusieurs procès en diffamation que la pyramide a souvent perdus. Presqu’un demi million d’euros au titre de la protection fonctionnelle. C’est beaucoup. Cet argent aurait pu servir à aider des familles nécessiteuses. Du temps des Lagourgue, Vergès, Boyer, Virapoullé, Fruteau… il n’y avait pas tous ces procès en diffamation. Ces hommes publics assumaient tout simplement !

Mais revenons aux législatives ! Je vous le disais, l’abstention risque d’être la grande gagnante de ce scrutin. Il n’y a qu’à regarder tout ce qui se passe actuellement. Entre les alliances contre nature, les ralliements incertains, les mamours « menteurs » entre les uns, les unes et les autres, les « totochements » entre partis aussi bien à gauche qu’à droite, les peaux de banane que se glissent entre eux les camarades et autres compagnons, les « je t’embrasse pour mieux t’étouffer », les « Embrassons-nous Folleville », les « je te tiens, tu me tiens par la barbichette », les « moin aussi i vé être dépité », j’en passe et des meilleurs, les militants ne savent plus où donner de la tête. Ils en ont ras-le-bol de cette « mal bouffe » politique que leur servent à grosse louche les candidats et candidates. De la grosse tambouille. Du « gloubiboulga » que les citoyens refusent d’avaler les yeux fermés. Quelle crédibilité faut-il encore accorder à la parole politique ? En guise de réponse, ils vont déserter les urnes parce qu’ils ne croient plus aux promesses, parce qu’ils n’ont plus confiance aux élus.

Voyons voir un peu ce qu’il se passe dans les circonscriptions de la Réunion. Dans le désordre, commençons par la 7ème où Jean-Luc Poudroux est le député « LR » sortant. L’ancien président de droite du conseil général (on ne disait pas encore Département à l’époque) qui avait été soutenu aux législatives partielles de 2018 par Didier Robert et toute la droite locale a voté Huguette Bello (candidate de gauche) aux régionales de juin 2021, puis Valérie Pécresse « LR » (au 1er tour de la présidentielle en avril 2022),pour finir avec  Marine Le Pen (Rassemblement National) au second tour de la présidentielle. Pour les prochaines législatives, il sera « largué » par tous les partis politiques, y compris par « LR » de Michel Fontaine. D’après mes informations, il se pourrait qu’il jette l’éponge et ne se présente plus à la députation en juin prochain au risque de se retrouver « dépité ». Il est encore temps pour lui de sortir par la grande porte, de laisser la place à la nouvelle génération et, pourquoi pas, apporter son soutien et les quelques voix qui lui restent à un jeune.

Dans cette même circonscription, ce ne sont pas les jeunes qui manquent. Il y en aura pour tous les goûts. Thierry Robert qui effectue son retour. Et comme je vous l’avais annoncé vendredi dernier, il a officialisé sa candidature dimanche dernier en présence de plusieurs soutiens hétéroclites. On y retrouve en effet nombre de ses anciens ennemis : Cyrille Hamilcaro, l’équipe à Ferrère aux Avirons, Marouvin de Saint-Paul. Julien Hoarau (Horizons) l’un des bras droits (dans la catégorie jeunes) de Michel Fontaine était lui aussi présent. Thierry Robert est un grand croyant, paraît-il. Il a le sens du pardon. Il pardonne tous ceux qui l’ont flagellé et crucifié du temps où ces derniers étaient à fond avec Didier Robert.

Julien Hoarau, au premier rang, tee-shirt noir et short jean, venu « à titre personnel » (bien sûr !) au meeting de Thierry Robert.

Mais à vrai dire, et vous n’êtes pas dupes comme moi, ce rabibochage ne se fait pas pour les beaux yeux de l’ancien député-maire de Saint-Leu qui, contrairement à Julio Iglesias, jure avoir « changé ». Ce rabibochage est politiquement stratégique. Puisque la maire de Saint-Louis Juliana M’Doihoma, cette élue de « la nouvelle génération » qui commence à secouer le cocotier à la Civis, soutient le jeune et tout neuf Johan Guillou (président de la ligue de Basket), la droite saint-pierroise fera bloc derrière Thierry Robert.

Quid de Mathieu Hoarau, le nouveau maire de l’Etang-Salé ? Je l’avais annoncé comme soutien de Guillou dans un « Ti Kozman ». Le curseur a peut-être un peu bougé depuis car une de ses adjointes, Isaline Tronc, a décidé, elle aussi, de se jeter à l’eau des législatives en se voyant bien députée de la République. Pour la petite histoire, il faut savoir que cette candidature inattendue n’est pas vraiment du goût de Mathieu Hoarau qui, pour en avoir le cœur net, a organisé une réunion des élus de la majorité municipale de l’Etang-Salé afin de trancher : 6 voix pour Isaline Tronc, 18 contre. Mathieu Hoarau pensait que l’épisode Tronc était clos, mais c’est mal connaître cette attachée territoriale qui bosse comme juriste à l’hôpital de Saint-Pierre et qui a beaucoup aidé le candidat Hoarau à batailler contre Lacouture en planchant notamment sur le recours qui avait fait annuler les municipales de 2020.

Au lendemain de la réunion de l’équipe majoritaire lors de laquelle elle avait été désavouée par l’équipe majoritaire, Isaline Tronc a annoncé sa candidature aux législatives dans la 7ème circonscription. Et pour bien montrer qu’elle n’est pas toute seule, elle s’est faite photographier en compagnie d’une petite équipe de militants parmi lesquels figurent trois adjoints à la mairie de l’Etang-Salé. Du coup, Guillou se retrouve avec le soutien de M’Doihoma, de Domen et sûrement un « petit guine guine » de Mathieu Hoarau qui ne sait plus trop sur quel pied danser.

Isaline Tronc (au centre avec la robe blanche et la grosse fleur rose) et des trois adjoints venus en « leur nom personnel ».

Toujours dans la 7ème circonscription, rien ne va plus à gauche. Je l’avais écrit depuis quelques jours déjà. Il y avait un gros « bèsement » entre LFI (La France Insoumise) et PLR (Pour La Réunion) ; Entre les militants historiques de LFI/Union Populaire 974 et Huguette Bello, la présidente de PLR et de la Région désignée par Mélenchon et son staff parisien pour « investir » les candidats. Sauf que Mme Bello voulait, dans le cadre de la majorité régionale, investir Philippe Naillet dans la 1ère, Karine Lebon dans la 2ème, Alexis Chaussalet dans la 3ème, Emeline K/Bidy dans la 4ème, Jean-Hugues Ratenon dans la 5ème, Frédéric Maillot dans la 6ème et Philippe Rangama dans la 7ème.

Pas plus tard qu’hier, « le bèsement » tant annoncé a fini par exploser en divorce ou rupture, c’est comme vous voulez. Les militants historiques de LFI/Union Populaire 974 ont dit « niet » à Mme Bello en choisissant leurs propres candidats. A l’exception de Karine Lebon, la député sortante dans la 2ème circonscription, LFI soutiendra Yoann Cancan dans la 1ère ; Virginie Grondin dans la 3ème ; Stéphane Albora (Saint-Pierre + verte, proche d’Emmanuel Doulouma) dans la 4ème ; Jean-Hugues Ratenon (Rézistans 974/LFI) dans la 5ème ; Pascal Hoarau dans la 6ème et Perceval Gaillard dans la 7ème. La Réunion insoumise a décidé de laver le linge sale non pas en famille mais sur la place publique. Ces quelques lignes du communiqué qui a été adressé à la presse, hier, se passent de commentaires sur l’état des relations aujourd’hui entre les deux partis. « Nous constatons une volonté de marginalisation de nos représentants de la part d’Huguette Bello et de sa majorité régionale. A partir de ce constat, les Groupes d’Action (GA) de l’Union Populaire ne se sentent ni liés à ni respectés par cette majorité régionale élue avec nos efforts et sans nos candidats. 
Lorsqu’Huguette Bello a rejoint l’Union Populaire en Août, nous avons espéré qu’elle et son parti (le PLR) prennent une part active pour la campagne présidentielle de 2022, déjà bien amorcée grâce à nos actions. 
Cet espoir a été vain : nous avons porté cette campagne absolument seuls grâce aux renforts toujours plus importants de citoyens venus nous rejoindre : recherche de parrainages, actions militantes, commandes de matériels, production de contenu, organisation du meeting de Jean-Luc Mélenchon du 26 Février, tenue des bureaux de vote, gestion des procurations… Tout cela a été réalisé exclusivement par les militants de l’Union Populaire, sans le soutien de quel qu’autre parti politique de l’île à l’exception de la députée Karine LEBON dans la 2ème circonscription ». 
Rien que ça ! Du coup, on entend même plus parler de Salim Nana-Ibrahim, le socialiste de Saint-Paul, qui se voyait également candidat dans cette 7ème Que décidera-t-il ? Réponse très prochainement. Mon petit doigt me dit que les prochains jours de Perceval Gaillard au sein du conseil municipal de Saint-Paul ne seront pas des plus confortables. Le maire « PLR » Emmanuel Séraphin pourrait lui retirer ses délégations. A suivre !

Après la 7ème, voyons ce qui se passe dans la 6ème Je vous passe les passes d’armes entre La Réunion insoumise et PLR. Le communiqué de LFI a tout résumé. Et en fonction des résultats du premier tour, peut-être que les deux partis se reverront au second tour pour une éventuelle alliance. Mais tout, je répète, dépendra des résultats. Dans la 6ème circonscription, pas facile de suivre le cheminement de certains candidats. On peut dire là aussi que la majorité régionale a été quelque peu secouée car le PCR de Maurice Gironcel qui a présenté sa fille Nadine, laquelle croisera le fer contre la sortante Nadia Ramassamy, contre Alec Laï-Kane-Cheong (Parti Croire et Oser), contre Pascal Hoarau (LFI) mais aussi contre Frédéric Maillot (PLR). Je n’ai volontairement pas cité la socialiste Monique Orphé car PS et Gironcel ne sont pas ennemis, ni adversaires. C’est le PS de Saint-Denis qui a fait de Gironcel le président de la Cinor. Et le maire de Sainte-Suzanne mise sur les grands électeurs socialistes de Saint-Denis pour décrocher un mandat de sénateur en 2023.

Dans cette 6ème circonscription, j’ai été surpris par le positionnement d’Eric Leung qui n’a pas souhaité l’investiture de LREM (La République En Marche). Avec sa suppléante l’ancienne journaliste-présentatrice d’Antenne Réunion,Yolande Calichiama, ils se présentent comme des « candidats de la société civile ». Eric Leung a été pourtant coordinateur de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron à la Réunion. Et si Macron avait localement « pété » les compteurs lors de la présidentielle, aurait-il repoussé des deux mains l’investiture que lui offre Paris ? C’est une question que chacun est légitimement en droit de se poser aujourd’hui. En politique, c’est comme dans la vie, quel que soit son choix, il faut savoir assumer. Ça me fait penser au dialogue entre Jésus et l’apôtre Pierre, quelques heures avant l’arrestation du Christ. Selon Matthieu, Jésus dit à Pierre : « je te le dis en vérité, cette nuit même, avant que le coq chante, tu me renieras trois fois… ». Vous connaissez la suite. J’ai été par ailleurs interpellé par le soutien d’Antonio Grondin à Leung et Calichiama (voir photos ci-dessous).

Tonio Grondin, bras droit de Daniel Alamélou qui, lui même est très proche de Maurice Gironcel, soutient Eric Leung et Yolande Calichiama, les candidats de la société civile d’En marche… à l’ombre.

En sachant quand même que Tonio est le bras droit de Daniel Alamélou, lequel, employé à la Sidélec (après avoir été conseiller technique à la Région sous Didier Robert) s’est rapproché de Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne dont la fille Nadine sera candidate dans cette circonscription.

Photo prise hier, jeudi, lors de la conférence de presse relative à la foire agricole de Bras-Panon. Patrice Selly est costume bleu roi au centre. En cette période électorale des législatives, là où vous apercevrez Selly, regardez bien autour, Ridwane Issa n’est pas loin. A l’extrême droite sur notre photo.

Après la 6ème, jetons un œil dans la 5ème circonscription. Ridwane Issa annonce officiellement sa candidature aujourd’hui, en fin de matinée, du côté de Champ-Borne à Saint-André. Patrice Selly sera présent en tant que président de « BANIAN ». De toute façon, en cette période de campagne électorale, l’un ne se déplace plus sans l’autre. Là où il y a Selly, il y a Issa. En conf de presse, lors des inaugurations, des obsèques, des manifestations diverses… « Pas un pas sans Bata », comme dit la pub. Mais c’est normal. Preuve que le président Patrice Selly tient à la réussite de son poulain Ridwane Issa, qui profitera de cette occasion pour présenter sa suppléante que vous vous connaissez déjà (je vous l’avais annoncée depuis longtemps). Je veux parler de Catherine Mangar, ancienne élue municipale de l’équipe Virapoullé. En parlant de Virapoullé, Laurent, le deuxième fils de Jean-Paul Virapoullé, commence vraiment à y prendre goût à la politique au vu, paraît-il, de l’accueil qui lui est réservé sur le terrain.

On dirait Jean-Paul, le papa, il y a 30 ans…

Nombreux sont les militants qui, après avoir vu son affiche, lui ont fait remarquer qu’il ressemblait physiquement beaucoup à son papa, l’ancien maire de Saint-André, député et sénateur centriste. Certains allant même se demander s’il n’aurait pas un brin photoshopé sa photo pour que la ressemblance soit encore plus frappante. On entend vraiment de tout dans cette campagne électorale. Qui sera sa suppléante ? A suivre ! Pour info, il inaugurera sa permanence électorale ce samedi après-midi du côté de l’actuelle gare routière (provisoire) à Saint-André.

Du côté de Stéphane Fouassin, c’est silence radio pour le moment. Le seul soutien qu’il pourrait obtenir c’est (peut-être) celui de Jeannick Atchapa, maire de Bras-Panon, qui s’entend également très bien avec Patrice Selly, président de « BANIAN ». Jean-Marie Virapoullé à Saint-André n’aura sans doute pas d’autre choix que de mettre le paquet pour son petit frère s’il ne veut pas l’avoir dans ses pattes aux municipales de 2026 à Saint-André. En l’envoyant à Paris (Assemblée nationale) il aura la voie libre en direction de la mairie. Mais Ratenon, le sortant, n’est pas encore sorti. Et Issa « issa va » dans l’intention de gagner. La partie sera animée. Sans compter d’autres candidatures comme celles de l’avocate Léopoldine Settama, très silencieuse actuellement, et du communiste David Gauvin dont le directeur de campagne n’est autre que Johnny Bacary-Lagrange, beau-frère de Jean-Hugues Ratenon. Bacary-Lagrange qui a aussi donné un coup de main à Ratenon lors des municipales de 2020 à Bras-Panon.

Jean-Hugues Ratenon dans le Sud sauvage, dans les rues de Saint-Philippe, en campagne. C’était hier en fin d’après-midi.

Dans la 3ème circonscription, Nathalie Bassire aura face à elle Patrice Thien-Ah-Koon. A moins d’un changement de dernière minute, le fils de l’actuel maire sera sur la ligne de départ. Il tâte le terrain depuis longtemps déjà. A gauche, vous le savez maintenant, ce sera Virginie Grondin avec comme suppléant Rémy Bourgogne, qui a déjà obtenu une première victoire avant même le déroulement du scrutin : le « petit protégé » d’Huguette Bello, Alexis Chaussalet, ne devrait plus être de la partie. Bourgogne s’était érigé contre le choix de la présidente de la Région en déclarant sa candidature via une vidéo avant hier. Le dynamique militant LFI à Saint-Louis ne voulait pas de ce parachutage. Pour apaiser les crispations et rivalités, il a accepté tout compte fait de suppléer Virginie Grondin.

Dans la 1ère circonscription, droite et gauche seront également divisées. A droite, « LR » et une partie des élus d’Objectif Réunion ont choisi de soutenir Murielle Sisteron. Une autre partie des élus proches de Didier Robert soutiendront Jean-Jacques Morel. La bataille des avocats. Des règlements de compte à droite. L’équipe à Victoria proche de Michel Fontaine ne veut plus entendre parler de Morel. D’où le soutien de l’ancien député-maire de Saint-Denis à Sisteron. Laquelle est à la recherche de son suppléant : Michel Lagourgue ? Bernard Padavatan ? Ou René-Paul Victoria lui même ? Pour l’instant, ce qui est plus ou moins sûr, c’est qu’elle aura comme directeur de campagne Dominique Fournel, l’ancien « Monsieur NRL » durant les deux mandatures de Didier Robert à la Région. Morel lui a déjà tout calé ; Il a tenu sa conférence de presse la semaine dernière et a déjà présenté sa suppléante : Linda Samourgompoullé. Il y a une autre Lynda (avec un Y) qui sera également dans la compétition, non pas directement, mais via  Georges Mithra, un employé communal à la mairie de Saint-Denis.

Georges Mithra, employé communal à Saint-Denis et candidat aux législatives dans la 1ère.

« Le terrain a demandé le Renouvellement de le classe Politique. Nous répondons à l’appel du Peuple. Le citoyen au cœur des projets ! Circonscription 1 Brûlé, St François, Camélias, Providence, Trinité, Montgaillard, Cité Morange, Source, Bellepierre, Château Morange, Vauban, Bas de la Rivière, la petite île, la Montagne, La Grande Chaloupe, Sainte Clotilde, Centre ville. Élections Législatives du 12 et 19 Juin 2022 Georges MITHRA « Alliance Démocratique Réunionnaise Solidaire ». C’est le message qu’elle a posté sur son Facebook. Lynda Ringuin avait auparavant milité en faveur de Jean-Jacques Morel et s’était présentée dans un des cantons de Saint-Denis. Mais faute de pouvoir se présenter aux législatives, elle a décidé d’envoyer « Monsieur ». Au casse-pipe ? L’avenir le dira. Tout le monde veut être député. J’ai bien peur que nombreux seront des « dépités » et « dépitées » au soir du 19 juin. Dans cette circonscription, la gauche n’aura pas à moucater la droite. En matière d’union, c’est également mal barrée pour elle. Le sortant Naillet se présentera pour la première fois à un scrutin uninominal direct. Un vrai test pour lui. Jusqu’ici, il a toujours été (électoralement parlant) numéro 2 ou joueur en « réserve ». Cette fois, il est titulaire en équipe « première ». Ainsi en ont décidé Ericka Bareigts et Gilbert Annette. Il lui faudra marquer des buts s’il veut continuer. Oups, j’allais presque oublier Eric Magamootoo et sa suppléante Valérie Yen Pon, qui veulent « éradiquer la pauvreté » à la Réunion. Eric Magamootoo qui,avec Thierry Robert, va présenter, dit-on, ce matin, « un projet de révolution  économique » pour les Réunionnais. Eric Magamootoo le fabriquant d’huile d’olives en Grèce, soutien de la liste Pierrick Robert aux élections de la Chambre de commerce. Eric Magamootoo, avocat à la retraite et ancien président de la CCIR élu sur la liste CPME, concurrente aujourd’hui de Pierrick Robert puisque ce syndicat est porté par Pascal PLante. Eric Magamootoo qui se manifeste une fois tous les 5 ans au moment de la présidentielle et des législatives avant de disparaître des écrans radars réunionnais.

Dans la 4ème circonscription, j’ai surtout retenu une bataille entre la gente féminine avec d’un côté le ticket Ruth Dijoux/Stéphie Ethève (deux madames) contre Emeline K/Bidy, la candidate de Patrick Lebreton. Dans cette circonscription, même si une élection n’est jamais gagnée à l’avance, on peut dire sans trop se tromper que sortant David Lorion « LR » semble disposer déjà d’un capital confiance non négligeable.

Dans la 2ème enfin, notons que la PLR Karine Lebon, élue en 2020, avec 18% seulement des votants, bénéfice malgré tout des soutiens du parti d’Huguette Bello, du maire de Saint-Paul, et des militants historiques de La Réunion Insoumise. Elle devrait faire le plein des voix de gauche dans cette circonscription où la partie ne sera pas de tout repos pour la candidate droite Audrey Fontaine. A la semaine prochaine, si Dieu le veut !

Y.M.

([email protected])

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

30 Commentaires

  1. Didier robert a utilisé 500 000euros de notre pognon, pour son image! mais que son image est moche! regardez le!!!!!!
    ça ne lui portera pas chance dit on….. Life is dangerous

  2. Ah. c’est beau le journalisme d’avant-garde. Ne voir les femmes candidates qu’à travers le prisme de leurs soutiens masculins ou à travers leur père. Elle est belle la misogynie totalement intégré, mais je ne pense pas assumé, par un journaliste qui se pose si souvent en donneur de leçon.

    Ces femmes ont bien raison de se présenter. Elles donnent l’occasion de montrer que même si le journaliste aime à se complaire dans l’image d’avant-garde et de fin analyste, égo quand tu nous tiens, il ne reste qu’un homme. Votre mépris de ces candidatures féminine en dit long sur le triste sir que vous êtes. Et plus le temps passe, plus les vernis s’écaille et vous voilà bien terne.

  3. Virapoullé se fout vraiment de la gueule du monde..le changement avec Laurent!!!.rien que ça. Le changement de quoi?.De fils Sûrement..il débarque comme de rien était avec la tête de papa quand il avait 20 ans pour nous vendre du rêves et des langoustes..on veut plus de vous non de dieu..stop

    • Le changement ? Il a oublié son nom ? On prend les meme et on recommence on nous prend vraiment pour des cons en attendant arrêt pleure avec militants nous veut pas de ou !

    • Pourquoi marche-t-il dans le marché forain flanqué de deux molosses soit disant gardes du corps? que craint-il? ça la fout mal

  4. Gauvin dans la 5 ème Circonscription qui prend Lagrange bacari comme directeur de campagne. C est quoi? Le Marrakech du rire?.les panonnais vous diront que ça fait un moment que les ratenon ont viré l animal depuis les municipales car il ne sait pas se tenir et se croit tout permis avec le gente féminine…incapable de tenir aucune mission ni engagement…petit conseil.planquez vos femmes

  5. aujourd’hui ce bougre que l’a ruin’ la reunion i pousse domoune enkor en diffamation ? avant té pousse thierry robert pour un short rose, té pousse Karine NABENEZA quabd Madame la té dis à lu son 4 vérités sur sa demi route pourrie, té pousse éricka Bareigts ek huguette parce ke la parti visite Cimendef, zordi quand i fo tire ds son poche, cour d’appel li fuit karté. après tu ose dit que 6800€ salaire to l’a pas prend. franchement bougre la i vo rien, rien , rien

  6. aujourd’hui ce bougre que l’a ruin’ la reunion i pousse domoune enkor en diffamation ? avant té pousse thierry robert pour un short rose, té pousse Karine NABENEZA quabd Madame la té dis à lu son 4 vérités sur sa demi route pourrie, té pousse éricka Bareigts ek huguette parce ke la parti visite Cimendef, zordi quand i fo tire ds son poche, cour d’appel li fuit karté. après tu ose dit que 6800€ salaire to l’a pas prend. franchement bougre la i vo rien, rien , rien

  7. https://m.facebook.com/groups/475132149546550/permalink/1642699782789775/

    en souhaitant que son garçon PATRICE TAK qui aspire à cette fonction de député ne réagisse pas comme son père lorsqu’il sera aux commandes de la commune !!
    Car pour moi le maire du TAMPON en refusant d’appliquer un jugement avec EXÉCUTION PROVISOIRE se met totalement au-dessus des lois de la République..je rappelle que la commune de TAK a été condamné à payer 1 million d’euros aux consorts PAYET et toujours aucun paiement depuis plus de 8 mois!!

  8. droit aux but avec Laurent à st benoit, nous viens à ou selly, banian nous sa mettre produit leherbant pou pu pousser à st benoit population ouvre zote yeux la pou donne manger dommun pou vote pour le issa. mais pendant se temps st benoit donne fenoir même.

  9. droit aux but avec Laurent à st benoit, nous viens à ou selly, banian nous sa mettre produit leherbant pou pu pousser à st benoit population ouvre zote yeux la pou donne manger dommun pou vote pour le issa. mais pendant se temps st benoit donne fenoir même.

  10. Les mots pathétique et pitoyables prennent tout leurs sens actuellement à St benoit.selly se ballade partout avec son adjoint issa dans toutes ses invitations mais le constat est sévère..personne ne le connaît..il a traversé la fête de l eid sur le stade du centre ville dans l anonymat le plus total au milieu de plus de 400 personnes…ils étaient misérables avec les 2 autres adjoints.de plus la mairie a foiré l organisation eclairage défaillant sur le stade..une véritable mascarade

  11. Issa l inconnu selly le profiteur li la prend local issa pour faire son permanence li reprend local catan le serpillière pour refaire local banian et li ramasse son fric futé le gars .
    Issa aller au.casse pire nous les pas la avec toi .
    Un petit bjr bonjour au roi voleur gino

  12. Devrait on trouver une coïncidence entre le report du procès de TAK au 07 juillet,,( soit après les législatives ) pour prise illégale d’intérêts ( embauche de la fille d’un de ses plus grands amis et ex premier adjoint Ary Mondon et la candidature de Patrice TAK garçon du maire du TAMPON dans la 3ème circonscription ??
    la question mérite d’être posée.
    COÏNCIDENCE..COÏNCIDENCE..!!!
    Un maire de Mayotte vient d’être destitué pour détournement de fonds après une décision avec EXÉCUTION PROVISOIRE..un jugement applicable immédiatement.
    pour TAK qui a déjà connu l’inéligibilité en 2007..c’est une décision qui lui pend au nez certainement..et si comme pour le maire de Mayotte le jugement est assorti d’une EXÉCUTION PROVISOIRE..MR le maire du TAMPON comprendra enfin..
    ce qu’est l’article 521 du NCPC qui traite de cette EXÉCUTION PROVISOIRE..

  13. Et l’Etat Français qui va donner des milliards d’euro aux ukrainiens, vous en pensez quoi, y a pas de nombreuses familles françaises qui en auraient besoin ?

  14. Les candidats de la société civile d’en marche…..à l’ombre, je kiffe!!!! je lis que Mr Montrouge, à un très bon répertoire. c’est très bien écrit, moi quand je lis très souvent, il dit vrai, et très souvent il y a une part d’humour (non négligeable) . moi je kiffe ses éditos. Bravo Monsieur.

  15. Deux députés, ce serait pas suffisant pour la Réunion ? ( En appliquant bien sûr le même quota en métropole et dans tous les DOM)

  16. YMR est un petit journaliste raté déguisé en petit bourgeois rétif aux changements obligés de notre société, partisan et courtisant des possédants. Beurk!

  17. ti kozman sur les les dépenses de robert est topissimo Monsieur MontRouge ! dépenses pharaoniques , vous comprenez pourquoi les réunionnais l’ont valllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllssssssssssssséé vive bello

  18. Toujours aussi mauvais dans ses éditoriaux mais bon il reste les photos c’est toujours ça . Montrouge n’est pas très bon mais il y a pire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Législatives : l’Union Populaire 974 ne soutiendra que ses propres candidats, à l’exception de Karine Lebon (PLR)

Article suivant

Législatives : Thierry Robert et Eric Magamootoo veulent « faire de la Réunion une zone franche globale »

Free Dom