L’ancien maire de Salazie, Hilaire Maillot, est décédé ce soir

dans Actualités/Infos Réunion/Politique/Politique à la une

Celui qu’on appelait “le Roi du Chouchou” Hilaire Maillot est décédé ce soir à l’age de 81 ans.

Chef d’entreprise, né le 7 août 1936 à Salazie, Hilaire Maillot pourrait avoir l’histoire de « l’enfant mendiant de Salazie » puisque orphelin de père et de mère, il n’a jamais cessé de clamer avoir mendié à l’âge de 7 ans dans les rues de sa commune.

« Entre 4 et 8 ans, j’ai eu constamment faim. Je volais des raisins, des arachides, je mangeais des brèdes songe, du cresson cru », raconte-t-il (Quotidien de la Réunion, 8 janvier 1987). Dès ce jeune âge, il se rappelle avoir fugué d’abord à Saint-Denis puis au Port où il tentera d’embarquer sur un bateau pour la France métropolitaine. Intercepté par les douaniers, cela lui coûtera deux jours de cachot avant d’être placé chez son oncle à Saint-Benoît.

La suite, il la raconte ainsi : « J’ai été embauché par un Chinois. Moi qui n’étais jamais allé à l’école, j’ai appris à lire et à écrire en suivant des cours du soir. » À 19 ans, « quasiment adopté » par un magistrat de Saint-Denis qui lui donne « une bonne éducation », il part à Madagascar pour effectuer son service militaire. Depuis cette date, et pendant vingt ans, plus personne à Salazie ne le reverra. « Et puis un jour, il a débarqué. C’était un monsieur », raconte son cousin Georges Maillot. On sait qu’il a fait beaucoup de petits boulots comme coupeur de canne, manoeuvre, maçon… il a même été mécanicien (1954-1958), en même temps que catcheur (1954-1961) et enfin chauffeur de taxi, après avoir créé sa propre entreprise personnelle (1958-1966). En 1967, son passé est depuis longtemps derrière lui puisqu’il est président-directeur général de la SNTM, une entreprise de transports routiers de marchandises et matériaux comprenant deux camions. Trois ans plus tard, l’entreprise compte un parc de 10 véhicules utilitaires et emploie 40 personnes. En 1985, c’est désormais l’Entreprise Nouvelle de Transport Maillot (ENTM) avec 80 personnes qu’il dirige (1985-1988) avant de changer de cap et d’être absorbé par ses 465 mandats électifs

Il est, dès le 11 février 1979, membre du conseil départemental de l’UDF avec Pierre Lagourgue et Jean-Paul Virapoullé. Devenu centriste et barriste, il est coopté membre du “Comité de soutien à l’action européenne du président de la République et à la liste conduite par Simone Veil et soutenue par l’UDF et Raymond Barre” en mai 1979. Son engagement lui vaut sa nomination de Conseiller Economique et Social siégeant au Palais d’Iéna à Paris (1984-1994). Auparavant, candidat aux élections municipales en 1971, 1973 et 1985, il finit par être élu maire de Salazie en 1987, mais battu en 1998 par Stéphane Fouassin lors d’une élection partielle consécutive à la démission de 16 conseillers municipaux. Autre candidature, en juin 1984, celle des élections européennes où le Réunionnais est à la 9e place sur la liste de centre-gauche Entente Radicale Ecologiste (ERE), conduite par Michel Crépeau du Mouvement des Radicaux de Gauche (MRG). C’est alors sa période de « gaulliste de gauche » pour « sonner la révolte » et « sauver le gaullisme en péril », selon ses propos de l’époque. On lui confie alors la présidence de déçus du RPR regroupés au sein du “Comité de coordination des Gaullistes de Progrès” et comprenant Emmanuel Larabie et Herfort Cadet (décembre 1988). Il est alors élu conseiller général de 1992 à 1998, membre du groupe Action au sein de l’assemblée départementale avec Philippe Nativel, Pierre Heideger, Jean-Max Nativel, Alain Bénard Jean-Marie Foudrin et Simon Lebreton.

Du centre gauche, il passe au Rassemblement pour la République (RPR), mais il est exclu du mouvement en 1998 « pour manquement grave à la morale politique ». Retour vers la mouvance centriste à la 43e place sur la liste Union pour la Réunion (UPR), conduite par Pierre Lagourgue aux élections régionales de mars 1992. Réélu conseiller régional en 1998, puis en mars 2004, sur la liste de L’Alliance conduite par Paul Vergès. De retour dans le cirque de Salazie, il est à nouveau candidat en mars 2001 aux élections municipales de Salazie contre le maire sortant Stéphane Fouassin, sans succès. En mai 2005, il s’est prononcé publiquement en faveur du Non au référendum sur le Traité ratifiant la Constitution européenne. Il a enfin été membre du “comité de soutien élargi” en faveur de la candidature de Ségolène Royal à l’élection présidentielle d’avril 2007. Autre : Membre du Comité d’Aide aux Victimes de la Répression dans le Sud-est Asiatique présidé par Marie- France Stirbois (1979), il se flatte d’avoir rencontré Jean-Marie Le Pen dans sa résidence de la villa Montretout à Saint-Cloud et lors de l’une des visites à la Réunion du leader du Front National chez Maurice Brasier à Saint-Benoît. Il est vrai que les propos qu’il tenait dans les années 90 sur l’immigration étaient proches de ceux du leader du Front national : « Il faudrait avoir le courage de dire aujourd’hui aux étrangers de ne plus venir chez nous », (Quotidien de la Réunion, 2 juin 1990).

De même, son alliance, en novembre 1995, avec Sylvestre Legras, le représentant de la Confédération de Défense des Commerçants et Artisans (CDCA) à l’élection de la Chambre de Métiers, mais également un membre connu du Front national à la Réunion, ont troublé à l’époque nombre d’observateurs politiques ♥ Président de la Chambre de Métiers de la Réunion pendant cinq mandats (1980, 1983, 1986, 1989, 1992), réélu le 18 décembre 1995 grâce à une alliance musclée avec le sulfureux CDCA de Christian Poucet, il ne reste président que quelques mois, en raison de l’annulation des élections par le tribunal administratif le 15 janvier 1997.

Dans le cadre de son mandat à la tête de la chambre consulaire, il a été président de la Conférence interrégionale des Métiers (COIREM), destiné à rapprocher les responsables des Chambres de Métiers des Dom-Tom (juillet 1984) et délégué national pour l’Artisanat d’Outre-Mer (4 avril 1987). Il a été également membre du comité de patronage de l’association parisienne France Arc-en-Ciel animée par Dominique Rivière (1987). Président d’honneur du Club des Créateurs d’Entreprises (1992). Chargé par Michel Roussin, ministre de la Coopération et Dominique Perben, ministre des Dom-Tom, d’une mission d’exploration à Madagascar pour le développement de l’artisanat malgache (1994).

Permanent de la Confédération Générale des Travailleurs Réunionnais (CGTR), président du Syndicat des Taxis (1968- 466 1998). Vice-président du Syndicat des Transporteurs routiers de la Réunion en 1979, président en 1983. Vice-président du Syndicat National des Petites et Moyennes Industries (SNPMI) présidé par Jean-Claude Pech et conseiller à l’artisanat, il se fait élire à la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Réunion, vice-président de la commission Aéroport. Publications : Rapport économique sur le développement de l’artisanat de l’Outre-mer-2 tomes (1987), adopté par Jacques Chirac. Rapport sur les PMI et PME à Madagascar (1993).

(SOURCE / SITE Réunionnais du monde)


 

Radio Free Dom présente ses sincères condoléances à sa famille et se rappelle de cette dédicace de l’ancien maire de Salazie, sur son livre d’or en 1991. Il soutenait le combat de Télé Free Dom

dedicacehilairemaillot

 

HOMMAGE DE NADIA RAMASSAMY, députée de la Réunion

C’est avec tristesse que j’ai pris connaissance du décès de Hilaire MAILLOT. La Réunion perd un homme d’action. Il a pu à travers ses nombreuses fonctions en tant que Maire de Salazie, Conseiller Régional, Conseiller Général et de président de Chambre des Métiers et de l’artisanat, aller au bout de ses convictions, pour le bien être d’une population qui lui tenait à coeur. Il a réussi par son travail. Mes plus sincères condoléances à sa famille et à l’ensemble de ses proches.

 

HOMMAGE DE NASSIMAH DINDAR, présidente du Conseil Départemental

J’apprends avec une immense tristesse le décès de Hilaire Maillot, ancien maire de Salazie, ancien conseiller général, conseiller régional et ancien président de la Chambre des métiers et de l’artisanat.

Orphelin dès son plus jeune âge, il a su surmonter toutes les épreuves de la vie et ainsi bâtir un parcours exemplaire d’homme politique, de combattant des causes justes, celles des plus défavorisés ;  celles aussi des artisans.

Hilaire Maillot faisait partie de ces personnalités qui a réussi à faire fi des clivages politiques pour encore et toujours servir son pays. Les projets de développement passaient avant toute autre considération. Il savait rassembler les intérêts divers autour d’une ambition commune, celle de La Réunion. Et cette ambition ne l’a jamais quitté, même officiellement en retrait de la vie politique, il militait et était encore à la tâche.

Le “roi du chouchou” s’en est allé. Il demeurera dans nos esprits et dans nos cœurs comme un vrai Gaulliste : fidèle à ces valeurs que sont la responsabilité, le respect, le travail. Il restera aussi le symbole de l’homme réunionnais qui réussit à la force du poignet refusant toute forme de fatalité.

A sa famille et à ses proches, j’adresse au nom du Département de La Réunion et en mon nom personnel, mes plus sincères condoléances et ma profonde sympathie.

 

HOMMAGE DE ERICKA BAREIGTS, députée

J’ai appris avec émotion le décès d’Hilaire Maillot. Chevalier dans l’Ordre national du Mérite, Hilaire Maillot a eu un parcours professionnel riche et diversifié, avec notamment un long mandat à la présidence de la Chambre de Métiers.
Son engagement politique l’a été tout autant. Maire de Salazie, conseiller régional et conseiller général, il s’était engagé pour les Hauts. Cet orphelin de Salazie a beaucoup travaillé pour prendre sa revanche sur un début de vie difficile, et il n’a pas démérité. J’adresse à sa famille et à ses amis mes plus sincères condoléances

 

HOMMAGE DE JEAN HUGUES RATENON, député

C’est avec tristesse que j’apprends le décès de Mr Hilaire MAILLOT.

Le « roi chouchou » comme il aimait lui même s’appeler, a marqué l’histoire politique de la Réunion; après avoir été maire et conseiller général de Salazie pendant 11 ans; conseiller régional pendant 12 ans sur la liste de Paul Vergès; et aussi président de la chambre des métiers durant 20 ans.

Enfant de la misère, né à Salazie, il s’est toujours vanté d’être un gaulliste de Gauche, ce qui lui a permis de travailler avec tous les partis politiques dans l’intérêt des plus défavorisés. Il avait à cœur de défendre les artisans, ayant été lui même taximan et  chef d’entreprise, et les plus modestes de sa commune.

Ses études se sont résumées à un certificat d’étude; mais loin d’en avoir honte, loin d’en faire un complexe, il ne s’en est jamais caché; il a démontré par l’exercice de ses responsabilités que quand on veut on peut. En d’autres termes: nou lé kapab.

Hilaire MAILLOT, je le connais personnellement. Nous avons très souvent échangé et il me confiait un jour que mon grand père l’avait hébergé quand il était dans la rue. Il me manifestait régulièrement son affection.

Au soir de mon élection comme député de la 5ème circonscription, il m’avait appelé pour me féliciter chaleureusement.

C’est avec beaucoup d’émotion que je m’incline devant sa dépouille.

A ses enfants, à sa famille, je présente mes sincères condoléances.

 

HOMMAGE ANDRE THIEN AH KOON, maire du Tampon

C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris la disparition de Hilaire Maillot.

Gaulliste de la première heure, il a marqué la vie politique réunionnaise par sa longévité, notamment comme Maire de Salazie et comme Président de la Chambre de métiers.

Hilaire Maillot était un homme passionné, d’une grande chaleur humaine et qui ne laissait personne indiférent.
Il aimait les combats politiques et n’abandonnait jamais. Tous ceux qui l’ont cotôyé et ont partagé des moments de sa carrière politique, sont affectés par la disparition de cette grande personnalité.

A sa famille et à ses proches, j’adresse mes très sincères condoléances.

 

HOMMAGE IBRAHIM PATEL, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion

Le Président Ibrahim PATEL et les membres élus de la Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion, présentent leurs condoléances attristées à toute la famille de Monsieur Hilaire MAILLOT, ancien président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et maire de Salazie.

Il restera dans nos mémoires, l’exemple d’un entrepreneur courageux, honorablement connu, bâtisseur, apprécié de tous et qui, par l’extraordinaire force de ses convictions personnelles et politiques, a consacré toute sa vie à la valorisation de l’artisanat et de ses métiers.

Qu’un hommage respectueux soit rendu à son action exemplaire pour le développement économique de La Réunion !

6
Poster un Commentaire

avatar
6 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
marie974nininedriouchecholletnoe974 Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Romano
Membre
Romano

La signature de Hilaire Maillot etait l’une des plus célèbre !

Arno.x
Membre
Arno.x

Qu’il repose en paix !
C’était mon ami !

chollet
Invité
chollet

condoléances a toute la famille de monsieur maillot c’est un grand homme qui nous a quitté

driouche
Invité
driouche

Paix a son Âme, et sincères condoléances a sa famille, il va nous manquer dans le quartier de la rue Monthyon a Saint Denis……

ninine
Invité
ninine

condoleance a sa famille

marie974
Invité
marie974

Condoleance a oa famille . Courage.