Le député Jean-Luc Poudroux réagit au report éventuel des élections départementales et régionales

6 min de lecture

Dans un communiqué, Jean-Luc Poudroux demande le report éventuel des élections départementales et régionales : “C’est toute la France métropolitaine et ses Outre-mer qui subissent depuis quelques mois déjà les ratés de la campagne de vaccination. J’ai eu l’occasion de le dire ouvertement, La Réunion ne dispose à ce jour que d’un nombre marginal de vaccins. Encore une fois, Paris traite les Réunionnais de manière périphérique et je le regrette sincèrement. A l’instar de ce qui s’est passé pour Saint-Pierre-et-Miquelon, je souhaite ni plus ni moins que le Gouvernement remette le nombre de doses nécessaires pour vacciner toute la population réunionnaise le plus rapidement possible. Ce serait là une preuve de grande équité entre territoires et régions d’Outre-mer et ce, pour des raisons évidentes de risques sanitaires accrus de part le positionnement géographique de chaque Outre-mer. S’il y a des motifs impérieux pour pouvoir voyager, je préfère de loin que le Gouvernement décrète qu’il y a une raison impérieuse de réussir la vaccination dans tous les Outre-mer. Et le plus vite sera le mieux.

Dans ce contexte, les rumeurs vont bon train et j’entends de plus en plus l’idée d’un report éventuel des élections départementales et régionales. Je comprends très sincèrement que la santé des Français l’emporte sur tout le reste et que sans aucun doute, les Français ont autre chose à penser. J’ai lu dans la presse que le Premier ministre est enclin à suivre les recommandations du conseil scientifique dans les tout prochains jours. J’en prends acte. Mais, je dis ceci : à quoi sert une loi si ce n’est pour revenir constamment pour la contredire par une autre loi quelques semaines, quelques mois après parce que le Gouvernement l’a décidé ? En effet, le Parlement avait voté la loi du 22 février 2021 pour reporter déjà les élections locales de mars à juin de cette année. Et maintenant, on nous dit qu’il va falloir peut-être que le Parlement revote une nouvelle loi pour reporter encore une fois les élections ! Je comprends que nous, les députés de la République, devons être réactifs, mais là, c’est vraiment prendre le Parlement pour une simple chambre d’enregistrement et d’exécution de ce que décide le Gouvernement tout seul dans son coin sans associer vraiment les élus. En toute objectivité, je dis que le Gouvernement fait preuve d’un certain manque d’anticipation dans cette crise qui perdure depuis un an. Si la crise sanitaire a amplifié les inégalités, elle a également révélé le glissement de notre démocratie vers un régime présidentiel à l’excès. Avec les Présidents et leurs gouvernements qui se succèdent, je constate que la loi votée par les parlementaires a de moins en moins de valeur ou en tous les cas, elle est de plus en plus relative parce que la loi dépend trop fortement du pouvoir exécutif.

Dans le monde d’après, nous avons à réfléchir à un rééquilibrage vital des pouvoirs, en redonnant de la valeur et de l’indépendance au Parlement, en donnant une réelle autonomie et des pleines responsabilités aux élus locaux. Je demande au Gouvernement de cesser de considérer le Parlement comme une institution à ses ordres. Une fois la loi votée, j’aurai de loin préféré que le Gouvernement s’exécute et fasse tout ce qui est en son pouvoir pour que les termes de la loi soient effectivement respectés. Quoi qu’il en coûte ! Ainsi, si la loi du 22 février 2021 avait du sens, il n’y aurait aucun report des élections locales après juin 2021 parce que le Gouvernement aurait tout fait pour installer des usines de production de vaccins un peu partout en Métropole et en Outre-mer, le Gouvernement aurait payer le prix même le plus cher comme en Israël pour disposer du nombre de vaccins nécessaires à la population française, ce qui aurait pu rendre plus acceptable encore les mesures de couvre-feu ou de confinement. Enfin, si la loi avait vraiment du sens pour le Gouvernement, celui-ci aurait mis à disposition dans chaque commune tous les moyens pour faciliter le vote des électeurs, comme par exemple les machines à voter et le vote à distance. Faisons preuve d’innovation !”

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Les élus Olivier Rivière et Marie-Paule Balaya condamnés à une peine d’inéligibilité

Article suivant

Les “vrais marcheurs de la première heure” dénoncent “une opération main basse” sur LREM

Free Dom