Le coup de gueule de Nono, le papa de Soan

5 min de lecture
67

Pas très content Nono ! Et pour cause ? Ce sont ses amis qui lui ont appris, hier après-midi, l’organisation d’un grand kabar en l’honneur de Soan, son fils. Manifestation prévue ce mercredi, vers 18 heures, devant la mairie de Saint-André. En effet, l’évènement avait été annoncé officiellement, avant d’être tout compte fait annulé quelques minutes plus tard par les services de la mairie de Saint-André.

Après avoir reçu plusieurs appels téléphoniques, Nono a pris son téléphone et a demandé des explications. “Soan est encore mineur, il a 12 ans, on ne peut pas organiser comme ça des manifestations sans demander l’autorisation à ses parents”, explique Nono. Avant de poursuivre : “je n’ai évidemment rien contre le maire de Saint-André qui, selon le protocole, reste dans son rôle de 1er magistrat de la commune en voulant remettre un cadeau à Soan, mais de là à organiser une grande manifestation, avec concerts et tout, je ne suis pas d’accord. Non pas parce qu’on fait l’intéressant ou parce qu’on a pris la grosse tête, pas du tout ! C’est tout simplement – et certains ont tendance à l’oublier – parce que Soan est encore un enfant de 12 ans, qui va à l’école. Et ce jeudi matin, il doit aller à l’école comme tous les enfants. Il ne peut pas rester à un grand kabar jusqu’à pas d’heure alors qu’il a cours le lendemain. Avant d’organiser quoi que ce soit le concernant, il serait peut-être bien d’en parler en amont avec ses parents”.

Nono ne voudrait pas non plus que son fils soit “exploité” à des fins politiques ou autres “surtout en cette période électorale”. Il précise : “nous avons du respect pour le maire de Saint-André, qui avait déjà appelé Soan depuis dimanche dernier quand nous étions encore à Paris pour le féliciter. Nous le respectons comme nous respectons tous les élus. C’est l’éducation que j’ai eue de mes parents… Je l’ai appelé hier pour lui demander qui a pris la décision d’organiser cette manifestation devant la mairie ? Il m’a répondu qu’il n’y était pour rien…”.

C’était lors de la remise de cadeaux “en toute intimité” à la mairie de Saint-André, après la finale réunionnaise (photo d’archives).

Comme ce fut le cas, il y a quelques mois déjà, après le succès de Soan, la première fois lors de la finale réunionnaise (voir notre photo), Nono ira donc avec son fils Soan et sa famille, ce soir, à la mairie de Saint-André aux environs de 19 heures, mais pour une réception et une remise de cadeaux “en toute intimité” en présence du maire Jean-Paul Virapoullé et certains de ses élus. “S’il y a des gens qui viennent et qui souhaitent féliciter Soan, ça c’est normal, mais de là à mettre en scène toute une manifestation à l’occasion d’une réception que nous souhaitons intime et conviviale, nous ne pouvions l’accepter”, précise le père de famille, soucieux de “protéger” son fils qui, après son sacre, va reprendre une vie normale, comme tout enfant de son âge. Sauf que lui, outre sa scolarité, mènera également, parallèlement, son travail de préparation d’un album.

“Nous sommes évidemment très contents de l’accueil du public réunionnais, de toutes les marques de sympathie, y compris de la part du maire de Saint-André, mais – et là je m’adresse surtout aux services de la mairie – la moindre des choses serait quand même d’en parler aux parents avant de prendre la décision d’organiser quoi que ce soit impliquant Soan”. C’était le message de Nono !

Y.M.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




67 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox