Le binôme Virgine Sallé et Alexis Poïnin-Coulin dans le canton 19 (St-Paul 3) :  » le bilan des fantômes »

4 min de lecture

Les candidats soutenus par « PLR » (Pou La Réunion) d’Huguette Bello dans ce canton 19 (Saint-Paul 3) sont : Virginie Sallé et Alexis Poïnin-Coulin, avec leurs remplaçants Anne-Marie Sincère et Jean Patrice Payet. Ils sont donc les candidats de la majorité municipale de Saint-Paul. A noter également que c’est dans ce canton qu’on enregistre le plus grand nombre de candidats : 14 binômes. Rappelons enfin que les élections départementales se dérouleront les 20 et 27 juin prochains.

Selon le binôme Sallé-Poïnin-Coulin,  » le canton 19 a été laissé à l’abandon ces six dernières années ». Ils ajoutent : « Plus présent dans les affaires judiciaires (dépôt de plainte pour prise illégale d’intérêt dans l’affaire Soliha) que sur le terrain, Giovanni Poire, comme son mentor Joseph Sinimalé, n’aura tenu aucune de ses promesses, pourtant nombreuses lors de la campagne électorale de 2015. Il en ressort forcément un goût amer pour les électeurs et une lassitude grandissante à l’égard de certains élus trop souvent irresponsables ».

Le binôme explique encore « qu’après six années de mandat, la situation du canton 19 ne s’est pas améliorée, elle s’est même détériorée dans bien des domaines. Les chiffres de l’habitat insalubre atteignent des niveaux records et sont proprement honteux. Les services sociaux et la Protection infantile et maternelle sont sous-dotés. Ils ne peuvent plus remplir leur rôle pourtant essentiel. Et ce sont les personnes les plus fragiles qui en paient le prix. Toujours sur la petite enfance, le nombre d’assistantes maternelle a diminué en six ans. On ne compte aujourd’hui que 2 maisons d’assistantes maternelles sur tout le canton alors que les autres territoires en ont au moins une dizaine ».

Le binôme poursuit : « en terme d’insertion, c’est là encore la faillite totale. Nombre de chantiers créés par le Département sur la période : Nos jeunes (et moins jeunes) en difficulté sont abandonnés. Ni formations ni créations d’emplois, c’est le néant. De même, partout sur le canton, la sécurisation des routes départementales est à l’arrêt. Les zones accidentogènes n’ont pas été résorbées (Route du théâtre par exemple). Dans les hauts, les agriculteurs restent dans l’attente d’un réel soutien de la collectivité pour sécuriser leur accès à l’eau et pour entretenir leurs chemins d’exploitations.

La seule réalisation du mandat restera le collège du Mont-Roquefeuil. Mais le dossier avait été bouclé par les prédécesseurs avant 2015. Comment le conseiller sortant peut-il continuer à s’engager sur tous les autres dossiers qu’il a laissés au placard ces six dernières années ? Assez des fausses promesses et de l’immobilisme ! »

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Canton 14 (St-Leu et Trois-Bassins) : « Notre programme pour un vrai changement ! »

Article suivant

Régionales : le député « LR » Jean-Luc Poudroux apporte son soutien à Huguette Bello (PLR)

Free Dom