L’Alpine A110, la nouvelle arme des gendarmes

2 min de lecture
Les gendarmes de l’escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de Charleville-Mézières voient enfin leur rêve se réaliser. Leur Mégane RS de 2011 affichant près de 300 000 kms au compteur, ils font partie des heureux bénéficiaires du nouveau véhicule rapide d’intervention de la gendarmerie nationale, une des vingt six Alpine A110 pure, sérigraphiée et équipée du gyrophare, du deux tons et du panneau arrière à message variable qui n’est d’ailleurs pas une inconnue pour l’institution puisqu’elle l’a déjà équipée en 1967 avec l’A110, puis en 1974 avec l’A310.
Les trois pilotes de l’équipe rapide d’intervention, qui pour mémoire compte parmi ses effectifs la première femme spécialement formée au pilotage au centre de Mortefontaine (60), vont ainsi pouvoir se partager le volant de cette mythique voiture sportive française, fabriquée à DIEPPE et modifiée pour les besoins du service à SALLAUMINES- LEZ-LENS par l’entreprise DURISOTTI.
Forte de 252 chevaux, cette voiture agile, légère disposant d’un bon rapport poids / puissance bénéficie d’une faible émission de CO2 pour un véhicule de cette gamme avec 144 g/km et affiche des performances de zéro à 100 kilomètres/heure parcouru en 4,5 secondes et une vitesse maximale de 250 kilomètres/heure.
Depuis quelques semaines, elle est en circulation sur nos routes ardennaises. Elle assure majoritairement sur le réseau autoroutier ou assimilé une présence visible et dissuasive dans le cadre du contrôle des flux. Plus particulièrement chargée de la lutte contre les grands excès de vitesse avec interception, elle peut en outre être intégrée dans des dispositifs d’ampleur, préventifs ou de recherche de malfaiteurs.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Maurice : 11 cas positifs à la covid-19 annoncés ce vendredi

Free Dom