Covid-19 : déception des élus après leur visio-conférence d’hier soir avec Emmanuel Macron

12 min de lecture
33

Ce jeudi 27 janvier 2022, le Président de la République, Emmanuel Macron a fait une viso conférence directe avec une délégation d’élus des départements et collectivités d’outre-mer, actuellement en état d’urgence sanitaire. Il était accompagné du Ministre des Outremers, Sébastien Lecornu, et son homologue à la Santé : Olivier Véran. Les élus réunionnais se disent déçus de cette entrevue dont il est ressorti qu’aucune nouvelle mesure ne serait prise, en dépit du taux d’incidence de la Réunion  (l’un des plus forts du territoire).

Une délégation de militaires va arriver dans l’île , promet le président de la république, pour « une mission d’évaluation ».

Il a été aussi annoncé aux élus que les ultramarins seraient privilégiés dans l’arrivée du vaccin Novavax. Il s’agit d’un vaccin « sans ARN messager », et cela   peut être une réponse à la résistance à la vaccination qui touche certains départements

Réaction de la Région à cette visio conférence

Pour la Présidente de Région Huguette Bello  :

« Notre territoire enregistre le plus fort taux d’incidence de France. L’urgence est
là. Nos hôpitaux sont soumis à une pression grandissante et la propagation
rapide du virus risque encore de s’accélérer avec la rentrée des classes qui a eu
lieu ce lundi.
La Présidente Huguette Bello prend acte de l’annonce de l’arrivée de nouveaux
moyens humains et du déploiement de matériels militaires qu’elle avait appelé
de ses vœux. Sa persévérance sur le sujet a payé. Mais beaucoup de temps à
déjà été perdu. Cet engagement doit maintenant être précisé et se concrétiser
le plus rapidement possible.
La Présidente Huguette Bello, qui s’était faite le relais des chefs d’entreprises
réunionnais, se félicite également d’avoir été entendue sur l’impérieuse
nécessité du maintien du fonds de solidarité national mis en place par l’État, et
justifié par le contexte d’urgence sanitaire et nos spécificités économiques
insulaires.
Cependant, la réunion qui vient de se terminer est loin de répondre pleinement
aux préoccupations des Réunionnais. Des réponses manquent encore ou sont
trop imprécises, notamment sur la questions des moyens alloués à nos
hôpitaux et la réévaluation du coefficient géographique qui contrarie notre
sécurité sanitaire par un mode de financement qui ne prend pas en compte les
surcoûts engendrés par l’éloignement.
La Présidente Huguette Bello appelle le Président de la République et le
gouvernement à prendre conscience de la gravité des enjeux. Aujourd’hui,
pour faire face à l’épidémie, et demain, pour garantir aux Réunionnais une
offre de soins de meilleure qualité » indique encore Huguette Bello

Retour sur l’intervention de Cyrille Melchior, hier soir, lors de la visio conférence.

Cyrille MELCHIOR« Je voudrais vous remercier, Monsieur le Président, pour ce moment
d’échange que vous accordez en ces temps de crise sanitaire. Vous
démontrez ainsi votre souci d’être en contact direct avec les élus de la
République que nous sommes.
La situation actuelle génère une inquiétude légitime de la population
et du monde économique.
Dans ce contexte, je tiens à souligner la qualité de la stratégie locale.
Je veux notamment saluer la gestion de cette pandémie par le Préfet,
en lien avec l’ARS, le rectorat et les élus, menée dans le cadre d’une
concertation large et régulière.
Je veux souligner le sens des responsabilités de la population
réunionnaise qui a globalement respecté les restrictions et qui a su
faire preuve d’exemplarité dans le cadre de la campagne de
vaccination. Je veux ainsi saluer la force de résilience de notre
territoire.
En ce qui concerne le Conseil départemental, chef de file de l’action
sociale, nous nous sommes pleinement mobilisés, dès le début de la
crise, dans un accompagnement renforcé des publics les plus fragiles
et dans la garantie de la continuité des services publics.
Un pacte de solidarité et d’urgence sociale a été élaboré et mis en
œuvre dès Mars 2020, afin d’accompagner au quotidien les publics
vulnérables.

A titre d’exemple :
– La livraison, chaque semaine, de plus de 15 000 paniers de fruits
et légumes frais à domicile pour les personnes les plus vulnérables.
– Le versement d’une aide exceptionnelle forfaitaire d’un montant
de 150 euros aux personnes à faible retraite.
– La distribution de masques afin de garantir la sécurité des
professionnels et des personnes accueillies.
– Le « passe bien-être » au bénéfice de nos publics fragiles
impactés psychologiquement en même temps qu’il contribue au
soutien des activités artisanales.
Mais malgré tout, nos populations restent en souffrance notamment
pour ce qui concerne leur pouvoir d’achat. La hausse des prix
consécutive aux perturbations sur le réseau de transport marchand en
est la principale cause. En 2021, la hausse des prix constatée à La
Réunion est de 3,3% contre 2,8% en France métropolitaine.
Le Département s’est aussi engagé pour soutenir l’emploi notamment
dans le BTP, les services de proximité et le secteur agricole.
Ainsi nos investissements sont passés de 120 à 180 M€ en 2021 et
nous comptons maintenir cet effort.
Cette forte implication Départementale à l’effort collectif n’aurait pu
être possible sans la recentralisation de la dépense du RSA, fruit de
votre écoute attentive, Monsieur le Président.
Cette crise sanitaire nous a amené à une prise de conscience
encore plus forte de la grande fragilité de nos territoires insulaires
en matière médicale, sociale et économique
Sur le plan sanitaire, il apparaît qu’un indicateur est
particulièrement préoccupant et déterminant ; c’est celui de nos
capacités hospitalières qui arrivent à saturation, malgré le
renforcement humain obtenu avec le déclenchement du plan
blanc.

Contrairement à la Métropole, la situation insulaire de La
Réunion limite nos possibilités de mutualisation de nos moyens de
santé avec des territoires voisins.
Je formule donc la demande d’un renforcement significatif et
structurel de nos capacités hospitalières, afin d’éviter tout
nouveau confinement.
Par ailleurs, l’hospitalisation à domicile (HAD) fait partie des
solutions déjà engagées mais devant être renforcées.
A titre de comparaison, le taux de HAD est de 7% à La Réunion
alors qu’il est de 30% au niveau national.

Sur les plans sociaux et économiques, la territorialisation des aides
de l’État doit être améliorée pour répondre efficacement au
contexte local de la crise notamment face aux difficultés
d’approvisionnement et au renchérissement des coûts des
matières premières et du fret.
L’autonomie alimentaire est aussi une question de santé publique.
Aussi je propose la création d’une aide alimentaire sous la forme
d’un « chèque primeur » qui permettra aux bénéficiaires de se
fournir en produits frais issus de la production locale, dans un
souci de développement des circuits courts et des filières locales.
Pour finir, je voudrais, formuler cette proposition très concrète.
Je retire de l’expérience de cette gestion collective, l’importance des
conditions de logement dans la propagation de l’épidémie.
La prévalence locale d’un nombre significatif d’habitats privés et
collectifs très dégradés dans lesquels vivent des familles en sur
occupation, constitue un facteur aggravant.
Je milite donc pour un véritable plan Marshall en faveur de
l’amélioration de l’habitat impulsé par l’Etat en lien avec les
principaux bailleurs sociaux et les collectivités locales. Il s’agira
pour cela de mieux adapter les conditions de mobilisation des
crédits de la LBU.

Cette politique volontariste participerait à la relance économique,
notamment pour les petites et moyennes entreprises du secteur BTP et
contribuerait au renforcement de l’apprentissage et de l’insertion
professionnelle » a précisé hier à Emmanuel Macron, Cyrille Melchior.

 

 

33 Commentaires

  1. A TOUS nos ELUS et hommes de loi Président compris

    La vaccination n’est pas obligatoire et ne l’était pas l’an dernier.
    On a pris en otages les citoyens et beaucoup ont du faire les deux injections avec un délai de validité de sept mois.
    La question que je pose c’est si c’est légal de restreindre à 4 mois avec effet rétroactif?
    Tout contrat qui n’est pas respecté est susceptible d’être nul
    On a trompé les citoyens en leur parlant de sept mois on ne respecte pas ce délai, il n’y avait pas de 3e vaccin envisagé donc comment contrer ce mensonge honteux.
    Nous comptons sur vous pour nous aider svp

  2. Début de campagne et de parrainage local, sinon pour le reste pas grand chose.
    Le Préfet peut plus gérer ???
    On appelle le soldat macron.
    Les maires devraient envoyer leurs adjoints…

  3. comment inciter des gens qui n’ont pas les moyens d’aller en boite, dans un bar, dans un resto, au cinéma, au théatre, au centre de loisir, etc…. à se faire vacciner ? eh ben monsieur l’intelligent président il vous faut nous trouver un motif valable pour siouplait. donner nous une prime de vaccination pour pouvoir aller les dépenser dans ces lieux.

  4. Les élus locaux vont pas nous défendre sur et certains il vont encore penser à l’économie de la réunion il s’en fou de la santé des personnes la preuve aucun élus locaux bouge le petit doigt !!!!!!

  5. Pour une bonne majorité, commence baisse zot pantalon. Y pique aussi en visio maintenant. Tracasse pas, y fait pu mal, zot les habitués maintenant.

  6. Mon dieu, mon dieu!!! serait-il que tu nous épargne une telle souffrance? visioconférence des maires et du président pour décider pour nous? il n’y en a pas 1 seul de tous ces maires qui osent dire ce qu’ils pensent de cette politique de bras cassés. Des grands moutons, des faux, des veilleurs de portes momies, surtout les leurs. Mais tardera, viendra! tantôt n’est pas loin. il nous reste 2 ou 3 mois, et la cela sera la réponse du peuple, au berger, ou bien à la bergère?

  7. Inutile cette réunion car les maires sa pas bouger donc aux prochains élections zot kone kisa aler voir pou di vote pou zot!!!! Et na encore demoune vilain mais demoune couyon na pu…….

  8. Les 24 guignols sera présent mais prochaine élection nous va voir qui la sauve zot peau….tous des vendu oublié pas mettre zot peau mouton

  9. Je suis vraiment MDR !
    Quels bobards y par sorte à nous ?
    c’est à cause les nons vaccinés que la situation y degrade ou c à cause les moutons de panurge que nous la perde not liberté ? je ne sais pas ce qui a été le plus lavé en 2021, les mains ou le cerveau ?

  10. Cet androïde à l’ Elysée ne sert à rien à la veille de la présidentielle 2022.

  11. Manuel Omicron essaie de vendre la potion miracle pour les actionnaires Pfizer, c’est ça la vérité cachée !
    Ceux qui ont cru autre chose, c’est pas de leur faute, il est plus simple de ne pas chercher à comprendre, quand ça part dans tous les sens.

  12. Alors zot préfère quoi on confinement de 2 semaines c’est régler ou bien des arrêt maladie à n’en plus finir.Quel y coûte plus chair a.i.r ??????????

  13. Mission évaluation ?????
    A qoui sert tous ces pontifs ars, chu, préfet………..
    La on nous prend pour des bourrins.
    Tout ça pour ça, gros lechage de nos deux présidents de région et département,
    Des millions sont utilisés pour payer des gens qui ne servent à rien.
    24 maires, 2 présidents, 5 députés, ? Sénateur, que des petits toutous , belle image de notre fond de keur…..
    La Réunion petite colonie dans l ocean indien.
    Un peu honteux ce matin……..
    Pathétique

  14. « Il a été aussi annoncé aux élus que les ultramarins seraient privilégiés dans l’arrivée du vaccin Novavax »

    Ils vont testé ce nouveau vaccin sur les réunionais ????
    Qu il garde tous ça pour Brigitte.

Répondre à Dagobert Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Grippe, fin de l’épidémie, aucune hospitalisation, ni admission en réanimation

Article suivant

Violences à Bras-Fusil : le SAFPTR fustige « les dérives xénophobes envers les Mahorais et les Comoriens »

Free Dom