Le groupe Air France-KLM doit faire “beaucoup plus pour réduire ses coûts”, selon Ben Smith

Le directeur général d’Air France-KLM, Ben Smith, a reconnu que le groupe doit “faire beaucoup plus” pour réduire ses coûts face à la crise sanitaire mondiale qui n’épargne pas le secteur aérien. Désormais, le déficit du groupe est estimé à 200 millions d’euros.

« Nous faisons toutes les économies possibles au sein du groupe et dans les compagnies, c’est indispensable pour réussir à traverser les mois à venir” , ajoute-t-il dans une interview publiée ce lundi par L’Opinion. Pour ce faire, il n’y a alors qu’une seule règle: assurer uniquement les vols rentables.

Le directeur général d’Air France-KLM entend poursuivre la réorganisation du réseau domestique d’Air France face à un “rebond du trafic plus lent que prévu”. “Cela passe par la rationalisation de HOP ! Nous gardons des liaisons entre Roissy et les villes moyennes françaises, ainsi que le hub de Lyon”.

Il confie néanmoins que les aides publiques de la France (7 milliards d’euros) et des Pays-bas (3,4 milliards d’euros) « permettent de tenir moins de douze mois”. Néanmoins, il indique qu’il est en pourparlers avec les actionnaires afin de renforcer le bilan au-delà de cette période.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
TombéducielNoah2 Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Noah2
Invité
Noah2

Coupes de champagne à volonté pour toutes et tous pendant les vols !

Tombéduciel
Invité
Tombéduciel

10 400 000 000 € sans compter les licenciements ne sont pas suffisants pour les capitalistes, nous petits agriculteurs,on a rien eu strictement rien de melchior.
C’est vrai qu’il a distribué des centaines de millions aux agriculteurs, certains agriculteurs, il y a un peu de ceux ont beaucoup soufferts du confinement, et surtout, les gros qui n’ont rien perdu.
Il y a des catégories d’agriculteurs qui n’entraient pas dans les quotas de bénéficiaires, qui n’ont pas été directement impacté, mais qui ont été empêché de préparer leur production et ont par la suite tout perdu.