/

Le CFDT appelle à la mobilisation pour battre la candidate du Rassemblement national

4 min de lecture
18

Au lendemain du 1 er tour de l’élection présidentielle, le conseil syndical du Sgen-CFDT Réunion appelle toutes celles et tous ceux qui sont attachés à la démocratie et aux valeurs de la République -liberté, égalité, fraternité- à se mobiliser dimanche 24 avril pour battre la candidate du Rassemblement national. Cet appel ne vaut ni approbation du bilan du président sortant ni adhésion à son programme.

Dans le communiqué de la fédération des Sgen-CFDT est indiqué :

« La CFDT demande à toutes celles et tous ceux qui sont attachés à la démocratie et aux valeurs de la République -liberté, égalité, fraternité- de se mobiliser dimanche 24 avril pour battre la candidate du Rassemblement national en votant pour Emmanuel Macron. Cet
appel ne vaut ni approbation du bilan du président sortant ni adhésion à son programme.

Malgré une volonté affichée de dédiabolisation, le Rassemblement national n’a fondamentalement pas changé. Son programme politique centré sur la discrimination entre les citoyens, le repli sur soi et le rejet de l’autre, y compris en modifiant la constitution, ses
accointances internationales avec les autocrates, sa détermination à saper l’Europe sont un danger pour la démocratie. La guerre en Ukraine préfigure des turbulences géopolitiques pour les années qui viennent : qui peut croire que le monde ira mieux si Marine Le Pen assume la
présidence de l’Union Européenne dans deux semaines ?

Les exemples récents de leaders populistes ou extrémistes accédant au pouvoir (Donald Trump aux Etats-Unis, Jair Bolsonaro au Brésil, Viktor Orban en Hongrie…) nous ont enseigné une chose : une fois en poste, chacun d’entre eux a tout mis en œuvre pour installer un régime
autoritaire en révisant l’histoire à leur profit, limiter les libertés individuelles, museler la presse et abattre les contrepouvoirs que constituent les médias, les organisations syndicales et les corps intermédiaires dans leur ensemble.

L’échec de Marine Le Pen ne sera possible que par la mobilisation de tous les partisans de notre pacte républicain.

Cette mobilisation ne doit pas s’arrêter au lendemain de l’élection présidentielle. Notre société est fracturée, fatiguée. Elle a besoin d’apaisement et non d’une période de tumulte qui s’ouvrirait avec l’accession au pouvoir de l’extrême droite. Le pays fait face à des périls inédits, il a besoin de se ressouder, de faire appel à l’intelligence collective, de mobiliser toute la société civile, associations et partenaires sociaux autour de politiques publiques qui permettent de construire une société plus juste, respectueuse de l’environnement et ouverte au dialogue.

La CFDT continuera avec détermination de faire entendre la voix des travailleuses et des travailleurs, de défendre leurs intérêts. Mais pour cela, il faut d’abord battre l’extrême droite et donc Marine Le Pen. L’heure n’est plus au choix d’un programme mais à la défense de la démocratie. »

18 Commentaires

  1. Allez vous faire foutre pendant 5ans macron là encu à zote. zote veut encore là passé alors encore 5ans pour encu, pareil vous aimez ça c bien. Après descend dans la rue ou bien demande macron démission

    • Mdr…il parle de trump alors que ce gars il a re-industrialisé son pays et diminué le chômage…certe il a pas parfais le trump..mais si le canard boiteux qi la remplacé peu se pavaner cé parce qil recolte le travail effectué avant.la cfdt na pa defendu lé travailleur non vacciné encor plu a la ramasse pou lé gilet jaune..vou etes pi qe le gouvernement de macron

  2. Vous écrivez « une fois en poste, chacun d’entre eux a tout mis en œuvre pour installer un régime
    autoritaire en révisant l’histoire à leur profit, limiter les libertés individuelles, museler la presse et abattre les contrepouvoirs que constituent les médias, les organisations syndicales et les corps intermédiaires dans leur ensemble » c’est exactement ce que Macron a fait pendant 5 ans !!!
    Je ne voterai jamais pour cet homme qui n’est même pas digne d’être président et qui s’est permis de m’insulter ainsi que d’autres français alors que c’est moi qui paie son salaire et sa future retraite dorée !!
    Je voterai extrême dimanche et rien à foutre de ce qui arrivera à la France ensuite. La France et les français ne méritent pas d’être sauvés puisque la plupart ne sont même pas allés voter ou se contentent de suivre comme des moutons les sondages bidons…

  3. De koi on se mele
    Un syndicat c est pour défendre les travailleurs
    Un syndicat y fe pas la messe, et pas de politique
    Ah c est vrai la CFDT a eu une grande histoire d amour avec le PS

  4. Dont la cfdt fait de la politique pour M. MACRON, elle soutient cette candidature. Un syndicat doit rester à sa place, ni s’immiscer dans la politique, ni dans la religion. Vous êtes favorable à la retraite à 65 ans, en décembre lors des élections professionnelles on se souviendra de votre attitude.

  5. La CFDT est descendu bien bas pour prendre une telle décision, un syndicat n’a pas de décision à donner aux électeurs même si ils sont syndiqués chez eux, je pense qu’ils vont encore perdre des adhérents l’année prochaine ou aux prochaines élections syndicales.
    Maintenez vous à votre place juste pour défendre les travailleurs qui sont syndiqués chez vous et pas plus.
    J’espère pour vous la bérézina aux prochaines élections syndicales.

  6. Les consignes de vote devraient être interdites. Nous sommes des adultes responsables et avons la liberté de voter pour qui nous voulons. Cela fait 40 ans qu’on nous bassine avec pas une voix pour LE PEN. Nous voyons le résultat aujourd’hui de 40 années de pouvoir démocratique. Par respect pour mes concitoyens je n’en dirais pas plus.

  7. « La CFDT demande à toutes celles et tous ceux qui sont attachés à la démocratie et aux valeurs de la République -liberté, égalité, fraternité à se mobiliser dimanche 24 avril pour battre la candidate du Rassemblement national ». Oui je suis attachée à toutes ces valeurs mais avaient-elles encore un sens avec le poudré de l’Elysee qui nous a privés de notre liberté de choisir ce qui est bon pour nous concernant le Covid, qui a divisé les français et donc brisé la fraternité, et ne parlons pas d’égalité inexistante pendant ces cinq ans où les riches sont devenus dix fois plus riches et les autres se sont appauvris. Alors en tant que syndicat vous êtes très mal placé pour critiquer Mme Le Pen qui n’était pas au pouvoir pendant ces cinq ans. Et vous, où étiez vous lorsque le poudré a viré du personnel ? Votre rôle n’était-il pas de défendre le travailleur ? En tant que syndicat vous devriez prôner la vérité, l’intégrité et l’honnêteté alors que là, vous nous demandez implicitement de voter Macron avec toutes les casseroles qu’il traîne : Benala, Alstom, Delawaere, mensonge sur son patrimoine, Mac Kinsey, et bien d’autres, il y en a trop pour citer. Non merci je ne voterai pas pour celui qui n’aime pas les français et la France et qui veut nous faire croire le contraire. Il nous a déjà assez méprisés, toisés, matraqués, lessivés et j’en passe. Mme Le Pen ne fera pas pire que lui et laissons la possibilité à celle ci de faire ses preuves. Petit aparté : à part mettre de l’huile sur le feu en ce qui concerne la guerre en Ukraine je ne vois pas ce qui a été fait de bon.

  8. De quoi se mêle ce syndicat ? subventionné par nos impôts, non pas pour faire de la politique, mais UNIQUEMENT pour gérer les problèmes des salariés. Personnellement, je serais presque tenté de voter à l’inverse de ce qu’il dit et plus encore à proposer de limiter leurs subventions aux seules activités syndicales. Ce n’est pas un parti politique

  9. Zot les bizarre (les commentateurs) l’un y marche pas sans l’autre. Et compte tenu de la conjoncture actuelle ; Crise covid, guerre etc na un tas l’entreprise la mett’ la clé sous la porte. Un salarié sans emploi sera un peu dure maintenir son position si li reste au chômage… avoir un boulot à l’heure actuel même pou un salaire qui complète avec les aides c’est « l’or » dan out main. Après domoun y yaim pas qui dit à zot cossa faut fait surtout que la été coma depuis Chirac ek lo papa. Après faut peut être pose les bonnes questions poukoué les générations que navé point droit de vote zordi en 2022 y reste « accroché » avec le FN.,..

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

L’Office de Tourisme de l’Ouest: Renouvellement du classement en catégorie 1

Article suivant

La fédération SUD Santé-Sociaux dénonce les distinctions entre catégories chez les soignants

Free Dom