Le collectif CAP2024 exige le calendrier électoral et dénonce l’irresponsabilité du collectif Nouvel Élan !

3 min de lecture
2

Notre collectif a pris acte de la nomination de Monsieur Jean-Michel JAUZE en qualité d’Administrateur provisoire de l’Université de La Réunion ce lundi 19 avril 2021. Nous avons
également entendu l’engagement de Madame la Rectrice de réaliser les deux séances manquantes pour l’élection du Président de l’Université de La Réunion sous 1 mois. Nous
avons indiqué le jour même que nous serons extrêmement vigilants quant à la mise en œuvre d’un calendrier électoral qui soit conforme aux statuts de l’université.

A une semaine de la décision du Tribunal administratif et 3 jours après la nomination de l’Administrateur provisoire, cet engagement fort de Madame la Rectrice a d’ores et déjà du
plomb dans l’aile car aucune information n’a encore été communiquée aux candidats en matière de calendrier. Alors que des délais incompressibles existent et qu’il ne reste que deux séances à réaliser, il est urgent que le calendrier soit communiqué à la communauté universitaire : non à la procrastination !

L’absence de transparence de l’Académie à ce stade sur la suite du processus électoral est incompréhensible et menace la sécurité juridique du scrutin ! nous appelons solennellement

Madame la Rectrice à débloquer au plus vite cette situation, car nous n’accepterons pas que l’administration provisoire s’éternise !
Dans le même temps, Nouvel Élan méprise la communauté universitaire en pratiquant
la politique de la chaise vide pour bloquer l’établissement !
Ce mardi 20 avril 2021, le collectif Nouvel Elan, conduit par Madame Brigitte GRONDINPEREZ, a une fois de plus démontré son irresponsabilité et son mépris pour la communauté
universitaire en ne siégeant pas au Conseil Académique en formation restreinte (CacR) afin
de paralyser l’institution par défaut de quorum.
Cette instance, qui devait statuer en particulier sur les avancements de carrière des
enseignants-chercheurs autres que les Professeurs des universités mais également sur le
recrutement d’enseignants-chercheurs pour la prochaine rentrée universitaire n’a pu se tenir,
ce qui porte atteinte aux collègues concernés et illustre le mépris des élu(e)s de Brigitte
GRONDIN-PEREZ envers eux et envers les équipes pédagogiques !

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Accident à St-Paul : un cyclomotoriste blessé à la tête, évacué par hélicoptère

Article suivant

Covid-19 : le mail original de Johan Guillou au préfet

Free Dom