/

Le dernier de l’année : merci !

14 min de lecture
10

Je le reconnais, le titre est un tantinet trompeur. A vrai dire, il n’y aura pas de « Ti Kozman » aujourd’hui, si ce n’est ces quelques lignes qui vont suivre, pour vous dire merci et pour vous souhaitez avec un peu d’avance un joyeux Noël et de bonnes fêtes de fin d’année. Ce sera donc, en quelque sorte, le dernier de l’année.

Déjà ! Le temps passe vite. Douze mois se sont écoulés et, comme pour les années précédentes, nous n’avons pas vu passer les jours, surtout quand on a la tête dans le guidon. Les enfants grandissent et, nous, on vieillit. C’est le moment où l’on se dit, souvent avec regret, qu’on n’a pas eu le temps de tout faire, en sachant pertinemment qu’on ne pourra, de toutes les façons, jamais tout faire, qu’on pourra difficilement atteindre les objectifs qu’on s’était fixés en début d’année.

Comme chaque semaine, je reçois régulièrement vos messages de plus en plus nombreux et émanant de diverses communes de l’île. Je ne les ai plus tous en tête. Entre Messenger, Whats App, SMS, Mail… j’avoue que je m’y perds un peu en conjectures d’autant que j’ai aussi le travail quotidien à gérer. Veuillez m’en excuser. Vous m’interpellez parfois pour des sujets sérieux qui méritent des investigations mais parfois également pour des broutilles, parce que vous avez besoin de parler, de vous confier, d’échanger, d’avoir un avis.

C’est normal ; C’est dans l’ADN même de Free Dom, la radio mais également le site internet, que de prendre ce temps pour vous écouter, pour relayer vos joies, vos peines, vos craintes, vos incertitudes, vos réjouissances. Vous nous appelez pour me (nous), partager votre bonheur, vos inquiétudes du présent et de l’avenir. Free Dom et Freedom.fr sont toujours disponibles, en toute simplicité et vous ouvre le micro ainsi que ses colonnes avec générosité. C’est sûrement la raison pour laquelle, vous nous plébiscitez chaque année, et pas plus tard que la semaine dernière encore, comme on via l’enquête Médiamétrie dont le dernier sondage est toujours encourageant. Camille Sudre, notre boss, s’est battu localement, vous le savez, pour cette liberté d’expression, votre liberté de vous exprimer 24h/24 à la radio et vous nous le rendez bien. Mille mercis. Ça fait chaud au cœur. C’est votre succès.

Toute l’équipe, celle de la radio en premier et celle du site internet, votre serviteur y compris, vous remercient chaleureusement et vous souhaitent de joyeuses fêtes de Noël et de fin d’année. En famille, entre amis. Pas trop d’excès, quand même. Pensez aux jours à venir. Vous connaissez la musique : la fiesta fin décembre et, puis, comme chaque année qui commence, le mois de janvier paraît si long, presqu’interminable.

En cette période des fêtes, j’ai une pensée particulière pour les personnes malades, celles qui sont hospitalisées, pour les familles qui ont perdu un ou des êtres chers, pour ces personnes qui n’ont plus de familles ou, à l’inverse, pour ces frères et sœurs qui, pour de multiples raisons, souvent un petit rien du tout, ne se parlent plus en se faisant mal intérieurement, en oubliant que la vie peut être courte… Voilà, loin de moi toute prétention de jouer au « Père la Morale », mais il est bon de temps à autre de rappeler des évidences.

Au niveau de l’actualité ? Rien de bien spécial. Des élus qui doivent rendre des comptes à la justice comme on a pu le voir cette semaine avec Didier Robert pour de vieilles affaires d’embauches politiques et d’indemnités de logement ; Il y a aussi Maurice Gironcel, président du Sidélec, pour une affaire d’avenants sur les marchés présumés truqués d’électrification. Enquête, semble-t-il bouclée pour l’ancien président de Région, et en cours pour l’actuel président du Sidélec.

Cette semaine, comme vous avez le voir également, les deux principales collectivités ont voté leur budgets primitif : 1 milliard et 40 millions d’euros pour la Région ; 1 milliard et 265 millions d’euros pour le Département. Et la misère qui frappe toujours, malgré tous ces milliards déversés dans les circuits habituels. Une précarité qui touche de plus en plus les jeunes, les étudiants. Des millions investis dans les politiques de déplacement. Et les embouteillages de plus en plus gratinés chaque matin pour aller au boulot. Des centaines de millions fléchés vers la politique du logement social où les demandes se comptent toujours par dizaines de milliers ; Sans compter tous ces immeubles mal faits ou construits à la va-vite et, manifestement, à bas prix. D’où les appartements qui coulent comme des paniers percés. Des centaines de millions d’euros investis dans la politique de l’eau alors que, systématiquement, en période de sécheresse, de nombreuses communes sont contraintes de fermer les robinets la nuit. A ce propos, j’aime bien les communiqués de presse de certaines sociétés fermières qui, lorsqu’il ne pleut pas, vous intiment de n’utiliser l’eau que pour les besoins vitaux. Pas d’arrosage de pelouse, ni de lavage de voiture. En revanche, lorsqu’il pleut quelques jours d’affilé, ces mêmes sociétés nous recommandent de ne pas consommer l’eau du robinet et d’acheter l’eau minérale dans les boutiques. D’accord, mais qui paye ?

« Bardella, le président du RN, n’a pas mangé avec les militants »

Mais bon, soyons positifs, soyons optimistes ! En dépit des perspectives pas très réjouissantes (inflation, la Covid qui revient avec ses multiples variants, la violence qui s’amplifie à Mayotte, pas loin de chez nous, les crises internationales inévitablement impactantes sur notre vie quotidienne…), nos élus promettent de bien faire et s’engagent à améliorer nos conditions de vie. Restons réalistes ! N’oublions jamais que les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent. Autrement dit, ne comptons pas trop sur « bâton grand papa pou traverse la rivière », comme dit créole. N’oublions pas non plus que l’avenir n’appartient surtout qu’à celles et ceux qui se lèvent tôt.

Un petit mot de politique quand même pour terminer ce « Ti Kozman » qui n’en pas vraiment un pour vous dire que nombre de militants du Rassemblement National sont en pétard auprès de la direction nationale du parti présidé par le jeune Jordan Bardella et piloté, localement, par André Rougé, le député européen RN et ancien attaché parlementaire de Michel Debré. Jordan Bardella est venu à la Réunion vendredi dernier. Il devait à cette occasion « introniser » Johnny Payet, maire de la Plaine-des-Palmistes et conseiller régional, à la tête du RN. Cela n’a pas été fait. Pourquoi ? Mystère et boule de gomme. Peut-être, parce que, comme l’ont rappelé les militants, « Johnny Payet fricote avec la Nupes/LFI de Jean-Hugues Ratenon ainsi qu’avec le PLR de Mme Huguette Bello ». En tout, lors de son déplacement d’une journée dans notre île, vendredi dernier, Jordan Bardella avait réservé un moment d’échange à l’hôtel Créolia avec une grosse poignée de militants venus des quatre coins de l’île. Sauf que la parole a été donnée en grande partie à André Rougé, puis Bardella a causé 10 minutes.

En fait d’échange avec les militants ce fut un monologue de Rougé, puis de Bardella. Les militants n’ont eu droit qu’à une rapide séance photos, pour ceux qui le souhaitaient, avec Bardella. Sans plus. Ce dernier n’a même pas daigné manger avec les militants. « Il est fatigué », a expliqué André Rougé. Jordan Bardella n’a pas mangé avec les militants RN de la Réunion mais il a dîné avec ses collaborateurs à une table de l’hôtel Créolia, pas loin d’où se trouvaient les invités pour ce soit disant moment d’échange. « Du grand mépris », a commenté l’un des militants présents. « Fatigué à 27 ans après une journée de visite à Mayotte et une autre à la Réunion. Il sera comment quand il aura 40 ou 50 ans ? », s’interrogent non sans ironie certains militants RN, qui envisagent de rendre leur carte. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le rougail saucisses poulet et le shop chui poulet offert par la direction avec, sans doute l’argent remporté par les candidats RN lors des législatives à la Réunion, leur est resté en travers de la gorge. J’aurai l’occasion de vous en dire plus une prochaine fois. Rendez-vous à la rentrée, fin janvier, pour le « Ti Kozman » mais bien avant pour des articles politiques et autres. Encore fois, passez de bonnes fêtes. Je vous souhaite la santé avant tout !

Y.M.

[email protected]

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

10 Commentaires

  1. je love love trop trop la journée de Didix chez le flics venus d’ailleurs- salute Didix , 2023 s’annonce rude -les estomacs vides ça vous maudit tous les jours –

    • casse pas la tete Alain plus un élu est condamné plus il est rééelu… il y en a même qui ont fait de la prison et qui sont revenus blanc comme neige

  2. moi j’aurai une pensée particulière pour les personnes dont le contrat n’a pas été renouvelé dans les lycées et autres etablisements gérés par la Région… une grosse pensée nagative pour ceux qui ont pris leur poste qui se goinfreront de foie grave en présence des élus qui les ont pistonnés… Enn leur disant n’a un jour y appelle demain…

    • Pourtant moin que lé pas grand chose mi évite écrit n’importe quoué. Alors jige pas un journaliste ! C’est pas si ou connait que dans certains pays rien que pou exerce zot métier zot vie lé en danger ? Et que na un tas fine mort ? Rien que pou informe domoun un peu partout. A kiki (le fx)

  3. Lol pour les militant RN. Kan i dis à zot que la section nationale de ce partie la pala ek zot somanké même sur i dénigre à nou. Hier 20 désamb la tire la chaine dan pied à zot i veu remettre en plis zot i redonne un chabouk pou fai totoche à zot.
    Sur ceux Bonne fête

  4. vous pouvez critiquer le parti que vous relatez, en attendant il monte il monte… quoi fait les sri lankais,, Dommage que vous ne soyez pas plus objectif et plus large, vos éditos ne sont plus du tout comme avant, vous ne vous mouillez pas , c’est trop lisse et çà se voit que vous ne voulez pas vous mettre en delicatesse avec certains, certaines
    bien dommage pour un journaliste de votre trempe

  5. Et cilaos rien a dire!le fils du maire. Se prend pour le prince d’une monarchie !a méditer Mr mont rouge 2023 l’année des dénonciations !merci Mr thillier ! C’est à vous de jouer monsieur Montrouge!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Petite-Île : jaloux, il menace sa petite amie avec une arme à feu

Article suivant

CHOR : le père Noël distribue des cadeaux aux enfants hospitalisés (REPORTAGE)

Free Dom