Le cannabis légalisé en Allemagne dès le 1er avril : et non ce n’est pas un poisson d’avril !

1 min de lecture
2

L’Allemagne adopte une loi révolutionnaire sur la légalisation du cannabis récréatif, se plaçant parmi les pays les plus progressistes en Europe dans ce domaine. Cette décision suit l’exemple de Malte et du Luxembourg, qui ont précédemment légalisé le cannabis récréatif en 2021 et 2023 respectivement. Cependant, il est important de noter que la possession et la consommation de cette substance demeureront strictement interdites pour les individus âgés de moins de 18 ans.

À partir du 1er avril, les citoyens allemands auront la possibilité d’acheter du cannabis ou de cultiver jusqu’à trois plantes chez eux pour un usage personnel. Cette mesure, approuvée par le Parlement le vendredi 23 février, après des débats intenses, représente l’une des législations les plus libérales en Europe. Le gouvernement dirigé par le chancelier Olaf Scholz du Parti social-démocrate (SPD) a vu cette loi adoptée avec une majorité écrasante de 407 voix pour et 226 voix contre, malgré les critiques et les débats animés au Bundestag, la chambre basse du Parlement.

Selon la réglementation, l’achat de cannabis sera limité à 25 grammes par jour maximum et se fera par l’intermédiaire d’associations à but non lucratif. 

Cette décision fait suite aux pas audacieux de Malte et du Luxembourg dans le domaine de la légalisation du cannabis récréatif. Avant le vote, le ministre de la santé et médecin Karl Lauterbach (SPD) a souligné l’inacceptabilité de la situation actuelle, citant un marché noir préoccupant. Malgré les critiques de l’Union chrétienne-démocrate (CDU) et de l’Alternative für Deutschland (AfD), Lauterbach a défendu vigoureusement la loi.

Les Verts ont également plaidé en faveur de la « légalisation du chanvre », une revendication de longue date pour certains membres du parti. Cette position a été exprimée dans une chanson populaire allemande des années 2000, mêlant des rythmes reggae à la voix de Hans-Christian Ströbele, une figure du parti écologiste.

Au sein du gouvernement tripartite, des tensions sont apparues, notamment parmi les sociaux-démocrates. Les Verts et les libéraux du FDP, partenaires de coalition, ont soutenu la réforme. Malgré cela, la loi a rencontré des critiques de la part des associations médicales et du pouvoir judiciaire, étant donné que la législation actuelle prévoit des amendes voire des peines de prison pour possession de cannabis.

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
2 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

L’association Unir OI et le Secours populaire français unissent leurs forces pour venir en aide aux familles en difficultés

Article suivant

Saint-Joseph : câble EDF dangereusement suspendu sur le chemin national

Free Dom