L’activité économique reste soutenue au premier trimestre 2022 à La Réunion

3 min de lecture

Dans sa publication de ce vendredi 8 juillet, l’Insee a indiqué qu’ « Au 1er trimestre 2022, l’activité économique reste soutenue à La Réunion malgré le renforcement des mesures sanitaires pour faire face à la propagation d’un nouveau variant du Covid-19, et les tensions sur les prix qui s’accroissent avec le déclenchement de la guerre en Ukraine. Ainsi, le volume d’heures de travail rémunérées reste significativement supérieur à son niveau d’avant-crise, de l’ordre de 10 %. L’activité touristique retrouve son niveau d’avant-crise, malgré un mois de février en retrait. La construction de logements neufs reste très dynamique, tandis que le nombre de créations d’entreprises bat un nouveau record. »

« Toutefois la hausse de l’emploi salarié ralentit nettement avec 700 emplois supplémentaires par rapport au 4e trimestre 2021 (+ 0,2 %), alors qu’autour de 3 000 emplois supplémentaires avaient été créés sur chacun des trois trimestres précédents. Les services aux entreprises, les transports et les services non marchands sont les seuls secteurs à créer des emplois ce trimestre. Dans ce contexte, le taux de chômage est quasi stable et concerne 19 % de la population active. »

« Fin mars 2022, 281 300 salarié·es travaillent à La Réunion, secteurs privé et public confondus. En janvier et février 2022, les conditions sanitaires se détériorent à nouveau sur l’île, entraînant le renforcement des mesures en vigueur depuis la fin de l’année 2021. Malgré ce contexte, l’emploi salarié augmente au 1er trimestre 2022, mais moins fortement qu’en 2021 : 700 emplois supplémentaires par rapport au 4e trimestre 2021 (+ 0,2 %), alors qu’environ 3 000 emplois supplémentaires avaient été créés sur chacun des trois trimestres précédents. Malgré ce ralentissement, la croissance de l’emploi salarié sur un an reste plus élevée à La Réunion qu’au niveau national : + 3,6 % contre + 2,9 % entre mars 2021 et mars 2022. À La Réunion, plus d’un cinquième de cette hausse annuelle s’explique par le dynamisme des contrats en alternance, notamment l’apprentissage. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Gérald Darmanin : une rencontre avec les entreprises pour diminuer la vie chère à La Réunion

Article suivant

Vie chère à La Réunion : le gel du prix du gaz approuvé et voté

Free Dom