Le ministre des outre-mer Sébastien Lecornu auditionné pour des soupçons de «prise illégale d’intérêts»

1 min de lecture
3

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a été interrogé le 15 avril à Nanterre par la police anticorruption dans le cadre de l’enquête ouverte par le Parquet national financier (PNF) sur des soupçons de « prise illégale d’intérêts », indique Mediapart.

Il est soupçonné d’avoir utilisé son poste de président du conseil départemental de l’Eure pour favoriser les intérêts d’une société d’autoroutes.

Le journal indique : « À cette période, Sébastien Lecornu était également administrateur de la Société des autoroutes Paris-Normandie (SAPN) — fonction pour laquelle il a touché 7.874 euros de jetons de présence sur deux ans, selon sa déclaration d’intérêts —, et a participé au vote de plusieurs délibérations en lien avec la SAPN, sans se déporter des débats. Ce qui a débouché sur l’ouverture d’une enquête préliminaire en 2019, ainsi que l’avaient révélé en janvier 2021 Le Canard enchaîné et Libération« .

Sébastien Lecornu « conteste toute prise illégale d’intérêts dans le cadre de ses fonctions, d’avril 2016 à juin 2017, de Président du département de l’Eure et d’administrateur à la SAPN », a réagi le cabinet du ministre.

3 Commentaires

  1. Mais non, c’est simplement pour faire partie du « Club » . Aujourd’hui tout homme (femme) politique qui se respecte se doit d’avoir été auditionné (1ère étape),mis en garde à vue (2ème étape),mis en examen (3ème étape),et enfin le summum de la reconnaissance par ses pairs,condamné (4 ème étape). A ce niveau-là, un brillant avenir lui est offert. Vive la FRANCE.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Meurtre de George Floyd : le verdict est tombé, Derek Chauvin coupable

Article suivant

Agression d’un professeur à Sainte-Anne : la mairie et le rectorat à la rescousse

Free Dom