Le binôme Bruno Robert et Amandine Hoareau dans le canton 8 de Saint-Benoit

3 min de lecture
1

Ils sont candidats aux élections départementales de juin prochain dans le canton 8 de Saint-Benoit qui comprend également le quartier de Sainte-Anne, les commune de Sainte-Rose et de Saint-Philippe. « Ils », ce sont Bruno Robert et Amandine Hoareau qui constituent le binôme. Leurs suppléants sont Vincent Lambert et Carole Duchemann. Le quatuor a tenu une conférence de presse, hier, mardi 20 avril, en début d’après-midi à Sainte-Rose.

Bruno Robert est agriculteur. Il a 37 ans et père de deux enfants. Adjoint au maire de Saint-Benoit et conseiller communautaire à la Cirest depuis juin dernier Bruno Robert est également 1er vice-président de la chambre d’agriculture et militant syndical.  

Amandine Hoareau a 26 ans; Elle est professeure des écoles à l’école élémentaire de piton Sainte-Rose. Elle a été colistière de Gilles Heekeng aux élections municipales de 2020. Elle est aussi trésorière de la nouvelle section PS de Sainte-Rose. 

Bruno Robert (Saint-Benoit) et Amandine Hoareau (Sainte-Rose)

Vincent Lambert a 28 ans et exerce la profession de technico-commercial. Il était sur la liste de Bruno Mamindy-Pajany (ancien maire de Sainte-Rose) aux dernières municipales. Enfin, Carole Duchemann a 41 ans, elle est femme au foyer, membre de la section Banian (Parti politique créé en décembre 2020 par Patrice Selly) de Saint-Philippe. Aux municipales de l’année dernière, elle a été de Frederic Salvan (Union de Saint-Philippe 2020) 

Parmi les points forts mis en avant par le binôme Bruno Robert-Amandine Hoareau, à noter : 

  • Le combat pour la justice sociale : créer une antenne locale de proximité pour accueillir les personnes, accueillir leurs paroles, leurs demandes, leurs sollicitations. Une antenne pour conseiller et accompagner la population, défendre les plus démunis, soutenir les personnes en détresse. 
  • Réhabiliter les collèges et améliorer les conditions de travail des collégiens. 
  • Mener une politique en faveur de l’eau agricole (retenue collinaire).
  • Une stratégie locale encore plus forte pour continuer à mener le combat de lutte contre la pauvreté et la précarité.
  • Continuer à se battre pour développer les Ateliers Chantiers d’Insertions dans des domaines divers comme l’espace vert, l’agriculture ou même le numérique quand on connaît les chiffres du chômage et de la pauvreté dans notre micro-région Est.
  • Mettre en œuvre une vraie stratégie contre l’habitat indigne et privilégier les petites maisons de ville dans les quartiers au lieu de faire systématiquement des EHPAD

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

1 Commentaire

  1. A la Réunion, il semblerait que tous les « Robert » aiment la politique, c’est la Robert and Compagnie….créole(sourire)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Groupe « Saint-Denis 2026 » : « Ericka Bareigts est une menteuse et une assoiffée de pouvoir ! »

Article suivant

Sainte-Marie : Marie-Lyne Soubadou de nouveau candidate aux départementales

Free Dom