La transparence façon Centre Sécurité Requin…..

7 min de lecture

Mme la Sous-Préfète de Saint-Paul, Présidente du CSR,

 

Voilà bientôt 6 mois (lettres RAR des 9 et 10 septembre 2021) que nous vous avons demandé les documents administratifs suivants du GIP Centre Sécurité Requin (CSR) :

  • Relevés de positionnement des balises des bouées GPS satellitaires qui ont déclenché un message d’alerte de capture, depuis le 29 mars 2018.
  • Photos et vidéos que les pêcheurs missionnés par le CSR ont obligation de prendre à titre de preuve lorsqu’une capture intervient, depuis la même date.

 

La Commission d’accès aux documents administratifs (CADA), saisie par notre Collectif les 2 octobre 2017 et 17 septembre 2021, a validé notre demande dans ses avis n° 20174990 du 11 janvier 2018 et n° 20215895 du 25 novembre 2021, estimant « que ces documents administratifs sont communicables à toute personne qui en fait la demande, en application de l’article L311-1 du code des relations entre le public et l’administration et des articles L124-1 et suivants du code de l’environnement ».

 

Pourtant le CSR continue à bloquer systématiquement l’information.

 

Pour ce qui est des photos et vidéos, nous n’avons jamais rien reçu, malgré une relance adressée par mail au CSR le 5 janvier 2022.

L’avis n° 20215985 du 25 novembre 2021 de la CADA fait état de 4 fichiers vidéo qui nous auraient été envoyés par le CSR (information fournie à la CADA par le CSR).

C’est un mensonge éhonté du CSR !!

 

Pour ce qui est des relevés de positionnement des balises des bouées GPS satellitaires, le directeur du CSR ne nous adressé – et de façon très tardive (par mail du 6 janvier 2022) – qu’un fichier informatique très incomplet.

Le directeur prétextait, pour expliquer ce retard : « le volume d’information à  traiter, soit 1043 points GPS,  n’a pas  permis la transmission  de ces éléments dans les délais sollicités ».

 

En fait, ce retard n’est dû qu’à une autre manœuvre, qui a probablement pris beaucoup de temps au CSR : les fichiers de positionnement ont été soigneusement expurgés de toutes les positions illégales vis-à-vis de la réglementation de la Réserve, relevées en mai 2021 par le Conseil scientifique de la Réserve marine.

 

Nous avons nous-mêmes procédé à l’analyse des données de positionnement fournies.

Déjà il y a des incohérences flagrantes : on retrouve des positions de balises dans les lieux habituels, mais aussi sur la plage, dans le port de Saint-Gilles et même à l’intérieur de l’île (domicile des pêcheurs ?)……

Mais ce qui interpelle le plus, c’est que tous les points litigieux – les 166 infractions relevées par le Conseil scientifique – n’apparaissent nulle part dans les fichiers fournis (cf. l’autosaisine et la lettre officielle du Conseil scientifique de la Réserve marine, en date respectivement du 19 mai et du 19 juin 2021) !!

 

Nous rappellerons que ces agissements frauduleux du CSR :

  • ne sont pas les premiers : cf. la lettre du 19 juin 2021 du Conseil scientifique :

« nous avons le regret de constater que les données d’efforts de pêches du CSR, qui étaient visibles sur le Géo-portail Sextant de l’Ifremer en date du 19 Mai 2021 (auto-saisine)- (https://sextant.ifremer.fr/ocean-indien/Acces-aux-donnees/Acces-au-catalogue#/metadata/b7a31c44- 09f9-4206-8600-012d219a3443), sont désormais « invisibles », ce qui est en totale contradiction avec les pratiques de mise à disposition de données publiques sur un site de l’État ».

  • se font en violation flagrante des dispositions des arrêtés préfectoraux successifs qui ont organisé la pêche aux requins dans les ZPR 2A de la Réserve marine : il y a là un blocage systématique de l’information du public.

 

Nous ne pouvons que déplorer cette attitude du CSR, très éloignée de la fameuse « transparence » dont il se prévaut dans tous les médias, alors que cet organisme est financé à 100% par de l’argent public et devrait logiquement avoir des comptes à rendre. Le CSR est-il au-dessus des lois Madame la Présidente ?!

 

Nous avons donc l’honneur de vous réclamer à nouveau les documents susvisés DANS LEUR INTEGRALITE et ce dans les plus brefs délais.

 

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer Madame la Présidente, l’expression de nos sentiments respectueux.

 

Didier DERAND

 

Représentant du Collectif d’Associations

Sea Shepherd France – Longitude 181 – One Voice

Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS)

Sauvegarde des Requins – Requins Intégration

Tendua pour la sauvegarde de la biodiversité – Le Taille-Vent

Vivre Activement pour Garder Un Environnement Sain (VAGUES)

istockphoto-1219251623-612x612-tigre.jpg

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Sea Shepherd France réclame des documents administratifs à la Sous-préfète de Saint-Paul

Article suivant

L’€ à0,91

Free Dom